Press "Enter" to skip to content

Bien-être. Comment se libérer des mauvaises habitudes

SANTÉ > Bien-être

Ce n’est un secret pour personne : notre nature humaine englobe notre esprit et notre corps, en suivant des schémas bien définis. Tout ce que nous avons à faire est de suivre le flux naturel de la vie qui s’écoule en nous. Pour se défaire des mauvaises habitudes, nous devons comprendre le fonctionnement du système neuronal du cerveau. Il nous sera alors possible de nous débarrasser des émotions inutiles et des attachements malsains.

La nature fractale du cerveau

Les scientifiques affirment que le cerveau fonctionne de manière fractale, non seulement dans sa structure mais aussi dans son processus, basé sur la géométrie fractale. Chacun est unique et voit le monde différemment.

Les actions et les pensées répétées à l’infini créent des modèles complexes, elles ont une structure matérielle par nature.

Les flocons de neige, les arbres et les vagues de l’océan sont tous des exemples de fractales, qui se répètent à l’infini à différentes échelles (tailles) d’un même objet. De la même manière, notre système nerveux interagit avec le reste de notre corps par le biais des voies neuronales qui, à leur tour, contrôlent notre corps en fonction de nos objectifs, de nos désirs et de nos habitudes, de manière cohérente et récurrente. Certains actes répétés créent les voies auxquelles nous nous sommes habitués, devenant de plus en plus fixes avec le temps, donnant lieu à des schémas comportementaux.

Comment se libérer des mauvaises habitudes
Le chou Romanesco vu de près, avec sa forme fractale. Tout comme la fleur du tournesol, il est un véritable exemple de mathématiques dans la nature. (Image : Rum Bucolic Ape / Flickr / CC BY-ND 2.0)

La répétition est la clé

Lorsque nous éduquons notre cerveau à construire un nouveau parcours en effectuant diverses tâches, il est nécessaire de répéter l’acte plusieurs fois pour que le cerveau le classe comme un nouveau parcours. Ainsi, alors qu’un chemin neuronal dans le cerveau se forme lorsque des aliments réconfortants sont consommés régulièrement, de nouvelles connexions synaptiques peuvent être formées et développer de nouvelles habitudes. Comme le cerveau est en constante évolution, il peut établir de nouvelles voies neuronales et de nouvelles habitudes. Les victimes d’un accident vasculaire cérébral, par exemple, peuvent retrouver une fonction cognitive normale grâce à l’entraînement.

Des études ont déterminé qu’il faut vingt et un jours pour établir ou briser un attachement. L’évolution de cette habitude dépend de notre capacité à entraîner notre cerveau à développer de nouvelles connexions neuronales. Des tâches complexes comme la conduite automobile sont des exemples amenant au développement de nouvelles voies neuronales dans le cerveau.

Tout le monde peut cultiver de nouveaux comportements et améliorer sa qualité de vie en suivant la voie de la nature. Avec suffisamment de détermination, il est possible de « recâbler » vos connexions neuronales et réorienter votre cerveau.

Voici quelques étapes simples à suivre :

Gardez un œil attentif sur vos actions à tout moment. On peut observer des schémas rythmiques et tranquilles dans la nature. Ces qualités peuvent également se retrouver en nous. En reconnaissant que les mauvaises habitudes ne proviennent pas de votre vrai moi, mais sont plutôt quelque chose que vous avez acquis en cours de route et qui a donné lieu à un modèle de comportement indésirable, vous serez en mesure de vous en libérer progressivement.

Exprimer sa gratitude

Une attitude et un état d’esprit négatifs vous empêcheront d’avancer. Traitez chaque obstacle comme une occasion de vous améliorer, et accueillez-le avec gratitude. Vous pouvez vous fixer comme objectif d’exprimer votre gratitude à certaines personnes pour quelque chose de spécifique qu’elles ont fait pour vous, ou pour une qualité qu’elles possèdent. En faisant de la gratitude une habitude, vous augmenterez votre sentiment général de bien-être.

L’amour de la vie

La passion est énergie, elle est la puissance ou la force qui vous propulse et vous pousse à poursuivre votre objectif. Une idée reste neutre si elle n’a pas la passion comme moteur. Il ne suffit pas de se répéter de jolies phrases pour voir sa vie s’améliorer. Demandez-vous quels sentiments vous associez à la réalisation de votre objectif et quelle signification cet objectif revêt pour vous ? Réfléchissez à ce que vous ressentez lorsque vous vous concentrez sur votre objectif.

L’exercice physique

L’une des méthodes les plus efficaces pour reprogrammer le cerveau, combattre la dépression et même réduire les facteurs de risque de la maladie d’Alzheimer, ainsi que d’autres maladies neurodégénératives, consiste à pratiquer une activité physique régulière. De nombreuses études ont montré que l’exercice physique peut contribuer à stimuler le développement des neurones en augmentant le niveau du facteur neurotrophique (BDNF) dans le cerveau. Le facteur neurotrophique BDNF ( Brain-Derived Neurotrophic Factor) est une protéine qui favorise le développement de nouveaux neurones et de nouvelles connexions (synapses). Essayez de pratiquer vos activités physiques dans un cadre stimulant (comme une randonnée dans la nature), ce qui favorisera la survie et l’intégration de ces neurones nouvellement formés.

Le non-agir

Les personnes heureuses par nature sont capables de reporter à plus tard la satisfaction. Même si elles désirent quelque chose, elles sont à même de peser les coûts et les avantages de l’obtenir immédiatement. « Je veux vraiment cette chose, mais après mûre réflexion, je devrais attendre » est un état d’esprit précieux à avoir. Il fait preuve de volonté et de retenue.

Créer une image mentale de ce que l’on veut

Le cerveau ne fait pas la distinction entre ce qui est réel et ce qui est imaginaire. En vous habituant à répéter mentalement de nouvelles habitudes, vous améliorerez votre capacité à les mettre en œuvre dans votre vie quotidienne. Visualisez des images correspondant à votre objectif et passez du temps à les imaginer chaque jour pour atteindre cet objectif.

Se faire des amis

Choisissez des personnes avec lesquelles vous vous sentez à l’aise et avec lesquelles vous pouvez vous exprimer librement et dignement, et qui respecteront votre intimité. Un isolement prolongé peut limiter votre perspective.

Comme l’a écrit Jonn Donne :

« Nul homme n’est une île, un tout en soi, chaque homme est une part du continent,
une part de l’ensemble.
»

La méditation ou la prière

Les personnes qui pratiquent régulièrement la méditation ont un hippocampe – moteur de la mémoire, de l’apprentissage et des émotions – plus développé. Ce processus, qui permet de générer de nouveaux neurones tout au long de notre vie, est connu sous le nom de neurogenèse ou régénération neuronale. Tout le temps consacré à la réduction du stress et à la relaxation sera bénéfique pour le fonctionnement de votre hippocampe.

Comment se libérer des mauvaises habitudes
La méditation stimule la partie du cerveau apte à générer les neurones indispensables au développement de nouvelles habitudes. (Image : wikimedia / Joffers951 / CC BY-SA 4.0

Entreprendre des actions cohérentes pour atteindre les objectifs

Vos actions doivent se conformer à vos pensées et à vos objectifs. Si vous agissez à l’encontre de cela, vous ne parviendrez pas à reprogrammer votre cerveau. Si, par exemple, vous allez à la salle de sport tout en vous plaignant du fait que vous détestez l’exercice physique, cela ne marchera pas. Vous devez déterminer quelles activités correspondent à vos idées et à ce que vous aimez.

Le pouvoir des habitudes

Le changement nécessite de développer de nouvelles habitudes, d’où l’adage anglais bien connu : « Use it or lose it » – ce qui revient à dire que l’on perd ce dont on ne se sert pas. Entraînez-vous consciemment à penser, à vivre, à imaginer et à vous comporter conformément à l’objectif que vous vous êtes fixé. L’habitude inconsciente de répéter le passé sera brisée, et vous aurez la possibilité de reprogrammer votre cerveau en étant dans le présent.

Daniel Pinchbeck a écrit : « Les humains modernes sont devenus obsédés par une hallucination collective du temps linéaire, ignorant les spirales fractales de l’univers environnant. »

Rédacteur Fetty Adler

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.