Press "Enter" to skip to content

France. Les éleveurs français appelés à confiner leurs volailles alors que le virus de la grippe aviaire se propage dans toute l’Europe

ACTUALITÉ > France

Le 4 novembre, Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, a demandé aux éleveurs de mettre à l’abri leurs volailles en raison de la progression de l’épidémie de grippe aviaire en France

L’ordre communiquait la « nécessité de prendre des mesures préventives urgentes et immédiates pour protéger les élevages de volailles français d’une éventuelle contamination par le virus de la grippe aviaire provenant des oiseaux sauvages… ».

Le gouvernement français a placé l’ensemble du pays en « état d’alerte » alors que le virus continue de se propager en Europe. À compter d’aujourd’hui, les éleveurs de volailles, petits et grands, sont tenus de garder leurs volailles à l’intérieur.

« Depuis le début du mois d’août, 130 cas ou foyers de grippe aviaire ont été détectés chez des animaux sauvages ou dans des exploitations agricoles en Europe », a déclaré le ministère dans un communiqué, après avoir révélé que trois cas avaient été identifiés dans le nord-est de la France.

Le confinement fait suite à des mesures similaires prises par des exploitations agricoles aux Pays-Bas le 26 octobre, après la découverte d’une infection par la grippe aviaire dans une exploitation de la province centrale de Flevoland. Environ 36 000 animaux ont été abattus pour empêcher la propagation du virus, rapporte Reuters.

L’hiver dernier, la grippe aviaire a fait des ravages dans le Sud-Ouest de la France, entraînant l’abattage de plus de 3 millions de volailles, suite à la transmission du virus par des oiseaux sauvages. Le gouvernement français espère que le confinement permettra d’éviter une répétition du massacre de l’année dernière.

L’influenza aviaire (IA), également appelée la « grippe aviaire », est une infection virale hautement contagieuse qui touche toutes les espèces d’oiseaux. La souche qui circule actuellement en Europe est la souche H5N1, hautement infectieuse. Si cette souche affecte principalement les oiseaux, elle peut, dans de rares cas, être transmise à l’homme.

Les symptômes courants chez l’homme incluent une fièvre, des courbatures, des maux de tête, une toux ou un essoufflement. D’autres symptômes peu probables sont des saignements du nez ou des gencives, des diarrhées, des douleurs d’estomac, des douleurs thoraciques et une conjonctivite, ou « œil rose ».

En général, il faut trois à cinq jours pour que les premiers symptômes apparaissent suite à un contact direct avec des oiseaux infectés.

Rédacteur Fetty Adler

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.