Press "Enter" to skip to content

Chine. Résultat surprenant suite à l’obligation chinoise d’afficher la localisation de l’adresse IP sur les réseaux sociaux  

ACTUALITÉ > Chine

Les blogueurs des comptes étrangers vivent en Chine et les patriotes chinois vivent à l’étranger ?!

Depuis que la plateforme de médias sociaux chinoise Sina Weibo a obligé les utilisateurs à afficher la localisation de leur adresse IP, un certain nombre de soi-disant « vlogueurs patriotiques » se sont révélés être à l’étranger, tandis que de nombreux « internautes » qui prétendent vivre à l’étranger sont en fait basés en Chine continentale.

Lorsque la Russie a envahi l’Ukraine le 24 février, Sina Weibo chinois a annoncé que les messages liés au conflit devraient indiquer la localisation de l’adresse IP des auteurs. Le 28 avril, Sina Weibo avait demandé à tous les utilisateurs d’activer la localisation de l’adresse IP de leur compte que les utilisateurs eux-mêmes ne pouvaient pas désactiver par la suite.

Avec l’affichage obligatoire de la localisation de l’adresse IP des utilisateurs sur Sina Weibo, le compte public WeChat intitulé « Red Star Capital Bureau » du Chengdu Business Daily a souligné que de nombreux influenceurs chinois dits « Grands V » certifiés comme « blogueurs d’information locaux » ou « blogueurs d’information étrangers » ont une adresse IP qui ne correspond pas à leur adresse de profil.

Par exemple, Wu Jing, un acteur considéré comme un « artiste patriote » et réalisateur de la série de films Loup guerrier, est localisé en Thaïlande. Lian Yue, un vlogueur patriotique bien connu sur WeChat, qui avait l’habitude de critiquer les États-Unis et le Japon, et de persuader les Chinois souhaitant émigrer au Japon à « ne pas y aller » a été marqué « au Japon ».

Les internautes ont interrogé Lian Yue : « La Chine est si bonne, pourquoi l’avez-vous abandonnée pour s’installer au Japon ? » Lian Yue a répondu maladroitement : « Ça euh ? Je ne peux pas voyager ? » Mais là encore, les internautes ont fait remarquer que le Japon n’avait pas délivré de visas touristiques depuis le début de l’épidémie.

Par la suite, le compte officiel de Diba, qui a l’habitude d’attaquer sur Internet les « forces étrangères », a affiché d’abord une adresse IP à Taïwan, puis à Hong Kong et finalement au Japon. Un internaute se demande : « Où se trouve exactement Diba ? Voici l’un des 10 mystères non résolus de 2022. »

Cependant, certains internautes très connus sur Internet en Chine, qui prétendent vivre à l’étranger, comme aux États-Unis, au Royaume-Uni ou au Japon, et qui publient chaque jour des articles critiquant ces pays d’accueil, sont finalement marqués par Sina Weibo comme vivant bel et bien en Chine continentale.

Certains internautes chinois ont trouvé cette situation ridicule : l’obligation liée à la localisation de l’adresse IP sur Weibo, WeChat, Zhihu et d’autres plates-formes chinoises, dans l’intention d’attraper les « traîtres », alors qu’il s’est avéré, de façon si embarrassante, que les soi-disant médias étrangers étaient tous en Chine et que les vlogueurs patriotes étaient au contraire à l’étranger.

Selon le Règlement sur la gestion des informations relatives au nom de comptes d’utilisateurs d’Internet (projet pour avis public) publié par le bureau d’information Internet de l’État chinois, l’article 12 stipule que « les plateformes de services de comptes d’utilisateurs d’Internet doivent afficher les informations relatives aux adresses IP des comptes, de manière bien visible sur la page d’information sur les comptes d’utilisateurs d’Internet. La localisation de l’’adresse IP d’un compte de l’internaute domestique doit être précise jusqu’à la province (région ou ville), et celle d’un compte étranger doit être précise jusqu’au pays. »

Rédacteur Yi Ming

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.