Press "Enter" to skip to content

Culture. Analogies entre Ban Zhao et Anne Comnène (5/10)

TENDANCE > Culture

Ban Zhao et Anne Comnène ne sont peut-être pas très connues. Mais ces deux femmes, qui ont vécu il y a plus de mille ans et à quatre mille kilomètres l’une de l’autre, ont beaucoup en commun.

Commençons par la Chine.

Ban Zhao

Ban Zhao (49–117) est aujourd’hui considérée comme la première historienne connue en Chine. Elle a consacré sa vie aux études et est célèbre pour sa publication sur la conduite traditionnelle des femmes, intitulée Préceptes des femmes.

Née dans une famille aristocratique sous la dynastie Han, Ban Zhao était très instruite. Elle est devenue professeur pour des intellectuels impériaux, bibliothécaire à la bibliothèque royale et conseillère de l’impératrice, pour finalement se voir confier la tâche de tutrice de la famille impériale.

Ban Zhao a également complété le Livre des Han, un texte important couvrant l’histoire de la dynastie des Han de l’Ouest. Son père, Ban Biao, avait travaillé dur sur ce long projet jusqu’à sa mort. Ban Gu, le frère aîné de Ban Zhao, avait ensuite repris le projet, adoptant une approche différente de celle de son père, optant pour un style biographique plus thématique pour documenter les événements et les individus importants.

Cependant, son frère a par la suite été emprisonné, puis est décédé. L’Empereur a alors nommé Ban Zhao pour continuer le travail de sa famille. Elle l’a finalement achevé après 19 ans de rédaction.

Ban Zhao admirait également les Empereurs du passé qui gouvernaient avec vertu. C’est ainsi qu’elle a créé le Gujin Renbiao, ou la Table des personnages célèbres d’hier et d’aujourd’hui. Elle y a inclus plus de 2 000 personnages historiques, qui ont fourni aux générations suivantes une référence approfondie pour étudier l’Histoire. Si quelqu’un devait dresser une telle liste aujourd’hui, elle serait très certainement mise en avant.

Anne Comnène

Avançons rapidement d’un millénaire, et voyageons à Constantinople. Anna Comnène est née en 1083, sous le règne de son père, l’empereur byzantin Alexis 1er Comnène.

La princesse a reçu une bonne éducation et, tout comme Ban Zhao, est devenue savante et historienne. Elle a publié Alexiade, une histoire politique et militaire de l’Empire byzantin. Ce livre, encore étudié aujourd’hui, contient le seul témoignage oculaire byzantin disponible sur la première croisade (1096–1099).

Outre sa très bonne éducation, ses écrits prolifiques (Alexiade fait près de 600 pages), et sa proximité à l’Empereur, Anne Comnène partage un autre trait important avec Ban Zhao, car on se souvient d’elle comme étant la première historienne de la civilisation occidentale (bien que, techniquement, elle était issue de l’Empire romain d’Orient).

Les deux historiennes avaient quelques différences mineures. Ban Zhao, par exemple, n’a jamais tenté d’usurper le trône et d’assassiner son frère. Anne, quant à elle, n’a jamais parlé chinois. Voilà, vous savez à peu près tout.

Mais, les deux femmes, qui vivaient des vies très différentes, ont laissé des traces indélébiles sur l’histoire du monde, dans leurs propres mots.

Nous sommes maintenant à la moitié de cette série documentée. Vous rappelez-vous quelques-unes de nos célèbres figures historiques analogues ?

À suivre...

Source : Shenyunperformingarts.org

Betty Wang, Danseuse. (Image : Shenyunperformingarts.org)

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.