Press "Enter" to skip to content

Monde. Covid-19 : la campagne de dépistage massif au Royaume-Uni n’a pas atteint ses principaux objectifs

ACTUALITÉ > Monde

La campagne de dépistage NHS Test and Trace (NHST&T) financée par le gouvernement britannique a été mise en place en mai 2020, dans le but de prévenir la propagation de la Covid-19. Cependant, un rapport publié le 27 octobre indique que le projet s’est avéré être un échec malgré les sommes colossales d’argent allouées.

Le projet a reçu un budget colossal de 37 milliards de livres sterling sur deux ans, représentant près de 20 % de l’ensemble du budget 2020-21 du National Health Service (NHS) au Royaume-Uni.

Le Comité des comptes publics (PAC) de la Chambre des communes a déclaré dans le rapport que la campagne de dépistage massif « n’a pas atteint son principal objectif, à savoir contribuer à briser les chaînes de transmission de la Covid-19 et permettre aux gens de retrouver un mode de vie plus normal. »

Le PAC a également déploré le fait que les résultats du programme ont été « confus » et qu’ « un certain nombre de ses objectifs déclarés ont été exagérés ou n’ont pas été atteints ».

Selon le rapport, le NHST&T n’a pas permis de réduire le nombre de cas de Covid-19 ni d’éviter d’autres confinements à l’échelle nationale. Au contraire, depuis octobre 2020, « le pays a fait face à deux autres confinements et le nombre de cas a augmenté de façon spectaculaire ».

La « dépendance continue » du NHST&T à l’égard de consultants coûteux est un autre problème que le comité a souligné. Les consultants du programme, qui se comptent par milliers, sont payés en moyenne 1 100 livres sterling par jour.

Seulement 14% des 691 millions de tests à flux latéral envoyés ont été enregistrés. « On ne sait pas exactement quels sont les avantages des 595 millions de tests restants », a déclaré la commission.

« Pour cette énorme somme d’argent, nous avons besoin d’un système prêt à fonctionner en cas de nécessité, mais ce qu’il y aura à montrer sur le long terme n’est pas clair. Cet héritage doit être une priorité pour le gouvernement si nous voulons que l’argent dépensé soit rentabilisé », a déclaré Margaret Olivia Hillier, membre du Parlement et présidente de la PAC, dans un communiqué du 27 octobre.

Afin d’acquérir une capacité de laboratoire pour traiter les tests de réaction en chaîne par polymérase (PCR), le NHST&T a dépensé 3,1 milliards de livres sterling entre 2020 et 2021. Au cours de cette période, 911 millions de livres sterling ont été utilisés pour le dépistage des contacts, en grande partie pour les centres de contact. Cependant, le programme NHS Test and Trace « n’a utilisé qu’une minorité de la capacité des laboratoires et des centres de contact qu’il a payés », ont déclaré les députés.

Entre novembre 2020 et avril 2021, l’utilisation moyenne des laboratoires avait été de 45 %, bien en deçà de la capacité disponible. Le comité a reproché au NHST&T d’être préoccupé par la mise en place et le fonctionnement des programmes, et d’accorder moins d’attention à « la garantie que ces programmes apportent les avantages promis ».

Certains groupes vulnérables étant moins enclins que d’autres à se faire dépister, l’utilisation par le public du service de dépistage du NHS reste « variable ». Le programme n’a pas pu atteindre l’un de ses principaux objectifs, qui était « d’identifier 60 % des cas de Covid-19 grâce à ses tests. » La nouvelle agence britannique des services de santé (UKHSA) prendra bientôt le contrôle du NHST&T. Les députés ont déclaré que le programme avait besoin d’une « véritable stratégie à long terme ».

Un représentant du gouvernement qui a reconnu le rapport a déclaré : « Nous avons construit un réseau de tests à partir de zéro qui peut traiter des millions de tests par jour - plus que n’importe quel pays européen - fournissant un test LFD ou PCR gratuit à toute personne qui en a besoin… La nouvelle agence britannique de sécurité sanitaire consolidera les connaissances qui existent maintenant dans notre système de santé pour nous aider à faire face aux futures pandémies et menaces. »

Rédacteur Fetty Adler

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.