Press "Enter" to skip to content

Monde. Elon Musk déclare avoir eu des effets secondaires majeurs après sa deuxième injection de rappel Covid-19 

ACTUALITÉ > Monde

Elon Musk a déclaré à ses lecteurs sur Twitter qu’une deuxième injection de rappel de Covid-19, prise avant de se rendre à son usine Tesla Gigafactory en Allemagne l’avait « anéanti ».

Le sujet a été mis en lumière lors d’un échange entre Elon Musk et le créateur de la bande dessinée Dilbert, Scott Adams, dans un fil de discussion du 20 janvier.

Scott Adams a posé la question suivante à ses 843 000 followers : « Comment interpréter cela ? » en réponse à un fil de discussion de Rasmussen Reports, qui indiquait que « 68 % des 260 millions d’adultes (177 millions) indiquent avoir reçu le vax Covid-19 et que 7 % d’entre eux ont signalé des effets secondaires importants. Cela se traduit (177 x 0,07) par environ 12 millions de personnes. »

Elon Musk a répondu directement à Scott Adams en faisant part de sa propre expérience de réaction indésirable suite à l’acceptation d’une deuxième injection de rappel : « j’ai eu des effets secondaires majeurs suite à ma deuxième injection de rappel. J’ai eu l’impression de mourir pendant plusieurs jours. Avec un peu de chance, il n’y aura pas de dommage permanent, mais je ne sais pas. »

Le propriétaire et PDG de Twitter a également ajouté qu’il n’était pas le seul dans sa famille à souffrir d’effets secondaires importants. Son cousin, qu’il a décrit comme étant « jeune et en pleine santé », a souffert d’un cas grave de myocardite qui a nécessité un séjour à l’hôpital.

Dans une troisième réponse, Elon Musk a admis avoir contracté « l’OG C19 (variantes du SRAS-CoV-2 pré-Delta et pré-Omicron) avant l’apparition des vaccins », déclarant que les symptômes étaient « essentiellement un léger rhume ».

Elon Musk a déclaré qu’une fois les vaccins disponibles, il a pris la version de Johnson & Johnson « sans aucun effet négatif, à l’exception d’une brève douleur au bras ».

Il a ajouté que ses rappels étaient tous deux des injections d’ARN messager (ARNm) de marques non précisées, décrivant la première comme « correcte », alors que la deuxième l’a « anéanti ».

Le vaccin de Johnson & Johnson utilise un adénovirus affaibli, génétiquement modifié pour transporter une instruction d’ADN double brin dans le noyau des cellules humaines, ce qui les amène à cultiver à leur surface la protéine de pointe du SRAS-CoV-2, le virus responsable de la Covid-19.

Une nanoparticule pour pénétrer dans le noyau de la cellule humaine

Les vaccins à ARNm fonctionnent de la même manière, sauf qu’ils utilisent une instruction d’ARN messager encapsulée dans une nanoparticule lipidique fabriquée par l’homme pour pénétrer dans le noyau de la cellule humaine, également dans le but de provoquer la croissance de la protéine spike à sa surface.

La thèse des deux approches consiste à faire en sorte que le système immunitaire humain produise une réponse immunitaire contre la protéine spike du virus réel en prévision d’une exposition potentielle.

Le 21 janvier, un compte anonyme dont l’avatar est le Dr. Evil, le méchant du film Austin Powers, a demandé à Elon Musk : « tu as fait une deuxième piqûre de rappel ? Je pensais que tu étais plus intelligent que ça ».

Elon Musk a répondu : « j’étais obligé de visiter Tesla Giga Berlin. Ce n’est pas mon choix. »

Une série de décès soudains

Ces déclarations interviennent après une série de décès soudains très médiatisés qui ont frappé l’industrie des médias d’information aux Etats-Unis. Le plus récent est celui d’Alan Komissaroff, 47 ans, vice-président principal de Fox Media chargé de l’information et de la politique, décédé des suites d’une crise cardiaque le 8 janvier.

Fin décembre, deux producteurs d’ABC News, Erica Gonzalez et Dax Tejera, 37 ans, un passionné de fitness et producteur de George Stephanopoulos, sont également décédés subitement.

Dax Tejera est décédé d’une crise cardiaque confirmée, tandis que Erica Gonzalez serait morte dans son sommeil.

Fox News et la société mère d’ABC, Walt Disney Corporation, auraient imposé la vaccination contre la Covid comme condition d’emploi.

Rédacteur Fetty Adler
Collaboration Jo Ann

Source : Musk Tells Twitter Second COVID Booster Forced for Travel to Berlin Tesla Factory ’Crushed’ Him

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.