Press "Enter" to skip to content

Bien-être. Le sel de table ou le sel de mer : lequel est le meilleur pour la santé ?

SANTÉ > Bien-être

Le sel, ou chlorure de sodium (NaCl), est un nutriment essentiel nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme. Une petite quantité quotidienne aide à nettoyer nos cellules, à maintenir un équilibre des fluides, à réguler le système circulatoire et à maintenir des impulsions musculaires et nerveuses appropriées.

Le sel gemme, ou halite, provient généralement de mines de sel souterraines, déposées il y a longtemps par l’évaporation des fonds marins. Sous sa forme naturelle, il est grossier et riche en minéraux, et nous l’utilisons pour dégeler nos routes et les maintenir sûres en hiver.

Grâce à un traitement intensif, le sel gemme peut aussi devenir du « sel de table ». En le chauffant à 1 200 degrés Fahrenheit, on élimine les impuretés, y compris 80 % de ses oligo-éléments naturels. De l’iode et des agents anti-agglomérants sont généralement ajoutés pour rendre le produit plus utile et plus pratique.

Si le sel de table est de loin le sel culinaire le plus utilisé, il n’est pas forcément le plus nutritif. Certains suggèrent que cette substance hautement raffinée est nocive pour l’organisme, et les autorités sanitaires ont imposé une limite à la consommation de sel. Beaucoup pensent que les minéraux retirés du sel de table présentent de nombreux avantages pour la santé et optent pour le sel marin, plus naturel et moins raffiné.

Les avantages du sel marin

Le sel marin est principalement dérivé de l’eau salée évaporée des océans ou des lacs salés. Ce sel est naturellement d’une texture plus fine que le sel gemme. Peu raffiné, il conserve ses nombreux oligo-éléments, qui lui confèrent sa saveur et sa couleur caractéristiques et apportent à votre table de nombreux bienfaits pour la santé.

Nous sommes peut-être tous conscients des bienfaits de l’eau salée. Tout au long de l’histoire, de nombreuses cultures ont trouvé que les bains de sel étaient purifiants et rajeunissants, mais combien ont considéré les avantages propres à la consommation de ce minéral riche en nutriments ?

Il a été établi que les oligo-éléments fer, magnésium, manganèse, phosphore, potassium et zinc souvent présents dans le sel marin contribuent tous à renforcer notre immunité contre les allergies, les rhumes, la fièvre et la grippe.

Le sel de table ou le sel de mer : lequel est le meilleur pour la santé ?
Les puits de sel, ou trappes, creusés dans la roche de lave à Honaunau, à Hawaï, sont utilisés pour recueillir le sel de l’eau de mer évaporée. Les couleurs sombres des sels hawaïens sont obtenues par l’ajout d’exhausteurs naturels, tels que l’argile volcanique ou le charbon actif. (Image : wikimedia / Lindley Rabin / CC BY-SA 4.0)

Contrairement au sel de table, le sel marin semble être bon pour le cœur, car il n’augmente pas la pression artérielle. Il contient du potassium, qui contribue au maintien d’un rythme cardiaque normal.

Les propriétés anti-inflammatoires qui rendent les bains de sel si apaisants se retrouvent également au niveau interne. L’intégration du sel marin dans votre régime alimentaire peut être efficace pour réduire la douleur et l’inflammation dues à l’arthrite, et améliorer la santé respiratoire, en aidant à éliminer les mucosités et à soulager les maux de gorge, la congestion et même l’asthme.

La digestion est également améliorée par l’utilisation du sel marin. Non seulement il incite les papilles gustatives à sécréter de l’amylase salivaire, qui commence à décomposer les glucides, mais il stimule également la production d’acide chlorhydrique dans l’estomac, qui facilite la digestion, réduisant ainsi les ballonnements, les crampes d’estomac, la distension abdominale et les brûlures d’estomac.

Le sel marin peut également contribuer à réduire l’anxiété et le stress. Ses propriétés adaptogènes et sédatives jouent un rôle important dans la régulation de la sérotonine et de la mélatonine, hormones responsables de la relaxation.

Types de sel marin

Comme le sel marin tire un bon nombre de ses propriétés des sols environnants, il est très variable selon sa provenance. Les sels de mer les plus blancs sont récoltés à la surface des marais salants, tandis que les variétés plus foncées sont récoltées au fond et présentent une concentration plus élevée de minéraux et de particules de sol. Il serait long de passer en revue toutes les qualités gastronomiques des nombreuses variétés disponibles, mais nous allons nous pencher sur quelques-uns des sels de mer les plus populaires.

Le sel de table ou le sel de mer : lequel est le meilleur pour la santé ?
Vue intérieure d’une mine de sel rose de l’Himalaya à Khewra, au Pakistan, où le sel est extrait sous forme de grands blocs translucides. Si le sel rose de l’Himalaya n’est actuellement inclus que dans 0,2 % des menus dans le monde, son utilisation a augmenté de 119,9 % au cours des quatre dernières années, selon le cabinet d’études de marché Datassential. (Image : wikimedia / Muhammad Dawood Hashmi / CC BY-SA 4.0)

Le sel rose de l’Himalaya

Bien que ce sel soit récolté dans les mines de sel des montagnes de l’Himalaya, il est toujours classé comme sel marin, car les grottes où il se trouve étaient autrefois immergées sous l’océan dans ce qui est aujourd’hui le Pakistan.

Il s’agit de l’un des sels les plus purs au monde, composé à 98 % de chlorure de sodium naturel. Le reste est constitué de quelque 80 oligo-éléments et minéraux, qui donnent à ce sel une couleur rose délicate et une saveur légèrement sucrée.

Comme il est extrait de la même façon que le sel gemme, il peut se présenter sous forme de gros cristaux, qui sont souvent transformés en lampes, en bougeoirs ou même encastrés dans les murs. On dit que ces cristaux sont de bons purificateurs d’air, qu’ils réduisent les moisissures et les allergènes et qu’ils ont un effet calmant dans la pièce.

Le sel de mer celtique

Le véritable sel de mer celtique est récolté par l’évaporation de l’eau de la mer Celtique et le séchage au soleil, au large des côtes françaises. Après avoir coulé, les cristaux de sel sont ratissés au fond des bassins des marais salants.

Ce sel gris est connu pour retenir l’humidité et avoir une tendance à s’agglomérer. Comme la plupart des sels marins, il est une bonne source de nombreux minéraux importants pour une santé optimale. Sa saveur saumâtre est particulièrement agréable avec la viande et le poisson, mais il convient également pour la cuisine générale, la cuisson et la finition.

Le sel de table ou le sel de mer : lequel est le meilleur pour la santé ?
Les fines lamelles de fleur de sel sont minutieusement récoltées à l’aide d’outils traditionnels comme ce tamis fin. (Image : wikimedia / ArtSal / CC BY-SA 4.0)

La fleur de sel

La fleur de sel, ou « flor de sal », est peut-être le sel le plus cher du monde en raison de son processus de récolte rigoureux. Des cristaux ultra-fins sont soigneusement recueillis à la surface des bassins des marais salants de Bretagne, en France. Les conditions météorologiques doivent être optimales : un temps sec et ensoleillé avec une légère brise, et le travail se fait avec des râteaux en bois traditionnels. Avec un prix d’environ 26 euros le kilo, La fleur de sel est souvent appelée le « caviar des sels ».

Ce sel léger et floconneux retient également l’humidité, et a une teinte bleutée due à ses origines océaniques. En raison de son coût relativement élevé, il est principalement réservé à la finition, ajoutant une saveur saumâtre particulière aux plats principaux, aux accompagnements et même aux desserts.

L’iode

Bien que certains sels marins contiennent des traces d’iode, ils ne sont généralement pas considérés comme une source de ce nutriment essentiel. La consommation de fruits de mer, d’algues ou de produits laitiers vous assurera des quantités suffisantes pour une thyroïde saine, même si vous ne consommez pas de sel de table.

Rédacteur Fetty Adler