Press "Enter" to skip to content

Monde. Europe : la hausse des températures due au réchauffement climatique affecte le rendement des panneaux solaires 

ACTUALITÉ > Monde

La hausse des températures associée au réchauffement climatique affecterait le rendement des panneaux solaires en Europe, avec pour conséquence une diminution de la puissance et de l’énergie.

Selon un rapport de Bloomberg du 18 juillet, l'Allemagne a établi un record de production d'énergie solaire, soit 38 174 mégawatts, le 17 juillet, éclipsé deux jours plus tard, le 19 juillet.

Bien que cette statistique semble de bon augure pour les propriétaires d'énergies renouvelables, les températures en Allemagne, en France, en Grèce et en Angleterre, supérieures à 40 degrés Celsius, impactent en fait les éoliennes, ce qui signifie que l'énergie supplémentaire produite ne fait que combler un déficit.

En raison de l'accroissement de la demande de climatisation résidentielle et commerciale, les prix de l'électricité en Allemagne ont atteint un niveau record de 397 euros par mégawatt.

À titre de référence, selon les données du Bureau of Labor Statistics des États-Unis, le prix moyen de l'électricité en mai dans l'État de New York était proche de 250 dollars par mégawatt et de 150 dollars dans le reste du pays.

Un article d'EuroNews du 18 juillet, souligne que l'essor du solaire est « loin de ce que les panneaux solaires du pays auraient pu réaliser si les températures avaient été un peu plus basses. »

Il explique que si les panneaux solaires fonctionnent en absorbant des photons et en produisant un courant électrique, « la plupart des panneaux solaires sont testés à une température de 25 degrés Celsius, une température idéale à laquelle ce processus se produit dans les panneaux solaires dans des circonstances optimales. »

Cependant, « la chaleur entraîne l'excitation d'un nombre excessif d'électrons du panneau, ceux qui sont responsables de la conversion de l'énergie du soleil en électricité, ce qui finit par réduire la tension générée par le panneau et son efficacité. »

Selon le média, non seulement l'impact est suffisant pour diminuer la production d'électricité de 25 %, mais il s'agit d'un problème spécifique : « pour chaque degré Celsius de plus déclaré par un panneau solaire, son efficacité diminue de 0,5 point de pourcentage. »

Le site Web de vente de panneaux solaires EnergySage a expliqué : « pour comprendre à quel point les panneaux solaires peuvent chauffer, pensez à une voiture qui est restée dans un parking chaud un jour d'été. Les vitres et le châssis seront chauds au toucher, mais il y a peu de risques de brûlures ou d'incendie. »

Pas seulement un problème solaire

Bloomberg ajoute que les températures élevées ont des conséquences supplémentaires dans la mesure où l'eau des rivières qui refroidit normalement les centrales nucléaires françaises est désormais trop chaude pour remplir sa tâche.

De plus, dans un article paru le 15 juillet, le média révèle que les centrales électriques allemandes ont des difficultés à s'approvisionner en charbon, car le niveau du Rhin a tellement baissé que les bateaux ne peuvent plus traverser la voie navigable.

Sabrina Kernbichler, analyste Global Commodity Insights chez S&P, a déclaré à Bloomberg qu’en raison des faibles niveaux d'eau et de l'insuffisance des réserves de charbon, l'Allemagne ne disposera pas de plus de 65 % de sa capacité de production de charbon au cours des prochains mois.

La situation a également eu un impact sur les importations et les exportations de pétrole allemandes et suisses.

Selon les données gouvernementales citées dans l'article, le niveau de l'eau a connu une chute vertigineuse de près de 50 % en un peu moins de deux semaines, atteignant des niveaux jamais vus depuis 2007.

Les panneaux solaires sont loin d'être verts

Les panneaux solaires eux-mêmes sont loin d'être verts. Dans un reportage publié le 14 juillet par The Los Angeles Times, le média explique que depuis 2006, les résidents et les entreprises de Los Angeles ont installé des panneaux solaires sur 1,3 million toits environ, dans le cadre d'une subvention de 3,3 milliards de dollars.

Le problème, selon le journal, c'est que le cycle de vie des panneaux n'est que d'environ 20 ans et qu'ils se dirigent maintenant vers les décharges, et en grand nombre.

Bien que les panneaux soient souvent présentés comme recyclables, San Vanderhoof, expert et responsable d'un centre de recyclage local, a déclaré au Times que moins d'un panneau sur dix était effectivement recyclé.

« L'industrie est censée être verte… Mais en réalité, tout tourne autour de l'argent », a déclaré San Vanderhoof.

Serasu Duran, professeur adjoint à la Haskayne School of Business de l'Université de Calgary, a déclaré au Times : « alors que l'accent a été mis sur la construction de cette capacité renouvelable, on n'a pas beaucoup tenu compte de la fin de vie de ces technologies. »

Le média explique l'une des raisons : « bien que 80 % d'un panneau photovoltaïque typique soit composé de matériaux recyclables, les désassembler et récupérer le verre, l'argent et le silicium est extrêmement difficile. »

La difficulté provient du fait que : « le recyclage des panneaux solaires n'est pas un processus simple. Des équipements et des travailleurs hautement spécialisés sont nécessaires pour séparer le cadre en aluminium et la boîte de jonction du panneau sans le briser en éclats de verre. »

Le média explique que des fours spécialisés sont également nécessaires, et qu’il existe des réglementations environnementales souvent extrêmement strictes dans différents États en raison des substances toxiques qu'ils contiennent.

À peine l’équivalent de 4 euros de matériaux peuvent être recyclés à partir d'un panneau solaire, a-t-il ajouté.

« Le National Renewable Energy Laboratory a estimé que le recyclage d'un panneau coûte environ l’équivalent de 20 à 30 euros, contre 1 à 2 euros pour l'envoyer à la décharge », indique The Times.

Rédacteur Fetty Adler
Collaboration Jo Ann

Source : Amid Record Heatwave, Europe Discovers Solar Panels Inefficient in High Temperatures

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.