Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Monde. Donald Trump condamné pour trente-quatre chefs d’accusation de falsification de documents commerciaux

ACTUALITÉ > Monde

Donald Trump, ancien président et candidat républicain à l’élection présidentielle de 2024, est devenu le premier président à être condamné au pénal, ce qui constitue une première historique.

Un jury, composé de douze habitants de Manhattan, a reconnu Donald Trump coupable de 34 chefs d’accusation, destinés à dissimuler un paiement de 130 000 dollars pour acheter le silence de la star de films pour adultes Stormy Daniels, avant sa campagne présidentielle de 2016.

Ce verdict sans précédent a été rendu à l’issue d’un procès spectaculaire, et parfois salace, qui a duré sept semaines devant la Cour suprême de Manhattan.

Le jury a conclu que Donald Trump, âgé de 77 ans, avait falsifié des documents commerciaux en 2017, en déclarant qu’il payait son avocat de l’époque, Michael Cohen, pour des « services juridiques », alors qu’il remboursait en fait un paiement que l’avocat avait versé à Stormy Daniels, qui affirme avoir eu une relation sexuelle avec l’ancien président en 2006.

Michael Cohen, un parjure condamné qui a menti sous serment dans le passé pour « protéger » Donald Trump, était le témoin principal du procureur du district de Manhattan, Alvin Bragg.

Au cours du procès, il a été révélé que Michael Cohen avait volé 60 000 dollars à l’une des entreprises de Donald Trump. La défense de Donald Trump a fait de son mieux pour le dépeindre comme un menteur en série dont la seule motivation était de voir Donald Trump derrière les barreaux.

Le jury a appris que Donald Trump avait ordonné à Michael Cohen de payer Stormy Daniels pour s’assurer de son silence.

Parmi les preuves qui ont fait l’effet d’une bombe, on trouve des enregistrements audios dans lesquels Michael Cohen discute de la connaissance qu’avait Donald Trump du paiement et, dans un autre enregistrement, Donald Trump semble être au courant d’un plan visant à payer 150 000 dollars pour travailler avec le National Enquirer afin d’enterrer une histoire concernant une autre maîtresse présumée, le mannequin de Playboy Karen McDougal.

On entend Donald Trump demander à Michael Cohen dans l’enregistrement. « Combien devons-nous payer pour cela ? »

Aucune peine de prison n’est prévue

Chaque chef d’accusation pour lequel Donald Trump a été reconnu coupable est passible d’une peine d’emprisonnement de quatre ans, ce qui signifie que Donald Trump pourrait être emprisonné pendant plus de 136 ans, mais les experts estiment que c’est très peu probable.

Le résultat le plus probable sera une mise à l’épreuve

Selon les propos tenus par Juan Merchan, juge de la Cour suprême de Manhattan, après le verdict, l’audience de condamnation de Donald Trump est prévue pour le 11 juillet.

Michael Bachner, ancien procureur et avocat de la défense de longue date, a déclaré au New-York Post que Donald Trump ne sera soumis à aucune restriction de voyage jusqu’à sa condamnation et que, selon lui, les procureurs ne demanderont pas de peine de prison avant sa condamnation, ce qu’un juge n’aurait probablement pas accordé.

« Il ne sera pas renvoyé », a déclaré Michael Bachner. « Il n’y a aucune obligation pour le juge de le renvoyer et je serais choqué si le juge le renvoyait même si (les procureurs) le demandaient. »

« Il y a de fortes chances qu’il soit condamné à une peine de probation. Ce serait une punition inutile que d’incarcérer quelqu’un qui, très probablement, ne sera pas condamné à une peine de prison », a ajouté Michael Bachner.

Jeffery Lichtman, un avocat qui a représenté le baron de la drogue « El Chapo » Guzman, est d’accord avec Michael Bachner. Il a déclaré au New-York Post : « je ne m’attends pas à ce qu’il soit condamné à une peine de prison ».

«Il n’est ni dangereux ni susceptible de s’enfuir. C’est l’un des visages les plus connus des États-Unis. Où va-t-il s’enfuir ? » a déclaré Jeffery Litchman.

Donald Trump va faire appel

Donald Trump et son équipe juridique vont très probablement faire appel des condamnations.

Leur première démarche devrait consister à demander au juge Juan Merchan d’annuler le verdict. Si cette demande est rejetée, cela déclenchera une procédure d’appel d’au moins un an de la part du camp de Donald Trump, selon les experts.

On ne s’attend pas à ce qu’une décision sur l’appel soit prise avant les élections de novembre.

Si Donald Trump perd son appel initial devant la cour d’appel de niveau intermédiaire, il devra demander à la plus haute juridiction de l’État d’examiner l’affaire, ce qui pourrait prendre une année supplémentaire.

Pour Jeffery Lichtman, « un appel pourrait facilement prendre un an ou plus après la condamnation ».

Selon Michael Bachner, même si Donald Trump est condamné à une peine de prison, il restera probablement libre jusqu’à la fin de la procédure d’appel.

« Dans la mesure où l’appel est renversé, le temps que l’appel de Donald Trump soit décidé, il aurait déjà purgé sa peine de prison et il serait donc injuste de l’incarcérer », a expliqué Michael Bachner.

Rédacteur Fetty Adler
Collaborateur Jo Ann

Source : Donald Trump Convicted on 34 Counts of Falsifying Business Records

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.