Press "Enter" to skip to content

Culture. Alexandre, Souverain du courage et conquérant d’un empire

TENDANCE > Culture

Alexandre le Grand (356-323 av. J.-C.), également connu sous le nom d’Alexandre III de Macédoine, ou du souverain au courage le plus extraordinaire, était un monarque macédonien qui a renversé l’empire perse, conduit des soldats macédoniens en Inde et jeté les bases du monde hellénistique des royaumes territoriaux.

Il a été l’objet d’incroyables légendes de son vivant. Il est ainsi devenu le héros d’une mythologie à part entière n’ayant qu’un rapport ténu avec sa carrière réelle.

Les années de formation du jeune Alexandre

L’histoire d’Alexandre le Grand est extrait d’un ouvrage paru en 1921, Famous Men of Greece, qui est un recueil de récits tirés de l’histoire et de mythes. Il est excellent pour tout étudiant ou professeur d’histoire classique.

Avant de devenir roi, Alexandre était un étudiant. Lorsqu’il atteignit l’âge de 12 ans, son père Philippe II de Macédoine (382-336) l’envoya apprendre chez Aristote (384-322 av. J.-C). Ce tuteur renommé a enseigné à Alexandre la médecine, la philosophie, la morale, la logique et l’art. Par-dessus tout, il apprit à apprécier les œuvres d’Homère, notamment l’Iliade.

Sous l’influence de l’histoire de la Grèce antique, le jeune Alexandre en vint à idéaliser le légendaire Achille comme l’incarnation ultime d’un roi guerrier audacieux.

L’empire d’Alexandre le Grand à son apogée. (Image : wikimedia / Flappiefh, Captain Blood. / CC BY-SA 3.0)

La conquête d’Alexandre le Grand à l’apogée de son empire

Alexandre le Grand a gouverné la Macédoine de 336 à 323 av. J.-C., constituant un vaste empire allant des Balkans au Pakistan moderne.

Pendant son règne, Alexandre le Grand a eu un impact significatif sur son époque et a eu des répercussions sur le monde. « En treize ans de règne, Alexandre a traversé le firmament grec et moyen-oriental comme un météore, transformant tout ce qu’il touchait - souvent brutalement - et s’assurant que le monde antique, et finalement le nôtre, ne serait plus jamais le même », a écrit Paul Cartledge du magazine All About History, qui était aussi professeur A.G. Leventis de culture grecque à l’université de Cambridge.

Les réalisations d’Alexandre ont fait de lui une légende et une source d’inspiration pour les générations futures. « Alexandre le Grand était peut-être l’être humain le plus célèbre qui ait jamais vécu », a déclaré Paul Cartledge. « Non seulement César et Auguste ont été inspirés par son formidable bilan de conquêtes, mais aussi Marc Antoine, Napoléon, Hitler et d’innombrables conquérants prétendants occidentaux à la conquête du monde. »

LEntrée d’Alexandre le Grand dans Babylone, peint par Charles Le Brun, 1665, Château de Versailles. Alexandre est peint avec les traits de Louis XIV de France. (Image : wikimedia / Charles Le Brun / Domaine public)

Les quatre victoires les plus importantes d’Alexandre le Grand :

La bataille du Granique en 334 av. J.-C.
La bataille d’Issos en 333 av. J.-C.
La bataille de Gaugamèles en 331 av. J.-C.
La bataille des Portes persiques en 330 av. J.-C.

Un buste en marbre hellénistique d’Alexandre le Grand datant du IIe siècle av. J.-C. (Image : wikimedia / British Museum / Domaine public)

Quelques faits sur Alexandre le Grand

Alexandre III de Macédoine est souvent reconnu comme l’un des chefs militaires les plus accomplis et les plus connus de l’histoire. Il est monté sur le trône de Macédoine à l’âge de 20 ans. Il a formé l’un des plus grands empires ininterrompus jusqu’à sa mort, en 323 av. J.-C.

Son père était Philippe II de Macédoine

Athènes et Thèbes ont été vaincues à la bataille de Chéronée par Philippe II de Macédoine. Il souhaitait établir la Ligue de Corinthe, une union d’États grecs, avec lui-même comme hégémon (chef).

Les changements militaires institués par Philippe II ont été essentiels au triomphe d’Alexandre

Philippe II a reconstruit l’armée macédonienne pour en faire la force la plus meurtrière de l’époque, en perfectionnant sa phalange d’infanterie, sa cavalerie, son équipement de siège et son système logistique. En conséquence, Alexandre a reçu la meilleure armée de l’époque grâce aux réformes de Philippe II.

Portrait d’Aristote, copie romaine d’après un original en bronze de Lysippe. (Image : wikimedia / Sting / CC BY-SA 2.5)

Un élève d’Aristote

L’un des plus grands intellectuels influents de l’histoire a formé Alexandre.
En hommage à Aristote, natif de Stagire et précepteur de son fils Alexandre, Philippe restaure la cité de Stagire quelques années plus tard. Cité qu’il avait réussi à prendre en 348 et qu’il avait fait détruire.

Son armée débarque en Inde en 327 av. J.-C.

Non content de conquérir la Perse, Alexandre cherchait à dominer le monde, dont on considérait généralement qu’il était entouré du même océan que celui qui entourait l’Inde. Il franchit donc l’Hindu Kush pour pénétrer dans l’Inde ancienne en 327 av. J.-C. Ce sera le combat le plus meurtrier de sa carrière.

Folio du Livre d’Alexandre issu du Khamsé de Nizami (XVIe siècle), représentant une bataille entre Alexandre et Darius III. (Image : wikimedia / Sultan Muhammad Nur / CC0)

Ses hommes se rebellent à la bataille d’Hydaspes

Les troupes d’Alexandre combattent le roi Porus des Kauravas en 326 av. J.-C. Alexandre triomphe une fois de plus, mais la guerre est coûteuse. Il tente de traverser la rivière Beas, appelée Hyphase dans la Grèce antique, avec ses hommes. Mais ceux-ci refusent et demandent à être renvoyés. Alexandre accepta alors leur demande.

Une âme chanceuse

Alexandre le Grand était un homme courageux. Parce qu’il commandait ses hommes depuis le front. Il a fait face et échappé à la mort d’innombrables fois au cours de ses opérations militaires.

Il s’est éteint à l’âge de 32 ans, en quelques jours, dans son lit, à la suite d’une étrange pathologie.

Rédacteur Yasmine Dif

Source : Alexander the Great: Ruler of Courage
www.nspirement.com

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.