Press "Enter" to skip to content

Culture. La Chapelle royale de Versailles : le monument à la gloire de Louis XIV

FRANCE > Culture

La Chapelle Royale de Versailles symbolisait la gloire et le pouvoir pour le souverain couronné de succès, Louis XIV. La Chapelle, ainsi que la galerie des Glaces, est considérée comme l’héritage spirituel de Louis XIV et est l’un des joyaux du château de Versailles.

Le château de Versailles apparaît comme un trophée même à l’œil non averti. Il a été conçu par Jules Hardouin-Mansart (1699 -1710) sous la direction de Robert de Cotte. Et même après des siècles, la Chapelle royale de Versailles se dresse encore aujourd’hui et constitue un joyau d’architecture religieuse. Les historiens la considèrent comme une fantastique démonstration des arts de cette période.

La Chapelle royale de Versailles : le monument à la gloire de Louis XIV
Portrait de Louis XIV en costume de sacre par Hyacinthe Rigaud, 1701
La chapelle est une représentation complète de Louis XIV. (Image : wikimedia / Hyacinthe Rigaud / Domaine public)

Cet article vous fera découvrir la splendeur cachée du monument de la victoire de Louis XIV, la Chapelle royale de Versailles.

Le grand dessein du château de Versailles

En arrivant de la place d’Armes, la silhouette élancée de la chapelle est difficile à manquer. Le faîte du toit, haut de 40 mètres, et la façade en pierre sont percés de grandes fenêtres qui éclairent l’intérieur d’une lumière éclatante, notamment aux heures dorées de la journée. La Chapelle royale de Versailles domine de plusieurs dizaines de mètres les structures environnantes. Il s’agit de la cinquième - et dernière - chapelle construite dans le château après le règne de Louis XIII. Le projet de ce chef-d’œuvre architectural a été présenté au roi Louis XIV par Jules Hardouin-Mansart en 1699.

La Chapelle royale de Versailles : le monument à la gloire de Louis XIV
Grâce à ses grandes fenêtres, l’intérieur de la Chapelle royale de Versailles est éclairé par une lumière éclatante, surtout aux heures dorées de la journée. (Image : wikimedia / Diliff / CC BY-SA 3.0)

Un symbole de l’ordre cosmique à Versailles

C’est un peu comme si Louis XIV, surnommé le Roi Soleil, voulait évoquer le concept de droit divin de la monarchie avec cette majestueuse prouesse architecturale. Il faut dire que le fait d’avoir un lieu spirituel érigé plus haut que son propre Palais, symbolise sa dévotion et sa révérence au grand Ordre qui régit toutes choses, célestes et humaines. Cette allégorie architecturale aurait-elle également été destinée à lui rappeler, ainsi qu’à tous ceux qui sont venus après lui, que le pouvoir terrestre est temporel ?

La Chapelle royale de Versailles : le monument à la gloire de Louis XIV
 Louis XIV en prière dans la chapelle en 1682 : miniature Heures de Louis le Grand (1693). (Image : wikimedia / Bibliothèque nationale de France / Domaine public)

Bien que rompant la ligne de symétrie horizontale du château, la Chapelle royale de Versailles est la représentation la plus aboutie du goût et du style spectaculaire de Louis XIV. L’architecte du roi, Jules Hardouin-Mansart, qui a donné l’étincelle à la chapelle de Versailles, a également créé la galerie des Glaces vers la fin du règne du Roi Soleil.

De 1710 à 1789, la chapelle du château de Versailles est le théâtre de festivités religieuses, comme la communion des rois, les rituels de l’Ordre du Saint-Esprit, les baptêmes et les mariages d’innombrables princes et princesses du royaume.

Le plan de la Chapelle royale de Versailles

Il a été proposé d’ériger la Chapelle royale de Versailles à cinq endroits différents avant de la construire à l’endroit où elle se trouve aujourd’hui. Bien que le projet ait été lancé en 1682, l’emplacement actuel n’a été choisi qu’en 1687. La Chapelle royale de Versailles a fait l’objet de quelques rénovations. Le lanterneau d’origine a été supprimé en 1765 afin de réduire la charge sur les poutres du toit.

La Chapelle royale de Versailles est une représentation complète des ambitions de Louis XIV et de son architecte : doter Versailles d’une chapelle digne du plus grand château d’Europe. Cela explique en partie pourquoi il a fallu cinq ans pour parvenir à un consensus sur son emplacement définitif dans le château.

Un design moderne avec une touche traditionnelle

L’objectif de Mansart était double : préserver l’histoire architecturale des chapelles royales françaises et donner à la structure un aspect très moderne, en accord avec le « grand style royal » de Versailles.

Beaucoup pensent que la structure présente des similitudes avec la Sainte-Chapelle, que Saint-Louis a érigée sur l’île de la Cité dans les années 1240. Cela est dû principalement à ses vastes fenêtres, qui laissent entrer la lumière naturelle, ainsi qu’à sa hauteur (40 mètres) sur un soubassement trapu et fuselé (24 mètres de large et 42 mètres de long), rendu possible par sa colonnade intérieure. À l’intérieur, un plafond ininterrompu affiche des fresques audacieuses, tandis que des colonnes autoportantes laissent entrer une lumière abondante grâce à de grandes vitres transparentes - un luxe à l’époque.

La Chapelle royale de Versailles : le monument à la gloire de Louis XIV
La voûte : Dieu-le-Père Tout Puissant (vers 1715) peint par Antoine Coypel (1661 – 1722). (Image : wikimedia / Jebulon / CC0)

Hardouin-Mansart meurt en 1708, neuf ans après le début de la construction. Robert de Cotte, son beau-frère, reprend le projet, qui est achevé l’année suivante. La Chapelle royale de Versailles, une fois terminée, est bénie le 5 juin 1710 par le cardinal de Noailles, archevêque de Paris, qui consacre ce que beaucoup considèrent comme l’héritage spirituel de Louis XIV.

Un lieu dédié à la musique

La musique est une composante inhérente à l’édifice, à commencer par la cérémonie de bénédiction de la Chapelle royale de Versailles, au cours de laquelle François Couperin inaugure l’orgue. Clicquot a conçu cet instrument, curieusement placé au-dessus de l’autel et orné d’un relief du roi David. De ce fait, il se trouvait face à la tribune, où la famille royale s’asseyait pendant la messe.

La Chapelle royale de Versailles : le monument à la gloire de Louis XIV
L’orgue vu depuis la tribune royale. (Image : wikimedia / Jebulon / CC0)

La chapelle continue d’accueillir des représentations qui présentent un répertoire varié de musique sacrée et profane de cette époque et d’aujourd’hui, permettant à l’acoustique de cet espace musical remarquable de résonner plus de 300 ans après sa création.

Rédacteur Yasmine Dif

Source : The Royal Chapel of Versailles: The Victory Monument of Louis XIV
www.nspirement.com

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.