Press "Enter" to skip to content

Bien-être. Régime et dépression : les aliments à éviter et ceux à privilégier

SANTÉ > Bien-être

Tout le monde connaît des périodes de mélancolie, de chagrin et de repli. Si ces émotions ne sont pas gérées correctement, elles peuvent facilement dégénérer en dépression et en désespoir. L’alimentation peut jouer un rôle important dans les troubles de l’humeur. Les « aliments réconfortants » que nous avons plaisir à consommer lorsque notre humeur vacille peuvent apporter un soulagement temporaire, mais ils appartiennent souvent à la catégorie des aliments à éviter.

Les aliments que nous consommons influencent notre santé physique, mais aussi notre santé mentale. Examinons quelques considérations diététiques pour maintenir une vision saine de la vie.

Cinq aliments à éviter en cas de dépression

Le sucre

Les sucres raffinés et les glucides utilisés dans les aliments transformés sont dépourvus des vitamines, minéraux et autres substances bénéfiques nécessaires à la bonne santé de notre organisme.

Un régime riche en sucre peut entraîner des problèmes de santé, tels qu’une prise de poids, du diabète et même un risque de cancer. Une consommation excessive de sucre peut entraîner une hausse ou une baisse du niveau d’énergie, ce qui nous rend fatigués et déprimés.

Une étude a montré que Le sucre augmente aussi le risque de maladies inflammatoires. Cela peut se traduire par des symptômes tels qu’une perte d’appétit, des troubles du sommeil et des sensations de douleur intense.

Le pain blanc

Bien que le pain soit considéré comme un aliment de base pour une alimentation saine, nous devons prêter attention au pain blanc.

Dans le processus de fabrication de la farine blanche, les grains sont traités pour en retirer le son et le germe. Il ne reste que l’endosperme. Ce processus permet de prolonger la durée de conservation du pain, de le rendre plus digeste et de lui donner une texture plus lisse et plus légère.

Malheureusement, ce processus élimine également la plupart des vitamines et des minéraux bénéfiques au corps humain. Bien que les fabricants enrichissent la farine en y réintroduisant des vitamines, elles ne sont pas aussi saines que les vitamines naturelles et non transformées.

Les glucides raffinés contenus dans le pain blanc augmentent le taux de sucre dans le sang, activant une réponse hormonale et entraînant un état de fatigue.

La restauration rapide

Les repas de restauration rapide ou fast-food, comme vos frites préférées chez McDonald’s, contiennent généralement de grandes quantités de sodium (sel) et d’acides gras trans artificiels, pouvant entraîner des inflammations dans le corps. Le microbiote intestinal et le flux sanguin dans le cerveau s’en trouvent aussi perturbés. Cela peut altérer les fonctions cognitives et vous plonger dans un état dépressif.

L’alcool

Boire un verre de vin ou une canette de bière a pour effet de détendre le corps, ce qui nous incite à boire davantage pour masquer l’anxiété et le stress.

Cependant, l’alcool agit considérablement sur les zones du cerveau qui favorisent le traitement de la pensée et la prise de décision, entravant également l’activité motrice. Cela nous rend plus susceptibles de prendre des risques pouvant nous mettre en danger.

Selon une étude menée par l’American Addiction Center, les personnes buvant de l’alcool sont plus susceptibles de développer une dépression, alors qu’arrêter de consommer de l’alcool aide à éliminer les symptômes de la dépression.

La caféine

Bien que le café soit réputé pour améliorer l’humeur, la clarté mentale et la vivacité d’esprit, la caféine qu’il contient peut également être nocive.

La caféine peut provoquer de l’anxiété, des perturbations du sommeil, des céphalées et une accélération du rythme cardiaque. On a également constaté que les enfants et les adolescents courent un risque plus élevé de dépression lorsqu’ils consomment trop de caféine, ce qui les rend agités et incapables de dormir.

Cinq facteurs alimentaires pour prévenir la dépression

Les oméga-3

Ces acides gras sont excellents pour améliorer le fonctionnement du cerveau en libérant de la sérotonine, un neurotransmetteur qui envoie des messages d’une région du cerveau à l’autre.

Des études ont montré que les acides gras oméga-3 sont plus efficaces que le placebo dans le traitement des dépressions unipolaires et bipolaires chez les enfants et les adultes.

De nombreux types de poissons, de fruits de mer, de fruits à coques (en particulier les noix) et d’huiles végétales sont d’excellentes sources d’oméga-3 qui peuvent aider notre cerveau à mieux fonctionner.

La vitamine D

La vitamine D contribue à la solidité des os et à l’activité des cellules du système immunitaire. Elle est également connue sous le nom de « vitamine du soleil ». Elle et fabriquée par notre organisme sous l’action des rayons UV, mais aussi suite à la consommation de poisson, d’huile de poisson, de lait et de jaune d’œuf.

Plusieurs études ont montré un lien entre les carences en vitamine D et la dépression. Le manque de vitamine peut causer une fragilité osseuse, une faiblesse musculaire et des douleurs. Nous devenons également somnolents et moins actifs.

Le sélénium

Le sélénium est un minéral absorbé par l’organisme, impliqué dans la reproduction et le métabolisme des hormones thyroïdiennes.. Il prévient également les dommages cellulaires et les risques de cancer. Le pain complet, la viande, le poisson, les œufs, les haricots et les noix sont d’excellentes sources de sélénium.

Les symptômes d’une carence en sélénium incluent l’infertilité chez l’homme ou la femme, la faiblesse musculaire, la fatigue et un système immunitaire affaibli. Une étude sur le lien entre le sélénium et la dépression a révélé qu’un faible apport en sélénium entraîne des troubles dépressifs majeurs.

Les glucides

Les aliments contenant des glucides raffinés sont associés à des risques plus élevés de dépression, alors que les glucides présents dans les fruits, les légumes et les aliments riches en fibres en diminuent les risques. Avec les bonnes céréales complètes, le cerveau peut libérer de la sérotonine pour garder notre esprit concentré et empêcher la fatigue qui nous fait nous sentir déprimé.

Les Protéines

Les viandes maigres, comme le poulet et la dinde, contiennent un acide aminé appelé tryptophane, un précurseur de la sérotonine, qui booste l’activité cérébrale. Outre le tryptophane et le sélénium, ces viandes constituent également une riche source de fer pour prévenir l’anémie, qui provoque fatigue et irritation dans l’organisme.

Une incitation à la réflexion

La nourriture est un élément essentiel dans notre vie. Elle est une source vitale de santé et de plaisir. Bien que certains aliments aient le potentiel de booster notre humeur, ils peuvent aussi avoir des effets nocifs sur notre physique et notre mental. Consommer des aliments sains, et riches en nutriments, est bénéfique pour notre moral, pour notre bien-être et celui de nos proches, et pour notre planète.

Rédacteur Fetty Adler

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.