Press "Enter" to skip to content

Bien-être. Trois signes d’un accident vasculaire cérébral (AVC), et comment l’éviter

SANTÉ > Bien-être

En atteignant l’âge mûr, de nombreuses maladies peuvent survenir avec le déclin des fonctions corporelles. Parmi elles, les maladies cardiovasculaires et cérébro-vasculaires peuvent avoir de graves conséquences. Un accident vasculaire cérébral (AVC) est très dangereux car il va causer des dommages importants à l’organisme pouvant entraîner une invalidité, voire la mort.

Existe-t-il des signes avant-coureurs d’un AVC ? Est-il difficile de se prémunir contre une attaque soudaine ? Il existe des indices avant un épisode, mais beaucoup de personnes ne les connaissent pas, ce qui les rend faciles à ignorer.

Trois signes vitaux qui indiquent une attaque cérébrale

  1. Un mal de tête la nuit

Le cerveau reçoit l’oxygène et l’énergie qui lui sont nécessaires pour fonctionner par l’intermédiaire des vaisseaux sanguins. Même si la consommation d’oxygène du corps pendant le sommeil est légèrement inférieure à celle de la journée, il a quand même besoin d’oxygène. Par conséquent, si vous dormez bien mais que vous ressentez un mal de tête intense ou que vous vous réveillez avec des douleurs à la tête, il y a probablement un problème avec les vaisseaux sanguins de votre tête, et le cerveau peut subir une ischémie ou une hypoxie. Si ces conditions s’aggravent, cela peut signifier un futur accident vasculaire cérébral.

Trois signes d’un accident vasculaire cérébral (AVC), et comment l’éviter
Se réveiller avec un mal de tête peut être le signe d’un AVC imminent. (Image : Andrea Piacquadio / pexels)
  1. Engourdissement des mains, picotements au niveau des doigts

Un engourdissement des mains et des picotements dans les doigts sont également des signes précurseurs d’un éventuel futur AVC. Cela est dû à un problème d’innervation du cerveau causé par un infarctus cérébral. Cependant, de nombreuses maladies provoquent des engourdissements et des douleurs dans les mains, comme les rhumatismes, le syndrome de l’épaule gelée, la spondylose cervicale, la viscosité du sang, le diabète, etc. Le mieux est donc de consulter votre médecin si ce symptôme apparaît.

  1. Fatigue physique et bâillements fréquents

Même après avoir passé une bonne nuit de sommeil, certaines personnes manquent d’énergie et se sentent physiquement épuisées. Elles bâillent très souvent, surtout après avoir mangé. Elles éprouvent une sensation de sécheresse au niveau des yeux et sont somnolentes. Elles pensent que ces symptômes sont dus à la fatigue, ignorant que cela peut être le signe d’un éventuel futur AVC.

Trois signes d’un accident vasculaire cérébral (AVC), et comment l’éviter
Se sentir fatigué après un bon sommeil peut être le signe avant coureur d’un futur AVC. (Image : George Milton / pexels)

Pour éviter la survenue d’un AVC, il est recommandé de :

  1. Ne pas fumer

Des études ont montré que le tabagisme augmente l’incidence des accidents vasculaires cérébraux. Les cigarettes contiennent des substances cancérigènes telles que la nicotine, le goudron et le benzopyrène, qui peuvent facilement entraîner une athérosclérose et provoquer une thrombose. Par conséquent, les personnes qui fument depuis longtemps sont plus susceptibles de souffrir d’un AVC.

  1. Ne pas se mettre en colère

Chez de nombreux patients victimes d’un accident vasculaire cérébral, un accès de colère et une agitation émotionnelle survenus avant la crise seraient les facteurs du déclenchement. Plus on avance en âge, plus on devrait être calme. Il faut apprendre à contrôler son tempérament de manière rationnelle et à ne pas laisser les situations prendre le dessus. Sinon, le risque d’accident vasculaire cérébral augmente.

  1. Ne pas consommer des aliments gras

De nombreuses personnes ont l’habitude de dîner avant d’aller se coucher, ce qui peut inclure divers aliments frits. Une surconsommation de ces aliments gras peut non seulement entraîner une augmentation des lipides sanguins, mais peut également provoquer un AVC.

  1. Ne pas boire d’alcool

De nombreuses personnes aiment boire de l’alcool avant de se coucher, pensant qu’un peu d’alcool les aidera à mieux dormir. Elles ne se rendent pas compte que cela peut rapidement provoquer une hypertension artérielle et augmenter le risque d’infarctus cérébral.

Trois signes d’un accident vasculaire cérébral (AVC), et comment l’éviter
Boire de l’alcool avant de se coucher augmente le risque d’AVC. (Image : Photo de Chris F / pexels)
  1. Ne pas veiller trop tard

Se coucher tard est devenu une habitude courante de nos jours. Pour éviter la survenue d’un AVC, il faut respecter des horaires de travail et de sommeil et s’assurer un repos suffisant. Se coucher tard peut rapidement induire une hypertension artérielle, la principale cause de l’infarctus cérébral.

Rédacteur Fetty Adler
Collaboration Jo Ann

Source : 3 Signs of a Stroke and How to Avoid One
www.nspirement.com

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.