Forsythia Lian Qiao, une nouvelle ère de la médecine douce ?

Par Agnès Korber
Le 14/06/2020

Le Forsythia suspensa est une plante très utilisée dans la pratique de la MTC

 

En médecine traditionnelle chinoise le Forsythia Suspensa, Lian Qiao  (连翘) en chinois, réserve bien des surprises. (Image : Wikimedia / kazppi77 / CC BY)
En médecine traditionnelle chinoise le Forsythia Suspensa, Lian Qiao (连翘) en chinois, réserve bien des surprises. (Image : Wikimedia / kazppi77 / CC BY)
 

La médecine par les plantes est souvent considérée comme étant douce, légère, voire inefficace : il n’en est rien. Le Forsythia Suspensa, Lian Qiao (连翘) en chinois, réserve bien des surprises.

En 1790, un botaniste hollandais se rendit au Japon pour étudier les plantes et les cultiver de retour en Hollande. Ainsi la rhubarbe, la réglisse, la menthe sauvage ou encore le gingembre ont fait leur apparition dans la pharmacopée européenne.

 

Figurine de Li Shizhen du Musée d’Art de Hong Kong.  Li Shizhen (李時珍) : (1517-1593), a rédigé l’écriture d’une encyclopédie appelée Ben cao gang mu  (本草纲目), Panorama de la médecine, qui est un ouvrage de référence en MTC. (Image : Wikimedia / Mk2010 / CC BY-SA)
Figurine de Li Shizhen du Musée d’Art de Hong Kong. Li Shizhen
(李時珍) : (1517-1593), a rédigé l’écriture d’une encyclopédie appelée
Ben cao gang mu (本草纲目), Panorama de la médecine, qui est un
ouvrage de référence en MTC. (Image : Wikimedia / Mk2010 / CC BY-SA)
 

Quelques notions de médecine traditionnelle chinoise (MTC)

Depuis des siècles, la médecine traditionnelle chinoise est utilisée pour traiter diverses pathologies. Li Shizhen (李時珍) : (1517-1593), a rédigé l’écriture d’une encyclopédie appelée Ben cao gang mu (本草纲目), Panorama de la médecine, qui est un ouvrage de référence dans ce domaine. Durant 27 ans il a parcouru la Chine à la recherche de nouvelles plantes médicinales pour parfaire son encyclopédie.

Cet ouvrage a traversé les frontières, a été traduit en coréen, en japonais, en vietnamien et même en russe. Le Pun-Tsao ou herbier chinois, correspond aujourd’hui à la pharmacopée chinoise qui est l’un des principaux ouvrages de la MTC.

La notion de yin et de yang est un principe fondamental de la médecine chinoise. Le yin a des effets négatifs d’inhibition, de freinage, de rafraîchissement, son élément est l’eau. Les organes associés au yin sont les poumons, le cœur, le foie, les reins et la rate. Ils ont pour mission l’épuration et la redistribution et sont supposés conserver et concentrer l’énergie.

Le yang est la force active et positive, son élément est le feu. Les organes yang sont l’estomac, l’intestin grêle, le gros intestin, la vésicule biliaire, la vessie. Ils sont destinés à l’absorption, au triage des aliments et à l’élimination des déchets. Leur fonction est de produire de l’énergie.

Le yin contrôle la partie interne, la partie inférieure et la partie ventrale du corps. Le yang contrôle la partie externe, la partie supérieure et la partie dorsale du corps. Les organes d’essence yin sont considérés comme vitaux alors que les organes d’essence yang sont considérés comme secondaires. Pour maintenir la santé, le yin et le yang doivent être équilibrés en permanence en fonction des saisons et leur effet sera différent en été et en hiver. Le corps aura besoin d’énergie yang (chaud) pour pallier aux forces yin (froid) prédominantes en hiver par exemple.

Les principes de la médecine chinoise sont issus de la tradition philosophique taoïste. Les médecins chinois commencent toujours leurs consultations en demandant au patient des précisions sur son régime alimentaire et son style de vie.

 

Le Forsythia Suspensa s’installe dans les fourrés ou en zones herbeuses sur les pentes, les vallées, les ravins à une hauteur pouvant aller de 300 à 2200 mètres. (Image : Wikimedia / 松岡明芳 / CC BY-SA)
Le Forsythia Suspensa s’installe dans les fourrés ou en zones herbeuses sur les pentes, les vallées, les ravins à une hauteur pouvant aller de 300 à 2200 mètres. (Image : Wikimedia / 松岡明芳 / CC BY-SA)
 

Le Forsythia suspensa réserve bien des surprises

Le Forsythia suspensa est inscrit dans la Pharmacopée Chinoise. C’est une plante qui pousse sur une bonne partie du territoire chinois comme le Sichuan, Shanxi, Shandong, Anhui, Hebei, Hunan ou encore Jiangsu. On la trouve aussi aux Etats-Unis et dans le sud de la France, précisément en Ariège.

Elle s’installe dans les fourrés ou en zones herbeuses sur les pentes, les vallées, les ravins, à une hauteur pouvant aller de 300 à 2200 mètres.

Les fruits séchés du Forsythia suspensa, aussi appelés en MTC Lian Qiao, constituent une importante drogue végétale. La plante est produite dans le Nord-Est, le Nord-Ouest de la Chine et dans la vallée du fleuve Yangzi. Collecté en automne, le fruit mature est étuvé puis séché au soleil.

Le fruit avant maturité est appelé Fruit du Forsythia vert du fait de sa couleur encore verte. Le fruit entièrement mûr est appelé Fruit du Forsythia jaune ou vieux. Les graines sont ensuite prélevées, triées et appelées Semen Forsythiae.

Utilisation du Forsythia suspensa

Dans la MTC les fruits du Forsythia suspensa sont utilisés pour divers traitements. Ils sont récoltés en automne à différents stades de maturité : 

        -  Lian-Qiao : fruits à peine mûrs, étuvés et séchés 

        -  Lao-Qiao : fruits mûrs et séchés

Les deux formes sont inscrites à la pharmacopée chinoise. 
Le fruit mûr est utilisé cru et est appelé Huang Qiao. 
Les fruits peuvent s’utiliser en combinaisons avec d’autres variétés de plantes, par exemple Lonicera japonica pour renforcer certaines actions thérapeutiques. 
Pour une meilleure compréhension des traitements il faut savoir que la médecine chinoise connecte chaque organe à un méridien, plus précisément un méridien d’acupuncture.

Les plantes utilisées ont une action sur un ou plusieurs méridiens. 
Pour le Forsythia suspensa les méridiens concernés sont l’intestin grêle et le cœur. 
Les indications du Forsythia suspensa sont multiples. Beaucoup de molécules citées précédemment, forsythiaside, suspensaside, ont des propriétés antibactériennes, antivirales, anti-inflammatoires : ces composés inhibent la formation de leucotriènes B4 des leucocytes, responsables du processus inflammatoire. Les Lignanes, pinoresinol, inhibent aussi l’AMPc phosphodiestérase, responsable de nombreuses complications métaboliques : diabète, hyperlipidémies....

Dans la médecine traditionnelle chinoise, le Forsythia suspensa est prescrit au début d’une maladie infectieuse pour traiter par exemple la grippe, les infections urinaires, les furoncles, l’anthrax.

 

Feuilles de jeune plant de Forsythia suspensa. Les plantes fraîches, très aromatiques, nécessitent peu de temps d’ébullition et un feu doux. (Image : Wikimedia / KENPEI / CC BY-SA)
Feuilles de jeune plant de Forsythia suspensa. Les plantes fraîches, très aromatiques, nécessitent peu de temps d’ébullition et un feu doux. (Image : Wikimedia / KENPEI / CC BY-SA)
 

Préparation de la drogue végétale

Il existe différentes manières de préparer ces plantes naturelles. Pour ingérer le Forsythia suspensa, on l’ajoute à un brouet (soupe). C’est une méthode ancienne et très commune, se présentant sous forme semi-liquide qui permet une absorption rapide. L’effet souhaité est immédiat.

On place les ingrédients dans un récipient fermé avec 3 à 4 tasses d’eau. On porte le tout à ébullition jusqu’à évaporation de la moitié du mélange. La quantité d’eau, la durée et la température d’ébullition sont fonction de la plante et de sa présentation, fraîche ou en poudre.

Les plantes fraîches, très aromatiques, demandent un feu doux et peu de temps d’ébullition. Les plantes en poudre, dans un mélange plantes et extraits d’animaux, nécessitent plus de temps de cuisson et d’eau. Après ébullition, le brouet est filtré et réparti en plusieurs portions à prendre à jeun, pour que l’estomac absorbe le plus rapidement les principes actifs.

Les indications en MTC

Le Forsythia suspensa élimine la chaleur pathogène et les toxines du sang. Il disperse l’inflammation et le pus, dans ce cas il est antiphlogistique. 
Avec de telles vertus, le Forsythia suspensa peut être utilisé comme contrepoison.

Le Forsythia suspensa est particulièrement efficace pour le cœur et la vésicule biliaire. Il peut être utilisé seul ou en association dans les cas suivants :

    -  Refroidissement et fièvre. 

    -  Tout symptôme d’accès de chaleur : forte fièvre avec grande soif et délire, irritabilité, éruptions cutanées, gonflement des ganglions lymphatiques, érysipèle, tumeur au sein. 

    -  Infections urinaires 

    -  Actions pharmacologiques : antibactérienne, anti-inflammatoire, antipyrétique, antiémétique, cardiotonique, diurétique, baisse les transaminases hépatiques. 

En MTC, l’utilisation de ces préparations est contre-indiquée en cas de déficience du Yin, ou syndrome froid à l’estomac-rate, avec diarrhée . 



Note : Biographie de l’auteur 
Passionnée de biologie, Agnès Korber est titulaire d’un doctorat de pharmacie de l’Université Paris V René Descartes. Après avoir exercé des années en pharmacie d’officine, elle se replonge avec bonheur dans la littérature académique pour désormais se consacrer au journalisme scientifique. Son lien avec le patient, allié à la rigueur scientifique, en font une journaliste qui a toujours soif d’apprendre et de nous transmettre son savoir au travers d’une approche plus concrète des enjeux actuels de santé publique.