Press "Enter" to skip to content

Tradition. Acupuncture Tung, approche unique de la théorie du yin et du yang

CHINE ANCIENNE > Tradition

Le style d’acupuncture du Dr Tung nécessite un nombre important d’aiguilles en rapport avec les 14 canaux d’acupuncture traditionnels. (Image : Matthias Frank / Pixabay)
 

Selon des experts et des praticiens en arts médicaux, comme le Dr Lee, la tradition de la moxibustion a été développée en Chine il y a plus de 3 000 ans.

En revanche, Qin Shi Huang-Di, le premier empereur de la dynastie Qin, fit tuer de nombreux lettrés et brûler tous les ouvrages de son époque, il y a environ 2 000 ans (210 av. J.-C.).

Beaucoup de connaissances ont été perdues et fragmentées. Après cette époque, le Huangdi Neijing (le Classique interne de l’empereur Jaune) est devenu le texte dominant et avec lui, le système a été nommé : acupuncture aux 14 canaux classiques.

Comment l’acupuncture Tung a été transmise au public

 

Médecin et disciple, gravure chinoise sur bois de la période Ming. (Image : Wellcome Library / CC BY 4.0)
Médecin et disciple, gravure chinoise sur bois de la période Ming. (Image : Wellcome Library CC BY 4.0)
 

Toutefois, certains universitaires ont échappé à la persécution de Qin Di et ont fui vers les montagnes, dans une région aujourd’hui connue sous le nom de Shandong. Ces érudits et praticiens ont continué à transmettre leurs propres théories et techniques dans le cadre du système d’apprentissage de père en fils.

Tung Jing-Chang est issu d’une famille qui pratiquait un style alternatif d’acupuncture et de moxibustion. Dans son livre publié à Taïwan, il est également connu sous le nom de Shandong Tung Jing-Chang. Après la Seconde Guerre mondiale et la révolution communiste, le Dr Tung s’est installé à Taïwan.

Mais comme il pensait que son fils unique n’était pas suffisamment apte à lui succéder, il a formé des élèves, et c’est ainsi que l’acupuncture Tung est finalement devenue accessible au grand public.

Sélection des points et technique de l’aiguille

Le style du Dr Tung nécessite un certain nombre d’aiguilles en rapport avec les 14 canaux d’acupuncture traditionnels. Le principe de base dans le choix des points d’acupuncture en milieu clinique, du Dr Tung, vise les points éloignés ou souvent opposés au foyer de la pathologie.

Si, par exemple, la pathologie est située en haut à droite, il faut utiliser des points en bas à gauche et vice versa. Si la pathologie se situe du côté gauche, les aiguilles seront généralement placées sur le côté droit. Et, s’il y a une pathologie au foie, puisqu’il est situé à droite, il faut utiliser des points à gauche.

Si la rate est malade, comme elle est située à gauche, il faut utiliser des points à droite. Le Dr Tung n’accordait pas beaucoup d’importance à l’utilisation des Shou Fa (manipulations), car il ne les utilisait pas beaucoup lors de l’aiguilletage.

La « méthode de la main », Shou Fa (手法), est basée sur une technique de manipulations auxiliaires utilisées pour obtenir la sensation désirée crée par une aiguille quand elle est insérée au bon point (De Qi), ainsi que d’un ensemble complexe de manipulations pour revigorer ou disperser le Qi.

Aujourd’hui encore, les raisons pour lesquelles le « Shou Fa » est si souvent mis en avant dans les manuels et dans l’enseignement de l’acupuncture traditionnelle chinoise, font débat.

La méthode de la manipulation de base de l’aiguille, par le Dr Tung

 

La «méthode de la main», Shou Fa手法, est très présente dans les manuels et les enseignements d’acupuncture traditionnelle chinoise. (Image : Rudolf Langer / Pixabay)
La « méthode de la main », Shou Fa (手法), est très présente dans les manuels et les enseignements d’acupuncture traditionnelle chinoise. (Image : Rudolf Langer / Pixabay)
 

Il semblerait que lorsqu’il s’agissait de piquer des points situés sur des zones charnues, le Dr Tung insérait d’abord l’aiguille perpendiculairement. Ensuite, il retirait l’aiguille et l’insérait obliquement à 15 degrés vers le haut du canal, puis la retirait et l’insérait à 15 degrés vers le bas du canal, et enfin la retirait et l’insérait à nouveau perpendiculairement.

Il répétait ensuite cette procédure toutes les 10 à 15 minutes. Les points du Dr Tung se situent sur les extrémités supérieures et inférieures, la tête et le cou, et le tronc ventral et dorsal. Cependant, seuls les points situés sur les extrémités sont aiguillés. Sinon, les points sur le tronc dorsal et ventral sont seulement saignés.

Le livre du Dr Tung ne mentionne pas vraiment les canaux. Mais on suppose que les points sur le corps sont reliés et que le qi est mis en mouvement par les aiguilles et se déplacera vers la zone affectée. Le système du Dr Tung est basé sur une application très approfondie de la théorie du yin et du yang.

Traduit par Camille Lane

Version anglais : Tong Acupuncture and Its Unique Approach Using the Yin/Yang Theory