Press "Enter" to skip to content

Culture. La joie de la danse du tambour de ceinture, une pratique du folklore traditionnel chinois

TENDANCE > Culture

La danse du tambour de ceinture fait partie du folklore traditionnel chinois. En raison du son inspirant et des mouvements remplis d’entrain qui accompagnent les battements de tambour rythmés, de nombreuses équipes de tambours de ceinture ont été créées dans de nombreux pays ces dernières années : notamment aux États-Unis, au Japon, à Taïwan, en Corée du Sud, au Vietnam, en Australie et en Europe.

La joie de la danse du tambour de ceinture, une pratique du folklore traditionnel chinois
L’équipe de tambours de ceinture du Falun Dafa de Taiwan participe à une grande parade dans la ville de Taipei. (Image : Billy Shyu / Nspirement)

Histoire de la danse du tambour de ceinture

Il est communément admis que le tambour de ceinture est apparu pour la première fois en Chine sous la dynastie Qin (221-207 av. J.-C.) et la dynastie Han (202-220 av. J.-C.). Les soldats s’en servaient pour lancer l’alerte en cas d’attaque surprise sur le front, ou encore remonter le moral des troupes et célébrer les victoires.

Une concentration de tambours de ceinture et d’autres objets connexes ont été mis au jour dans la forteresse frontalière d’importance historique des ruines de Yin, dans la ville d’Anyang, dans la province chinoise du Henan. Ces reliques découvertes dans les régions proches de la Grande Muraille suggèrent que les anciens soldats chinois utilisaient des tambours de taille.

La joie de la danse du tambour de ceinture, une pratique du folklore traditionnel chinois
L’équipe de tambours de ceinture du Falun Dafa de New York s’est produite lors de la parade de danse annuelle à New York en 2017. (Image : Epoch Média Group)

Dans la Chine des temps anciens, au fil du temps, la performance du tambour de ceinture s’est transformée en une activité religieuse pour adorer les dieux, disperser les mauvais esprits, prier pour le beau temps et avoir une récolte abondante.

Par conséquent, la danse du tambour de ceinture était aussi exécutée pour célébrer la Fête du Printemps, qui a lieu le premier jour du premier mois lunaire en Chine, la Fête des Lanternes, qui se déroule le 15ème jour du premier mois lunaire, ou encore pour d’autres occasions festives dans certaines régions de Chine. De nos jours, la danse du tambour de ceinture est devenue une activité récréative quotidienne lors de divers événements ou pendant les vacances.

La joie de la danse du tambour de ceinture, une pratique du folklore traditionnel chinois
L’équipe de tambours de ceinture du Falun Dafa de New York s’est produite lors d’un défilé à Philadelphie en 2014. (Image : Minghui.org)

Les caractéristiques de la danse du tambour de ceinture

Les interprètes de la danse du tambour de ceinture portent généralement des tenues de soie unies avec une serviette ou un foulard de soie noué sur la tête. Les tambours sont attachés à la taille des artistes avec de la soie pour permettre aux batteurs une plus grande mobilité lorsqu’ils dansent, sautent ou battent.

La joie de la danse du tambour de ceinture, une pratique du folklore traditionnel chinois
Un Vietnamien revêtant les costumes traditionnels de la danse de tambour de ceinture. (Image : Epoch Média Group)

Tenant une baguette dans chaque main, les percussionnistes de la danse du tambour de ceinture dansent généralement en se déplaçant d’avant en arrière. Ils sautent de temps en temps comme des soldats qui se battent entre eux. Pendant ce temps, ils jouent des baguettes de tambour, changent de formation tout en exécutant des danses entraînantes.

La joie de la danse du tambour de ceinture, une pratique du folklore traditionnel chinois
Une équipe australienne de tambours de ceinture s’est produite lors d’un défilé à Melbourne en 2016. (Image : Epoch Média Group)

Outre l’accompagnement de battements de tambour rythmés, ils interprètent également des chansons et des musiques dynamiques. Pendant le processus, les batteurs scandent le son « Hai ! Hai ! » de temps en temps pour renforcer l’excitation de la performance. Le son rythmique des tambours et les danses gracieuses sont si exaltants et inspirants que le spectacle crée toujours une atmosphère vibrante et chaleureuse de carnaval.

La joie de la danse du tambour de ceinture, une pratique du folklore traditionnel chinois
Une équipe de tambours de ceinture européenne se produit lors d’un défilé à Plaque, en République tchèque, en 2018. (Image : Sound of Hope)

L’équipe de tambours de ceinture à Taïwan

Les écoles et les organisations civiques de Taïwan ont créé diverses équipes de tambours de ceinture. Les équipes de tambours de ceinture du Falun Dafa sont composées de pratiquants de Falun Gong, une pratique méditative qui repose sur le principe de Vérité, Compassion, Tolérance. À Taïwan, ils viennent de tous les horizons. Ils s’exercent pendant leur temps libre, dans le but de promouvoir la culture traditionnelle chinoise.

Leurs performances pleines d’entrain démontrent parfaitement la magnificence de l’art traditionnel chinois, la vitalité et le renouveau de la culture chinoise.

Les batteurs de tambours de ceinture se sont produits dans plusieurs villes du monde et ont profondément touché le cœur de nombreuses personnes dans le monde entier.

Avec un cœur pur et une ferme conviction, ils exécutent la danse du tambour de ceinture à l’unisson. Leur bonne humeur et leur enthousiasme, associés aux battements rythmiques des tambours et aux mouvements remplis d’entrain, apportent aux gens non seulement de la joie, mais aussi de l’inspiration !

Rédacteur Charlotte Clémence

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.