Press "Enter" to skip to content

Monde. Le Covid-19 a changé le regard de l’Australie sur la Chine

ACTUALITÉ > Monde

L’épidémie de coronavirus a modifié la perception qu’ont les Australiens de la Chine. (Image : pixabay CC0 1.0)
 

L’apparition du virus du PCC (Parti communiste chinois) a changé la façon dont les Australiens perçoivent la Chine, selon une enquête menée par l’Institut Lowy. Cette enquête, réalisée entre le 14 et le 27 avril 2020 a vu la participation de plus de 3 000 personnes.

Résultats de l’enquête

En ce qui concerne la gestion de l’épidémie de Covid-19, près de 93 % des personnes interrogées ont une opinion favorable du gouvernement australien, estimant que Canberra s’en est plutôt bien tirée. En revanche, seulement 31 % des personnes interrogées estiment que la Chine a bien réussi à lutter contre la pandémie. Cela a également ébranlé leur perception positive du gouvernement chinois. En fait, près de 68 % des personnes interrogées ont admis que la façon dont Pékin a traité le Covid-19 a sapé leur opinion vis-à-vis du régime.

Les Australiens semblent également penser que la Chine verra sa puissance réduite à l’avenir. En 2009, près de 72 % des personnes interrogées avaient déclaré que Pékin exercerait davantage de pouvoir à la suite de la crise financière. Cependant, seuls 37 % pensent aujourd’hui que le gouvernement chinois sera plus puissant qu’avant la pandémie de Covid-19. La plupart des personnes interrogées se sont montrées méfiantes à l’égard de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qu’elles ont qualifiée de marionnette du régime chinois. Plus de 80 % des participants étaient satisfaits du travail accompli par les médecins australiens, les gouvernements des États et des territoires. Seuls 59 % avaient confiance en l’OMS.

De nombreux rapports indiquent que les Asiatiques ont été confrontés à des attaques racistes en Australie, en raison de l’épidémie de Covid-19. « En 2016, nous avons demandé aux Australiens ce qui influençait leur perception de la Chine et 85 % d’entre eux ont déclaré que le fait de rencontrer des Chinois leur donnait une vision plus positive de la Chine... Nous devons avoir confiance dans le fait que la majorité des Australiens sont capables de faire la différence entre les décisions du gouvernement chinois et les opinions des Chinois, et des Australiens d’origine chinoise », a déclaré Natasha Kassam, spécialisée dans la recherche sur les sondages d’opinion à l’institut Lowy de Sydney, selon News.Com.Au.

 

Seulement 23 % des Australiens sont favorables à la réélection de Donald Trump. (Image : The White House / CC0 1.0)
Seulement 23 % des Australiens sont favorables à la réélection de Donald Trump. (Image : The White House / CC0 1.0)
 

En ce qui concerne les autres nations, les Australiens ont une attitude positive envers Singapour, 79 % d’entre eux estimant que le pays a réussi à contrôler l’épidémie. Environ un tiers des personnes interrogées ont jugé les performances du Royaume-Uni satisfaisantes, tandis que 15 % seulement avaient une opinion favorable du gouvernement italien. Les États-Unis sont en bas de la liste et seulement 10 % des participants à l’enquête ont vu de manière positive la façon dont l’administration américaine a géré la pandémie. Lors de l’élection de 2016, la cote du président Trump avait vu une légère augmentation de 16 %, cependant elle est maintenant à seulement 23 %.

Le conflit entre la Chine et l’Australie

Les relations diplomatiques entre la Chine et l’Australie sont sur une pente glissante depuis que Canberra a insisté pour mener une enquête sur l’épidémie de coronavirus. En bref, Pékin a averti l’Australie de garder le silence sur la question sinon elle devra faire face à de graves conséquences. Le gouvernement australien n’a pas modifié sa position et continue de plaider pour une enquête équitable sur la question.

 

Seulement 23 % des Australiens sont favorables à la réélection de Donald Trump. (Image : The White House / CC0 1.0)
La Chine a suspendu les importations de viande bovine de quatre grands fournisseurs australiens. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
 

En représailles, la Chine a suspendu les importations de quatre grands fournisseurs de bœuf australien. Ces quatre entreprises, grâce au commerce avec la Chine, rapportent ensemble environ 1,1 milliards de dollars américains, ce qui représente 35 % de toutes les exportations de bœuf vers ce pays asiatique. Les responsables chinois auraient défini une liste de produits australiens susceptibles d’être frappés de droits de douane supplémentaires, de retards douaniers, d’enquêtes antidumping, etc. Il s’agit notamment de fruits, de gruau, de fruits de mer, etc.

Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : The CCP Virus Effect: Australia’s Perception of China Changes