La danse chinoise des manches longues

Par Vision Times
Le 27/05/2020
La danse à manches longues a fait son apparition en Chine pendant la dynastie des Zhou (1046 à 256 avant JC). (Image : Capture d’écran / Shen Yun Performing Art)
La danse à manches longues a fait son apparition en Chine pendant la dynastie des Zhou (1046 à 256 avant JC). (Image : Capture d’écran / Shen Yun Performing Arts)
 

Dans la danse traditionnelle chinoise, les manches d’eau correspondent aux extensions des manches d’un vêtement.

Leur nom vient du fait que les danseurs utilisent les manches d’eau pour créer des mouvements évoquant ceux de l’eau qui coule et tourbillonne. Pour un danseur, la maîtrise de la technique des manches d’eau requiert beaucoup d’efforts et de temps.

L’histoire des manches longues

La danse à manches longues a fait son apparition en Chine pendant la dynastie des Zhou (1046 à 256 avant JC). Cependant, c’est sous la dynastie Ming (1368 à 1644 de notre ère) que les manches à eau sont mises en valeur dans les théâtres. Au début, les manches à eau étaient faites de tissu ordinaire. Mais très vite, on a utilisé la soie. Dans le confucianisme, les manches extra-longues sont liées à la conduite morale. Les manches d’eau  permettent au danseur d’exécuter de beaux et enchanteurs mouvements de mains qui seraient impossibles à réaliser avec des manches normales.

« Les manches longues sont un prolongement fonctionnel des manches ordinaires de la robe d’un acteur. Elles peuvent atteindre deux pieds de long, et des " panaches de faisans " de six à sept pieds, portés par paires, sont attachés à certaines coiffes. Ces manches longues sont tenues entre le pouce et le majeur de chaque main », écrit l’auteur A.C. Scott dans l’International Encyclopedia of Dance, selon Facts and Details.

 

Les compétences techniques de la danse chinoise comprennent toute une série de bonds , de sauts, de pirouettes et beaucoup d’enchainement techniques au sol. (Image : Capture d’écran / Shen Yun Performing Art)
Les compétences techniques de la danse chinoise comprennent toute une série de bonds, de sauts, de pirouettes et beaucoup d’enchainement techniques au sol. (Image : Capture d’écran / Shen Yun Performing Arts)
 

Pour effectuer des mouvements avec les manches longues, les danseurs doivent bouger leur corps de manière exacerbée. Cela leur demande une grande force intérieure. La maîtrise du mouvement de ces manches permet au danseur de transmettre diverses émotions telles que la joie, la tristesse, l’innocence ou le chagrin avec un plus grand impact, et ainsi, de captiver le public. Les interprètes utilisent divers gestes des manches pour transmettre des émotions.

Les manches longues qui s’agitent devant le visage d’un interprète indiquent que le personnage est d’humeur agréable. Une main qui tire la manche longues indique qu’il s’incline ou est poli. Lorsqu’une main tire une manche longues pour couvrir le visage, elle témoigne de la timidité ou de la tristesse du personnage.

Différents types de danse

Les danses des manches longues ne sont qu’un aspect de la culture de la danse chinoise. La Chine est un vaste pays avec une longue histoire. Elle abrite de nombreuses et magnifiques formes de danse. L’une des formes de danse les plus populaires et les plus connues est la danse du dragon. Vous pouvez la voir lors des célébrations du Festival du printemps chinois qui ont lieu dans le monde entier. Les dragons qui participent à cette danse peuvent atteindre 100 mètres de long. Les danseurs tiennent le dragon à l’aide de barres pliables qui permettent de l’articuler, de le tordre et de le faire danser tout en se déplaçant dans une rue ou sur une scène.

 

Les techniques de la danse classique chinoise ont été transmises fidèlement par la culture. (Image : Capture d’écran / Shen Yun Performing Art)
Les techniques de la danse classique chinoise ont été transmises fidèlement
par la culture. (Image : Capture d’écran / Shen Yun Performing Art)
 

La danse du sabre puise ses racines dans les traditions des arts martiaux chinois. A l’origine, elle était une sorte d’exercice d’entraînement pour les soldats. Elle est rapidement devenue une forme de danse riche de mouvements acrobatiques. Dans la plupart des cas, l’épée est munie d’une sorte de pompon à son extrémité, ce qui lui confère un effet fascinant lorsque l’interprète la fait bouger. La danse de l’épée est l’une des quatre danses classiques exécutées lors des opéras traditionnels chinois.

De nombreuses formes de danses ethniques ont été supprimées par le Parti communiste chinois dans le cadre de son programme d’« uniformisation » de la Chine. De nos jours, la compagnie Shen Yun Performing Arts transmet la danse classique traditionnelle chinoise au grand public.


Traduit par Camille A.

Version en anglais : What You Need to Know About the Chinese Dance ‘Water Sleeves’