Press "Enter" to skip to content

Monde. Des avocats américains veulent faire reconnaître l’immunité naturelle comme un argument valide contre l’obligation vaccinale

ACTUALITÉ > Monde

Les gouvernements du monde entier obligent et contraignent davantage de personnes à se faire vacciner contre la Covid-19), y compris d’innombrables employés fédéraux et travailleurs de la santé aux États-Unis. Joe Biden a annoncé qu’il sera obligatoire pour les entreprises de plus de 100 employés de faire vacciner leur personnel, un décret qui toucherait plus de 100 millions d’Américains.

Cette exigence a été accueillie par de vives critiques et des réactions hostiles. De nombreux avocats s’efforcent de faire reconnaître l’immunité naturelle contre la Covid-19, provenant d’une infection antérieure, comme un argument valide contre l’obligation vaccinale, auprès des tribunaux américains.

Erik Eisenmann, avocat spécialisé dans le droit du travail et de l’emploi, a déclaré : « Je pense qu’un juge pourrait rejeter une règle émise par un organisme, comme le ministère américain du Travail ou par un État, qui n’a pas été suffisamment réfléchie sur le plan scientifique. »

« À l’heure actuelle, je pense qu’il a été facile pour les employeurs et la communauté médicale de dire que le vaccin est toujours meilleur… Mais la science évolue et il y a de nouvelles souches. » a-t-il ajouté.

Un rapport (pdf) d’Israël cité par Erik Eisenmann et d’autres avocats suggère que l’immunité naturelle offre une protection nettement meilleure contre la Covid-19 que les vaccins Pfizer. Le professeur Todd Zywicki, senior fellow au Cato Institute et professeur associé à l’université George Mason, a apporté son point de vue sur la question.

Selon Todd Zywicki, l’obligation de vaccination contre la variole imposée par les États est fondée sur l’arrêt Jacobson v. Massachusetts (pdf), rendu par la Cour suprême en 1905. Il pense que cette décision pourrait être remise en question si suffisamment de preuves juridiques et scientifiques sont présentées à la Cour suprême. « C’était une époque médicale différente », a déclaré Todd Zywicki. « Il n’y avait aucun moyen de confirmer si vous aviez déjà eu une infection et une guérison, ce qui est évidemment le cas aujourd’hui. »

L’application d’un autre décision de la Cour suprême de 1927, Buck contre Bell, serait utile pour l’analyse juridique contemporaine, selon le professeur Zywicki. L’arrêt Buck contre Bell stipule que les individus ont le droit de prendre des décisions médicales concernant leur propre corps. L’arrêt stipule que même les prisonniers ne peuvent être contraints de prendre des médicaments contre leur gré.

Le professeur Zywicki a indiqué : « Il est compréhensible que ce genre d’attitude nous répugne : le gouvernement peut vous faire n’importe quoi simplement parce qu’il pense que c’est un moyen pratique de traiter un problème social. »

Les républicains du Congrès tentent de faire pression sur les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) pour qu’ils reconnaissent l’immunité naturelle, tandis que les avocats unissent leurs forces pour la défendre devant les tribunaux. Le sénateur républicain Roger Marshall, du Kansas, a envoyé une lettre au directeur des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), le Dr Rochelle Walensky, demandant de reconnaître l’immunité naturelle contre la Covid-19. Le GOP Doctors Caucus, dont Roger Marshall est le chef, a averti dans sa lettre que la non-reconnaissance de l’immunité naturelle pourrait avoir de graves conséquences.

La lettre du sénateur Marshall se lit comme suit : « Le mandat de vaccination du ministère de la Défense des États-Unis pourrait conduire à une crise de sécurité nationale en séparant jusqu’à 20 % de notre personnel militaire, dont beaucoup ont probablement une immunité naturelle… Les articles de journaux publiés et soumis vérifient l’immunité provenant d’une infection naturelle et l’immunité innée dans la mesure du niveau de protection d’un individu contre la Covid-19. Une étude portant sur ce point a révélé que les patients qui se sont rétablis de la Covid-19 pouvaient produire une réponse immunitaire à long terme. »

Le GOP Doctors Caucus estime que les CDC devraient utiliser toutes les données disponibles pour établir « de meilleures solutions centrées sur le patient » aptes à prouver que l’immunité naturelle d’une personne contre la Covid-19 est « suffisante ».

Rédacteur Fetty Adler

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.