Press "Enter" to skip to content

Bien-être. Alimentation saine : consommation de dattes pendant la grossesse

SANTÉ > Bien-être

Les femmes qui mangent des dattes sont moins susceptibles d’utiliser l’ocytocine pour provoquer le travail. (Image : Pixabay)

Prendre les bons types d’aliments pendant la grossesse est essentiel pour assurer la santé du bébé et celle de la mère. Les dattes sont des produits que les femmes ne devraient pas hésiter à consommer lorsqu’elles sont enceintes, car elles offrent de multiples avantages pour la santé.

Avantages des dattes

Les fibres présentes dans les dattes aident à préserver un système digestif sain, ce qui permet d’aider à traiter la constipation liée à la grossesse. Les femmes enceintes risquent de développer des problèmes de tension artérielle et de diabète. La consommation d’aliments riches en fibres peut réduire ces risques tout en contrôlant le taux de cholestérol. Les protéines contenues dans les dattes aident à la croissance du fœtus. L’acide folique, nécessaire à la formation de nouvelles cellules dans l’organisme et à la prévention de l’anémie, est également présent dans les dattes. Il aide à prévenir les malformations congénitales dangereuses comme l’anencéphalie et le spina bifida.

Les dattes contiennent du magnésium, connu pour transporter les ions de potassium et de calcium à travers les membranes cellulaires. Cela aide à bien contracter les muscles et permet un rythme cardiaque normal. Le magnésium maintient également la glycémie à un niveau normal et contribue à la formation saine des os et des dents. Le fait de ne pas consommer une quantité satisfaisante de magnésium pendant la grossesse peut faire monter la tension artérielle et causer des anomalies hépatiques ou rénales.

Les fibres contenues dans les dattes permettent un meilleur fonctionnement du système digestif. (Image: Pexels)
Les fibres contenues dans les dattes permettent un meilleur fonctionnement du système digestif. (Image : Pexels)

Le potassium est un électrolyte critique dans l’organisme, dont une carence peut entraîner des problèmes rénaux et même la mort. Il maintient l’équilibre de l’eau dans le corps pendant la grossesse et favorise également le bon fonctionnement des nerfs et des muscles. Le fer est nécessaire à l’être humain car il permet à loxygène inhalé d’atteindre toutes les cellules du corps. Chez une femme enceinte, le fer peut prévenir l’anémie du bébé tout en renforçant son système immunitaire.

Lorsque vous consommez des dattes, vous recevez également une bonne dose de vitamine K, qui joue un rôle important dans la solidité des os du bébé. Une carence en vitamine K est extrêmement dangereuse pour les bébés car elle affecte directement la coagulation sanguine. Les nourrissons naissent généralement avec de faibles taux de vitamine K. Il est donc nécessaire que les femmes enceintes en consomment.

Les femmes enceintes qui consomment des dattes reçoivent également  de la vitamine K, qui est nécessaire au bon développement des bébés. (Image: Pexels)
Les femmes enceintes qui consomment des dattes reçoivent également de la vitamine K, qui est nécessaire au bon développement des bébés. (Image : Pexels)

Malgré tous ces points positifs, il est conseillé de minimiser la consommation de dattes dans un environnement chaud. « Le corps produit davantage de chaleur pendant la grossesse à cause de toutes sortes de changements hormonaux et physiques. Manger des dattes pendant l’été peut amener un peu plus de chaleur dans votre corps car elles sont par nature chaudes, si cela vous rassure vous pouvez donc en consommer de façon modérée en fin de grossesse. » selon Being the Parent.

Études scientifiques

Une étude s’est penchée sur la façon dont les femmes en fin de grossesse réagissaient à la consommation de dattes. Les femmes participant à l’étude ont consommé de 70 à 75 grammes par jour après 37 semaines de grossesse. L’étude a révélé que 51% des femmes avaient un taux inférieurs d’accouchement avec ventouses et 43% des taux inférieurs de césarienne. Les femmes étaient également 68% plus susceptibles d’avoir un accouchement par voies naturelles réussi après le déclenchement du travail et 55% moins susceptibles d’utiliser l’ocytocine (en perfusion) pour provoquer le travail.

« La consommation de dattes en fin de grossesse est un complément sûr à prendre en considération car elle a réduit le besoin d’intervention du travail sans aucun effet négatif sur la mère et l’enfant », dit cette étude. Une autre recherche qui a suivi des femmes qui consommaient six dattes par jour pendant une période allant jusqu’à quatre semaines avant la date d’accouchement a révélé qu’elles étaient 38% plus susceptibles d’éviter les déchirures périnéales. De plus, environ 77% des femmes ont eu le premier stade du travail de l’accouchement plus court.

Rédacteur Fetty Adler

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.