Explorer la Mongolie intérieure comme un nomade

Par Vision Times
Le 11/02/2020
Visiter la Mongolie et vivre avec les nomades peut s’avérer être une expérience unique. (Image : www.david baxendale.com / flickr CC BY-ND 2.0)
Visiter la Mongolie et vivre avec les nomades peut s’avérer être une expérience unique. (Image : www.david baxendale.com / flickr CC BY-ND 2.0)
 

Au cours de leur voyage en Mongolie, beaucoup de personnes se limitent à séjourner dans la capitale, Oulan-Bator, ou dans d’autres régions urbaines. Mais au-delà de ces régions, au cœur de la Mongolie, les vastes prairies, les déserts et le mode de vie nomade peuvent vous offrir une expérience de vie unique.

Au cœur de la Mongolie

Les nomades vivent à l’intérieur d’une yourte. Cette structure sans fenêtre, appelée ger par les mongols, pèse environ 250 kgs. Si vous vous décidez à séjourner dans une famille nomade, c’est là que vous serez logé. Comme les nomades vivent de ce que leur offre la terre, ils sont toujours autosuffisants.

Les nomades «possèdent habituellement de petits troupeaux d’animaux, qu’ils élèvent pour la viande, le lait et le commerce. Ces troupeaux sont le plus souvent constitués de vaches, de chèvres, de chevaux, de moutons et de chameaux. On vous sollicitera pour surveiller les animaux, traire les vaches, etc. Tout cela pourrait s’avérer être une expérience formidable, et la plupart du temps, vous aurez la chance de pouvoir participer à de nombreux jeux traditionnels», selon Discover Mongolia.

 

Les nomades ont coutume d’élever des troupeaux d'animaux comme les chèvres. (Capture d’écran / YouTube)
Les nomades ont coutume d’élever des troupeaux d’animaux comme les chèvres. (Capture d’écran / YouTube)
 

En ce qui concerne la nourriture, le dîner est essentiellement à base de galettes. Comme les nomades élèvent de grands troupeaux de bétail, vous aurez aussi accès à de nombreux produits laitiers. Le dîner consiste en général en un délicieux repas au barbecue. Le boodog traditionnel consiste à placer des pierres chaudes, de la viande et des légumes dans l’abdomen préalablement dépecé d’un animal, comme la marmotte ou la chèvre. La viande sera donc beaucoup plus grasse et plus coriace que celle que vous avez l’habitude de consommer chez vous.

Lorsque vous explorez l’intérieur des terres, comme les steppes et le désert de Gobi, gardez à l’esprit qu’il y a généralement très peu d’arbres et donc pas d’endroit ombragé pour vous protéger du soleil brûlant. Pensez à toujours prendre un foulard ou un bandana, un chapeau, un coupe-vent et de la crème solaire. Il est préférable de s’en tenir aux itinéraires recommandés par les locaux, car si vous vous perdez dans l’immensité de l’arrière-pays mongol, il pourrait être difficile de retrouver votre chemin.

Bien que les gens choisissent de visiter la Mongolie pendant les mois d’été, la saison hivernale offre également des moments exceptionnels. La steppe et les régions frontalières de Sibérie sont couvertes de neige et de gel en hiver. Assurez-vous de prévoir un équipement adapté aux conditions hivernales. «Les masques de ski, ou masques faciaux semi isolants, sont indispensables pour se garder au chaud au grand air, il est aussi utile d’avoir sous la main des chauffe-mains jetables, des chaussettes chauffantes et des sacs chauffants adhésifs. Les gants thermiques pour se protéger des vents forts (surtout en traîneau à chiens), et les sous-vêtements longs, synthétiques ou en mérinos respirants (jamais en coton !) à porter près de la peau sont tous très importants», selon Lonely Planet.

 

Planifiez votre voyage en Mongolie en hiver pour admirer la steppe et les régions frontalières de Sibérie couvertes de neige. (Image : pixabay / CC0 1.0)
Planifiez votre voyage en Mongolie en hiver pour admirer la steppe et les régions frontalières de Sibérie couvertes de neige. (Image : pixabay CC0 1.0)
 

Les plus beaux lieux à visiter

Si vous souhaitez découvrir d’autres lieux touristiques populaires en Mongolie, optez pour la visite du site de la vallée de l'Orkhon, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. La région a été le siège de plusieurs États anciens. «Les anciennes inscriptions turques de l’Orkhon datant du VIIIe siècle, l’ancienne capitale ouïgoure de Khar Balgas du VIIIe au IXe siècle, le monastère de Tövkhön établi par le grand sculpteur et homme politique mongol Zanabazar en 1648, et l’actuel monastère d’Erdene Zuu sont quelques-uns des points forts à visiter», selon Nomadic Expeditions.

Le monastère d’Erdene Zuu est situé à environ 1,6 kms de Kharkhorin. Construit en 1585 par Abadai Khan, il comptait jusqu’à 100 temples à son apogée. Bien qu’il y ait moins de temples aujourd’hui, la région est un endroit très pittoresque qui vaut le détour. Si vous êtes à la recherche de paysages pittoresques, rendez vous à la réserve naturelle de Gun-Galuut située à environ 130 kms d’Oulan-Bator. Bien qu’elle se situe sur un territoire restreint de 20.000 hectares, le paysage offre divers éléments comme des rivières, des zones humides, des montagnes, des lacs, etc. La faune est constituée d’animaux en voie de disparition.


Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : Exploring the Interiors of Mongolia Like a Nomad