Press "Enter" to skip to content

Monde. ONU : la couche d’ozone pourrait se rétablir dans les 40 prochaines années

ACTUALITÉ > Monde

Selon un rapport scientifique des Nations Unies (ONU) publié le 9 janvier, la couche d’ozone qui aide à protéger la Terre des rayons ultraviolets nocifs du soleil pourrait se rétablir complètement au cours des 40 prochaines années.

Depuis le milieu des années 1970, certains gaz utilisés dans les aérosols et les systèmes de refroidissement, comme les réfrigérateurs et les climatiseurs, ont « érodé » la couche d’ozone. En 1987, près de 200 pays se sont mis d’accord sur la mise en application du Protocole de Montréal qui visait entre autres à interdire les produits chimiques qui détruisent cette barrière.

Des résultats en accord avec les prévisions : la couche d’ozone sera reconstituée

Dans un rapport publié récemment, plus de 200 scientifiques ont constaté que l’accord a fonctionné comme prévu et qu’il était conforme aux prévisions antérieures. Un rapport conjoint de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), de l’Agence des Nations unies pour l’environnement (ONUE), d’agences gouvernementales des États-Unis et de l’Union européenne (UE) indique que, vers 2066, la couche d’ozone sera reconstituée dans la région de l’Antarctique, où l’appauvrissement de la couche d’ozone est le plus prononcé. Le trou dans l’ozone au-dessus de l’Arctique sera entièrement réparé vers 2045, tandis que la couche d’ozone entourant les autres régions du monde se reconstituera dans une vingtaine d’années.

On sait que la couche d’ozone est située à une altitude d’environ 11 à 40 km au-dessus de la surface de la Terre, qu’elle appartient à la stratosphère et qu’elle agit comme une couche d’« écran solaire » pour protéger la planète des rayons ultraviolets (UV). Sans cette barrière, la lumière du soleil deviendrait extrêmement dangereuse pour les humains et la plupart des animaux et des plantes. En particulier, les rayons UVB, qui provoquent les coups de soleil, à forte intensité peuvent entraîner de nombreux cancers de types variés.

Rédacteur Yasmine Dif

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.