Press "Enter" to skip to content

Bien-être. Pois et persil, jardinage précoce de printemps

SANTÉ > Bien-être

Pots de pois dans le jardin potager de l’école primaire MLK à Little Rock, Arkansas. Les pois et le persil constituent un excellent choix pour votre jardinage de printemps. (Image : Mary Hightower Uacescomm / Flickr / CC BY-SA 2.0)
 

Qu’ils s’intéressent à la nourriture ou aux fleurs, la plupart des jardiniers vivant dans un climat tempéré ressentent l’envie de commencer à cultiver dès la fonte des neiges. Mais jusqu’à la date du dernier gel, il y a un risque à mettre les plantes tendres en plein air. Pour satisfaire cette envie sans être téméraire, il faut prendre certaines précautions lors du jardinage de printemps.

Pour vous éviter les erreurs et la culpabilité d’un jardinier, ne sélectionnez que des espèces résistantes au froid pour les semis précoces, ou démarrez les graines à l’intérieur afin qu’elles atteignent la taille de transplantation lorsque le risque de dommages dus au gel est passé. Les plantes comme les pois, le persil, les choux et les épinards sont toutes des valeurs sûres pour un jardinage précoce au printemps.

Les pois peuvent être semés à l’extérieur quatre à six semaines avant la dernière gelée. Pour favoriser une émergence précoce et une croissance rapide, une couverture flottante, de la paille ou même une vieille couverture offriront une certaine protection contre le froid et les bestioles lorsque vos semis commenceront à apparaître. Si vous avez des écureuils ou des marmottes, il est conseillé de couvrir solidement les plantes jusqu’à ce qu’elles atteignent une hauteur d’environ quatre pouces et soient fermement enracinées dans le sol.

Semez les pois à une profondeur d’un pouce, en les espaçant d’environ trois à quatre pouces. Que ce soit les pois à écosser, les pois cassés ou les pois mange-tout, ils préfèrent tous un temps plus frais. Dans les régions où l’été est chaud, vous pouvez prolonger leur production en les plantant dans un endroit où ils auront un peu d’ombre l’après-midi. Les pois existent en variétés grimpantes et buissonnantes. Vérifiez la hauteur estimée d’une plante mature afin de savoir si elle a besoin d’un tuteur.

Pour les variétés grimpantes, un solide pieu en bois ou en métal tous les 24 pouces tout au long de la rangée supportera la ficelle nécessaire pour contenir vos plantes. Le tressage de Floride, couramment utilisé pour tuteurer les tomates, fonctionne tout aussi bien pour les pois grimpants. Il suffit d’enrouler la ficelle autour de chaque piquet et de la tirer vers le haut avant de l’enrouler autour du piquet suivant. Lorsque vous arrivez à la fin, inversez le tressage pour que vos plantes soient enfermées. Vous devrez répéter cette opération toutes les deux semaines, au fur et à mesure que les plantes sortiront de leurs limites.

Jardinage de printemps avec des légumes verts

Le persil, lui aussi, doit être planté tôt en extérieur. Dès que le sol peut être travaillé, vous pouvez semer ces petites graines à environ un quart de pouce de profondeur, en les espaçant d’un à deux pouces. Les graines mettront plusieurs semaines à germer, mais vous pouvez accélérer la germination en les faisant tremper dans de l’eau tiède toute la nuit avant de les semer. Une fois qu’elles ont germé, il est préférable de les espacer de 15 cm.

 

Le persil apparaîtra d’abord comme on le voit sur la photo. Lors du jardinage printanier à partir de semences, vous serez en mesure de reconnaître les semis émergents, surtout si vous semez à l’extérieur, où vous devrez les distinguer de la multitude de semis spontanés qui rivaliseront avec les vôtres.  (Image : SBT4NOW / Flickr / CC BY-SA 2.0)
Le persil apparaîtra d’abord comme on le voit sur la photo. Lors du jardinage printanier à partir de semences, vous serez en mesure de reconnaître les semis émergents, surtout si vous semez à l’extérieur, où vous devrez les distinguer de la multitude de semis spontanés qui rivaliseront avec les vôtres.  (Image : SBT4NOW / Flickr / CC BY-SA 2.0)
 

Si vous aimez les papillons à queue d’hirondelle (Machaon), veillez à planter plus de persil. Les papillons viendront pondre leurs œufs sur le persil. Le sacrifice en vaut la peine pour en avoir suffisamment à partager avec leurs magnifiques chenilles.

La plupart des membres de la famille des choux (brassica), comme le chou frisé, le chou cavalier, la moutarde et le brocoli, sont des plantes résistantes au froid qui peuvent tolérer des températures glaciales une fois qu’elles sont arrivées à maturité. Ces graines ont cependant besoin de chaleur pour que la germination démarre, il faut donc les placer à l’intérieur. La germination des graines à l’intérieur ne nécessite qu’une fenêtre ensoleillée, des récipients et un bon terreau.

 

Une chenille à queue d’hirondelle sur un plant de persil du jardin potager de la Taverne Sheilds à Colonial Williamsburg, en Virginie. Bien que ces superbes créatures mangent votre persil, les dégâts sont insignifiants et elles sont fascinantes à observer.   (Image : Maggie McCain / Flickr / CC BY-SA 2.0) 
Une chenille à queue d’hirondelle sur un plant de persil du jardin potager de la Taverne Sheilds à Colonial Williamsburg, en Virginie. Bien que ces superbes créatures mangent votre persil, les dégâts sont insignifiants et elles sont fascinantes à observer.   (Image : Maggie McCain / Flickr / CC BY-SA 2.0) 
 

Pour économiser de l’espace, vous pouvez semer plusieurs graines dans un petit récipient, puis les mettre soigneusement en pot dans des cellules individuelles une fois qu’elles ont germé. Toutefois, si vous avez la main malheureuse, il est préférable de commencer par un plateau comportant des cellules individuelles. Pré-humidifiez le sol et semez les graines à une profondeur d’un quart de pouce. Un couvercle transparent sur la jardinière aidera à maintenir l’humidité et à laisser entrer la lumière du soleil, deux éléments essentiels à la germination.

Avant d’être plantés à l’extérieur, ces semis apprécieront une période d’adaptation. Mettez-les dehors pendant des périodes de plus en plus longues sur plusieurs jours, en les acclimatant progressivement au plein soleil. Lorsque le danger de gel est passé, plantez-les à environ 30 cm de distance dans un sol fertile et bien drainé. Protégez les jeunes plants des bestioles à l’aide d’une cage métallique ou d’une couverture flottante jusqu’à ce qu’ils soient bien établis. Après cela, une clôture pour empêcher les cerfs et les marmottes d’entrer peut s’avérer nécessaire.

La piéride de la rave, stade de chenille d’un petit papillon blanc, est le ravageur le plus courant des brassicacées. Il existe plusieurs moyens naturels de lutter contre ces parasites sans utiliser de produits chimiques agressifs, comme les associer avec d’autres plantes à l’effet répulsif ou attirer des oiseaux chanteurs et des guêpes parasites.

L’épinard est également une excellente culture précoce, car ses graines peuvent germer à des températures aussi basses que 0 degrés Celsius. Il peut être semé directement à l’extérieur quatre à six semaines avant la date de la dernière gelée. Semez les graines à un demi-pouce de profondeur, en les espaçant de deux pouces, et éclaircissez-les à environ cinq pouces lorsqu’elles ont deux vraies feuilles. Les vraies feuilles sont celles qui sortent après les cotylédons initiaux, qui émergent en premier de la graine.

 

Un papillon blanc mâle de la rave à Dargo, en Australie. La piéride de la rave est la chenille de ce papillon. Les poules et les oiseaux chanteurs sont utiles pour lutter contre ces parasites.  (Image : John Tann / Flickr / CC BY 2.0)
Un papillon blanc mâle de la rave à Dargo, en Australie. La piéride de la rave est la chenille de ce papillon. Les poules et les oiseaux chanteurs sont utiles pour lutter contre ces parasites.  (Image : John Tann / Flickr / CC BY 2.0)
 

Les épinards ont des racines profondes, il est donc utile de travailler le sol jusqu’à une profondeur de 30 cm et de l’amender avec du compost ou une autre source d’azote. Ces légumes verts feuillus ont tendance à monter très vite en graines (à fleurir) par temps chaud. Récoltez les feuilles une à une lorsqu’elles mesurent trois à quatre pouces, sans toucher au cœur de la plante. Lorsque la plante commence à monter en graine, ce qui se caractérise par l’allongement de la tige, récoltez-la le plus rapidement possible.

Pour expérimenter la conservation des graines, laissez deux ou plusieurs plantes fleurir et produire des graines. Récupérez les graines lorsqu’elles ont mûri et séché complètement. Arrachez délicatement vos plants matures et placez-les dans un endroit chaud et sec pour empêcher l’humidité et la moisissure de compromettre votre future génération d’épinards, puis retirez et stockez soigneusement les graines dans des conditions fraîches et sèches. Les graines d’épinards peuvent se conserver jusqu’à six ans !

Alors que les dernières semaines de l’hiver peuvent sembler s’éterniser, le démarrage des semis à l’intérieur et à l’extérieur sera une distraction bienvenue jusqu’à ce que vous puissiez vraiment vous mettre au travail dans votre jardin. N’oubliez pas de garder vos semis humides, de les protéger des températures extrêmes, mais aussi des bestioles affamées. Rapidement, vous pourrez déguster les fruits et les légumes issus de votre travail.

Traduit par Swanne Vi

Version en anglais : Peas and Parsley: Sowing in the Snow to Get a Jump on Spring Gardening