Press "Enter" to skip to content

Bien-être. Les bienfaits des myrtilles pour la santé

SANTÉ > Bien-être

Les myrtilles peuvent aider à garder votre cœur en bonne santé. (Image : Jill Wellington / Pixabay)
 

Le goût et la teinte des myrtilles les ont fait un favori des chefs et des gastronomes. Mais ce sont les bienfaits de la stimulation cérébrale et des avantages de la lutte contre les maladies qui donnent aux myrtilles un charme qui reste longtemps après que d’autres modes alimentaires se sont disparues.

Voici cinq raisons pour lesquelles les myrtilles sont une centrale de la nutrition

1. Les myrtilles sont bourrées d’antioxydants

Les antioxydants aident à protéger le corps contre l’inflammation, qui est considérée comme un facteur important dans le vieillissement du cerveau, la maladie d’Alzheimer et d’autres maladies dégénératives. Et une seule tasse de myrtilles a plus de capacité antioxydante totale (TAC) que 20 autres fruits et légumes, y compris les framboises et les fraises. Mais plus important encore, les myrtilles sont parmi les plus fortes en activité antioxydante cellulaire, ce qui constitue une mesure plus pertinente de l’impact potentiel sur la santé de l’organisme que la quantité d’antioxydants contenus dans le fruit.

2. les myrtilles peuvent aider à garder votre cœur en bonne santé

Avec six grammes de fibres par tasse, les myrtilles peuvent vous aider à obtenir les 28 grammes de fibres par jour recommandés pour aider à ameliorer le taux de cholésterol et réduire les risques de maladie cardiovasculaire, d’accident vasculaire cérébral(AVC), d’obésité et de diabète de type 2. De plus, les polyphénols abondants dans les myrtilles ont été associés à une amélioration de la fonction endothéliale, un facteur prédictif du risque de maladie cardiovasculaire, selon une étude publiée dans le numéro de septembre 2013 de l' American Journal of Clinical Nutrition.

3. Les myrtilles aident à stimuler les fonctions cérébrales

Au fil des recherches qui demontrent que les myrtilles peuvent aider à la fonction cognitive chez les enfants et les adultes plus âgés. Une étude publiée dans le numéro d’octobre 2017 de Food & Function a conclu que la consommation de myrtilles chez les enfants d’âge scolaire peut améliorer la fonction exécutive - les aptitudes mentales qui les aident à prêter attention, à gérer le temps et à exécuter  des tâches. Ceci est basé sur une recherche publiée dans le numéro d’octobre 2015 de l’European Journal of Nutrition, qui montrait que les myrtilles stimulaient la mémoire et la concentration chez les enfants d’âge scolaire. Et ce ne sont pas seulement les enfants qui en bénéficient. Un nombre croissant de recherches, y compris celles présentées à la réunion nationale 2016 de l’American Chemical Society (ACS), ont conclu que les myrtilles semblent contribuer à améliorer la mémoire et la fonction cognitive chez les personnes âgées.

 

Image par Free-Photos de Pixabay
Le goût et la teinte des myrtilles les ont fait un favori des chefs et des gastronomes. (Image : Free-Photos / Pixabay)
 

4. Les myrtilles peuvent améliorer l’humeur

Des études montrent que les myrtilles peuvent remonter les morals des enfants. Une étude publiée dans le numéro de février 2017 de Nutrients concluait que la consommation de myrtilles pourrait augmenter significativement l’humeur chez les jeunes adultes (âgés de 18 à 21 ans) et les enfants (âgés de 7 à 10 ans). C’est important, car la dépression qui survient à l'adolescence ou au début de l’âge adulte est plus susceptible de réapparaître. « Par conséquent, l’impact des flavonoïdes sur l’humeur positive chez les enfants et les jeunes adultes pourrait réduire leur risque de dépression à l’adolescence et plus tard », a déclaré la co-auteure de l’étude, Shirley Reynolds, professeure de thérapies psychologiques basées sur des preuves à l’Université de Reading.

5. Les myrtilles peuvent aider à réduire le risque de diabète de type 2

Des études montrent qu’un régime contenant des myrtilles peut avoir un impact positif sur certaines caractéristiques du syndrome métabolique, ce qui augmente le risque de diabète de type 2 et de maladie cardiovasculaire. De plus, les myrtilles ne vont pas semer des désordres avec le taux de  glycémie. Les bleuets sauvages contiennent naturellement 30% moins de sucre que les variétés cultivées - avec seulement 10 grammes de sucre par tasse. Et les bleuets sont un aliment à faible indice glycémique - ils ont un score de 53 sur l’indice glycémique (IG) de 100 points. Les aliments moins riches en IG ne provoquent pas de pics de glycémie rapides ou importants et peuvent être bénéfiques pour ceux qui suivent un régime spécial pour le diabète.

 

Traduit par Fetty Adler