Press "Enter" to skip to content

Sagesse. Rêves et destinée : comment l’érudit Wang réussit à l’examen impérial

CHINE ANCIENNE > Sagesse

Durant la dynastie Qing, il y avait un érudit nommé Wang à Qingyang, en Chine, qui étudiait inlassablement depuis de nombreuses années afin d’atteindre le succès et la renommée. Malgré ses efforts, pendant 10 ans il échouait à l’examen impérial et commençait à perdre confiance.

L’érudit Wang a rêvé qu’il arrivait 21ème à l’examen impérial

Au printemps, il fit un rêve très clair dans lequel il se classait 21ème à l’examen impérial de cette année-là. Au réveil, il pensa que ce n’était qu’un rêve stupide et en parla aux autres. À sa grande surprise, tout le monde l’encouragea, disant qu’il était la personne la plus douée qu’ils connaissaient et que si quelqu’un pouvait réussir l’examen impérial, ce serait lui. Ils croyaient que son rêve n’était pas une coïncidence, mais un message des dieux, signe de son futur succès. L’érudit Wang, encouragé par leurs paroles, reprit confiance.

Bientôt, la nouvelle du rêve de Wang se répandit parmi toutes les personnes qu’il connaissait, et toutes crurent à un bon présage. La famille de Wang avait même organisé une grande fête dans le temple ancestral du clan Wang, pour le féliciter de sa réussite supposée et de sa 21ème place à l’examen impérial. Des drapeaux flottaient, des pancartes étaient accrochées et il y avait une grande fête avec des tambours et des gongs.

Rêves et destinée : comment l’érudit Wang réussit à l’examen impérial
 Un érudit nommé Wang à Qingyang, malgré ses efforts, échouait à l’examen impérial et commençait à perdre confiance. (Image : wikimedia / 
Metropolitan Museum of Art / Domaine public)

À ce moment, un fonctionnaire local nommé An passa par hasard devant le temple ancestral du clan Wang et apprit la situation. Il trouva ridicule qu’ils prennent un rêve pour la réalité et leur ordonna d’arrêter la célébration. Cet évènement s’est également gravé dans la mémoire de An.

Cet automne-là, le fonctionnaire An se trouvait être le fonctionnaire chargé de superviser l’examen impérial local. Selon le système d’examen impérial de la dynastie Qing, les informations personnelles remplies pour chaque épreuve étaient scellées et mises de côté pour garantir l’équité de la notation. Ensuite, une fois que toutes les copies étaient notées, elles étaient triées dans l’ordre en fonction du classement qu’elles avaient reçu. Ensuite, l’examinateur en chef revoyait les copies, et s’il était d’accord avec le classement, il les marquait du mot « Passer ». Enfin, une personne spécialement désignée ouvrait les informations personnelles scellées de ceux qui avaient réussi et copiait les noms sur la liste officielle.

Alors qu’il supervisait l’ouverture des documents scellés, le fonctionnaire An s’est soudain souvenu de l’incident du printemps de cette année-là, au cours duquel un homme nommé Wang avait proclamé publiquement qu’il avait rêvé se classer 21ème à l’examen impérial. Il soupçonnait que cet homme avait pu soudoyer le personnel concerné, afin de réaliser son rêve et pensait secrètement : « Je ne peux pas le laisser réussir ».

Le fonctionnaire An a donc parlé de la situation à l’examinateur en chef, qui a dit : « C’est simple ». Le chef examinateur a alors apporté les papiers de réserve qui avaient été mis de côté par les correcteurs et a dit au fonctionnaire An d’en choisir un pour remplacer le papier qui avait été désigné pour le 21ème rang. Le fonctionnaire An pensa que c’était une bonne idée et choisit un papier au hasard, que le chef examinateur a ensuite signé et approuvé.

Rêves et destinée : comment l’érudit Wang réussit à l’examen impérial
Tout le monde croyait que son rêve n’était pas une coïncidence, mais un message des dieux, signe de son futur succès. L’érudit Wang, encouragé par leurs paroles, reprit confiance. (Image : DEZALB / Pixabay)

Ce résultat ne pouvait qu’être que le fruit du destin

Comme le fonctionnaire An supervisait le processus d’ouverture des sceaux sur place, il n’y avait aucune possibilité de tricherie. Plus tard, lorsque le nom du 21ème candidat fut révélé, il s’est avéré être Wang de Qingyang.

Tout le monde fut stupéfait en apprenant le résultat. La copie de l’érudit Wang avait déjà été mise de côté, mais le fonctionnaire An l’avait substituée dans le but d’empêcher l’érudit de se classer 21ème. Cependant, le papier que le fonctionnaire avait choisi en échange s’est avéré être celui de l’érudit Wang.

Ce résultat ne peut être que le fruit du destin, les dieux ayant utilisé la main du fonctionnaire An pour placer l’érudit Wang au 21ème rang de l’examen impérial. Il semble que le rêve de l’érudit au printemps était en effet une véritable prémonition, lui révélant qu’il était destiné à se classer 21ème.

Cela montre que la vie est comme une pièce de théâtre, et une pièce de théâtre est comme la vie : pleine d’événements inattendus et dramatiques. Mais en fin de compte, le résultat est déterminé par la volonté du Ciel.

Rédacteur Yasmine Dif

Source : Dreams and Destiny: Scholar Wang Obtains an Official Position
www.nspirement.com

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.