Press "Enter" to skip to content

Homme. La musique de Mozart améliore tout : de la puissance cérébrale à l’activité microbienne

SAVOIR > Homme

La musique est une composante essentielle de la vie pour beaucoup d’entre nous. Selon la mélodie, la musique peut nous rendre joyeux, mélancolique, enjoué ou audacieux. Pourtant, les scientifiques ont découvert que la musique n’affecte pas seulement notre humeur, mais aussi nos capacités. Plusieurs expériences ont montré que la musique classique est largement bénéfique et que la musique de Mozart améliore tout, de nos capacités cognitives au goût de nos aliments.

La musique de Mozart améliore tout : de la puissance cérébrale à l’activité microbienne
Fac-similé d’une feuille de musique écrite à la main par Mozart. (Image : wikimedia / mozartforum.com / Domaine publique)

Le raisonnement spatial chez les humains et les animaux

Lorsqu’il s’agit des effets de la musique classique sur le cerveau humain, une étude réalisée en 1993 par des scientifiques de l’université de Californie occupe toujours le devant de la scène. En fait, leurs conclusions ont donné naissance à la théorie que nous connaissons aujourd’hui sous le nom d’« effet Mozart ».

Selon cette théorie largement popularisée, l’écoute de la musique de Mozart peut augmenter temporairement les scores dans une zone spécifique du test du quotient intellectuel (QI). Les conclusions sont basées sur l’étude de l’équipe sur les performances de 36 étudiants de premier cycle au test de raisonnement spatial.

Les chercheurs ont constaté qu’après avoir écouté pendant dix minutes la Sonate pour deux pianos, K. 448, de Mozart, ces étudiants ont obtenu des résultats supérieurs de huit à neuf points à ceux obtenus après avoir écouté d’autres types de musique : relaxation, transe, musique minimaliste, livres audio et silence. Toutefois, l’effet semble être temporaire, car les scientifiques ont noté que la facilitation n’a duré qu’entre 10 et 15 minutes.

Enthousiasmée par ces résultats, Frances Rauscher, l’une des scientifiques ayant participé aux recherches de 1993, a élargi ses études pour inclure l’effet de Mozart sur des rats. À cette fin, elle a exposé un groupe de rongeurs à la musique de Mozart pendant qu’ils étaient dans l’utérus et pendant encore 60 jours après la naissance.

Lorsqu’ils ont été testés pour leur capacité à naviguer dans des labyrinthes, on a observé que ces rats le faisaient plus rapidement et avec moins d’erreurs que les groupes témoins qui avaient été exposés au silence, à un bruit blanc ou à la musique du compositeur minimaliste Philip Glass. La différence de performance s’est accentuée jusqu’au cinquième jour.

L’étude, publiée dans la revue Neurological Research, indique : « Cela suggère que l’exposition répétée à une musique complexe induit une amélioration de l’apprentissage spatio-temporel chez les rats, ressemblant aux résultats trouvés chez les humains ».

La musique de Mozart améliore tout : de la puissance cérébrale à l’activité microbienne
Le test de QI est une série de tests, ou de sous-tests, standardisés destinés à mesurer le potentiel et les capacités intellectuelles. (Image : Andy Barbour / pexels)

Écouter la musique de Mozart vous rend-il plus intelligent ?

Lorsque les résultats convaincants des études se sont répandus, le public et les médias grand public les ont interprétés comme signifiant que l’écoute des pièces classiques pouvait augmenter le QI général, ou que « Mozart rend intelligent ».

Cela a donné lieu à un engouement commercial, des milliers de parents achetant des CD de Mozart pour leurs nouveau-nés. En 1998, le gouverneur Zell Miller a même proposé une augmentation budgétaire d’environ 105 000 dollars par an pour fournir à chaque enfant de Géorgie une cassette ou un CD de musique classique.

Les conclusions de l’étude initiale continuant à être mal interprétées, de nombreux chercheurs ont commencé à remettre en question et à contester l’étude de 1993, affirmant qu’il y avait peu de preuves de l’« effet Mozart » sur l’intelligence. Frances Rauscher a répondu à ces préoccupations dans un article de 1999 : « Nos résultats sur les effets de l’écoute de la Sonate pour deux pianos en ré majeur K. 448 de Mozart sur la performance des tâches spatio-temporelles ont suscité beaucoup d’intérêt mais plusieurs idées fausses, dont beaucoup se reflètent dans les tentatives de reproduction de la recherche. Les commentaires de Chabris et de Steele et al. font écho à la plus courante d’entre elles : que l’écoute de Mozart améliore l’intelligence. Nous n’avons pas fait une telle affirmation. L’effet est limité aux tâches spatio-temporelles impliquant l’imagerie mentale et l’ordonnancement temporel. »

Bien que l’auteur ait souligné que l’écoute de la musique de Mozart n’avait aucun effet sur l’intelligence générale, elle a tout de même recommandé d’exposer les enfants à ce type de stimuli, qu’elle qualifie de « merveilleuse expérience culturelle » : en se basant sur les améliorations avérées des performances d’autres tâches mentales.

Une nourriture plus savoureuse

Les rats ne sont pas les seuls animaux à présenter des performances accrues lorsqu’ils sont exposés à la musique de Mozart. Comme l’a rapporté en 2007 le média espagnol El Mundo, les vaches qui écoutaient Mozart pendant la traite produisaient de deux à sept litres de lait de plus par jour que les vaches des autres fermes ; de plus, leur lait avait un goût plus sucré.

Des récits similaires d’amélioration du goût ont été relatés par le psychologue Sergio Della Sala, qui a raconté à la BBC qu’un producteur italien de mozzarella affirmait que le fait de faire écouter Mozart trois fois par jour à son troupeau de buffles permettait d’obtenir un lait de meilleure qualité.

L’idée que les bovins sont stimulés par les sons provenant de la musique classique s’étant rapidement répandue, les producteurs de lait du monde entier ont commencé à investir dans des systèmes sonores de haute qualité pour leurs exploitations.

Bien que certains trouvent cette théorie discutable, la science populaire pense que les harmonies placides peuvent invoquer une stimulation cérébrale et une relaxation musculaire qui se traduisent par une meilleure qualité du lait.

La musique de Mozart améliore tout : de la puissance cérébrale à l’activité microbienne
Les plantes réagissent différemment lorsqu’elles sont exposées à différents types de musique, la musique classique produisant systématiquement des réactions positives. (Image : Mikael Blomkvist / pexels)

Les plantes ont des préférences musicales

Avant les découvertes de la musique de Mozart sur les capacités spatiales, des recherches sur les plantes et la musique avaient déjà démontré le pouvoir de la musique. Dorothy Retallack, qui a publié ses résultats dans son livre The Sound of Music and Plants (1973), a découvert que nos compagnons verts semblent également apprécier la musique - du moins certains types de musique.

En menant des expériences détaillées au Colorado Women’s College de Denver, Dorothy Retallack a observé que les plantes réagissaient différemment lorsqu’elles étaient exposées à différents types de musique, la musique classique produisant systématiquement des réactions positives.

Elle a qualifié de « positive » une musique comme la musique relaxante, mélodique, classique et le jazz, car il a été démontré que les compositions de Mozart, Bach, Vivaldi, Louis Armstrong et Ella Fitzgerald favorisaient une croissance saine, les plantes pliant leurs tiges vers le haut-parleur.

Exposées à de la musique country et western, les plantes n’ont montré aucun changement dans leur taux de croissance ou la taille de leurs feuilles, ce qui a conduit Dorothy Retallack à classer ces genres comme « neutres ».

En revanche, les plantes exposées au rock and roll avaient tendance à s’éloigner du haut-parleur et à produire des feuilles plus petites. Dorothy Retallack a observé que les plantes étaient faibles, qu’elles avaient des problèmes et que la plupart d’entre elles mouraient en 16 jours. Des effets similaires ont été enregistrés lors de l’écoute de Heavy metal et de musique classique moderne discordante, comme celle d’Arnold Schoenberg. L’auteur a conclu que les sons durs ou discordants nuisent au développement des plantes et a jugé ces genres musicaux « négatifs ».

La musique de Mozart améliore tout : de la puissance cérébrale à l’activité microbienne
La musique de Mozart « a un effet sur les gens de tout âge et de tout milieu culturel. Alors pourquoi pas sur les microbes ? Après tout, ce sont des organismes vivants, tout comme nous », a expliqué un chef opérateur de l’usine d’épuration, après avoir constaté l’action de la musique de Mozart. (Image : Angeles Balaguer / Pixabay)

Les microbes réagissent aux « lois universelles de la nature » exprimées dans la musique de Mozart

En 2010, les opérateurs d’une station d’épuration allemande ont fait une expérience avec les microbes qui décomposent les déchets - en installant un système sonore dans la station pour projeter les notes de Mozart dans différentes directions, reproduisant le son d’une salle de concert. Quelques mois après le début de l’expérience, ils se sont découragés devant l’absence de réponse, mais après une année complète, ils ont trouvé que l’attente en valait la peine.

Au moment d’enlever les boues, ils ont constaté une réduction significative - environ 1 000 mètres cubes - de matériaux à transporter, ce qui a permis à l’entreprise d’économiser 10 000 euros en frais de transport.

« Nous pensons que le secret réside dans les vibrations de la musique, qui pénètrent tout - y compris l’eau, les eaux usées et les cellules. Elles créent une certaine résonance qui stimule les microbes et les aide à mieux travailler. Nous sommes encore en phase de test, mais j’ai déjà remarqué que la dégradation des eaux usées est plus efficace », a expliqué Anton Stucki, chef opérateur de l’usine d’origine suisse.

« Mais ma théorie sur la raison pour laquelle cela fonctionne est que Mozart a réussi à transposer les lois universelles de la nature dans sa musique. Elle a un effet sur les gens de tout âge et de tout milieu culturel. Alors pourquoi pas sur les microbes ? Après tout, ce sont des organismes vivants, tout comme nous », a-t-il précisé.

Rédacteur Yasmine Dif

Source : Mozart Music Enhances Everything From Brain Power to Microbial Activity

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.