Press "Enter" to skip to content

Monde. Le Vietnam va-t-il récupérer une partie de l’industrie chinoise ?

ACTUALITÉ > Monde

Le Vietnam est devenu une destination privilégiée pour les entreprises qui cherchent à quitter la Chine, après sa guerre commerciale avec les États-Unis. (Image : pixabay / CC0 1.0)
 

Pour les entreprises qui cherchent à quitter la Chine, suite à la détérioration des relations entre Pékin et Washington, le Vietnam est devenu une destination privilégiée. Son gouvernement est favorable aux investissements, la main-d’œuvre est bon marché et le pays fait déjà partie de la chaîne d’approvisionnement internationale de manière substantielle. Le Vietnam va-t-il donc absorber une grande partie de l’industrie manufacturière chinoise ?

Remplacer la Chine

L’un des facteurs les plus attractifs pour ceux qui souhaitent faire des affaires au Vietnam est le faible coût de la main-d’œuvre. La Chine était autrefois considérée comme un pays bon marché. Cependant, le pays est rapidement devenu trop cher pour les fabricants. Depuis 2011, les salaires en Chine ont augmenté de plus de 60 %, ce qui a réduit les marges bénéficiaires pour certaines opérations. Si l’on ajoute à cela les droits de douane supplémentaires imposés par les États-Unis, la fabrication en Chine devient prohibitive pour de nombreuses entreprises.

Le salaire mensuel minimum au Vietnam, était de l’ordre de 125 à 180 dollars US, l’année dernière. En comparaison, le salaire mensuel minimum en Chine était de 140 à 346 dollars US. En outre, la progression des salaires au Vietnam a montré des signes de stabilisation, ce qui signifie que les salaires vont probablement augmenter à un rythme constant plutôt qu’à des taux anormalement élevés. De plus, la fabrication au Vietnam n’engendrera pas de droits de douane supplémentaires, contrairement à ce qui se passe en Chine. Le rapport coût/avantage est suffisamment important pour que de nombreux fabricants transfèrent leurs activités au Vietnam.

La fabrication au Vietnam n’engendrera pas de droits de douane supplémentaires, contrairement à ce qui se passe en Chine. (Image : Capture d’écran / YouTube)
La fabrication au Vietnam n’engendrera pas de droits de douane supplémentaires, contrairement à ce qui se passe en Chine. (Image : Capture d’écran / YouTube)

Un coût aussi avantageux pourrait signifier que le Vietnam peut dépasser la Chine dans le secteur manufacturier, mais les choses ne sont pas aussi simples. Il y a une énorme différence entre les deux pays. « Parce que la main-d’œuvre vietnamienne ne représente que 7 % de celle de la Chine, elle ne peut attirer qu’une part limitée des entreprises qui cherchent une alternative à la hausse des coûts en Chine. Le Vietnam a réussi à cibler des secteurs tels que le textile, les chaussures et l’électronique. Mais étant donné sa faible proportion en matière d’électronique, par rapport à la Chine, il ne peut pas remplacer une production qui nécessite une mobilisation massive de main-d’œuvre », selon le Carnegie Endowment For International Peace.

Alors que la Chine compte environ 800 millions de travailleurs, le Vietnam n’en compte que 55 millions. En 2017, la part de la Chine dans la fabrication mondiale s’élevait à plus de 28 %. En revanche, les chiffres du Vietnam n’étaient que de 0,27 %. Les ports maritimes pour le commerce mondial sont beaucoup plus vastes et techniquement supérieurs en Chine qu’au Vietnam. Le port de Yangshan à Shanghai est capable de traiter environ 40 millions de conteneurs par an. Le plus grand port du Vietnam ne peut traiter qu’un peu plus de 6 millions de conteneurs par an. Compte tenu de ces énormes inconvénients, il serait imprudent de penser que le Vietnam pourrait à terme remplacer la Chine. Il va très certainement absorber une part de l’industrie manufacturière de la Chine, mais seulement dans une faible mesure.

Une menace pour la Chine

En ce qui concerne le rôle de la Chine en tant que plaque tournante manufacturière internationale dans le domaine de la fabrication et de l’industrie, la seule possibilité réaliste est l’Inde. Tout comme la Chine, l’Inde a une population de plus d’un milliard d’habitants, et comme la Chine et le Vietnam, L’Inde est une nation à bas salaires. Toutefois, ce qui distingue l’Inde de la Chine est son immense population de jeunes, estimée à environ 356 millions de personnes, soit 87 millions de plus que les 269 millions de jeunes en Chine. En outre, la baisse du taux de natalité en Chine est plus conséquente que celle en Inde.

L’un des avantages de l’Inde par rapport à la Chine est sa grande population de jeunes. (Image : pixabay / CC0 1.0)
L’un des avantages de l’Inde par rapport à la Chine est sa grande population de jeunes. (Image : pixabay / CC0 1.0)
 

Ce qui fait de l’Inde une option attrayante pour les pays occidentaux, c’est sa démocratie. En choisissant de créer une entreprise en Inde, on s’assure que l’argent servira à enrichir un pays qui défend la démocratie et les libertés individuelles. Ainsi, prêter renfort à l’Inde ne fera que promouvoir et protéger ces valeurs au niveau international. Cela contraste totalement avec la Chine où le régime communiste fait taire les dissidents et exporte partout son idéologie totalitaire.

Rédacteur Fetty Adler

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.