Les coiffures chinoises anciennes à travers les âges

Texte français : Laila Hachimi
Le 12/08/2019

Les anciens Chinois avaient une image très spécifique de la « beauté classique ». La beauté traditionnelle chinoise était souvent associée à une peau délicate, de petits yeux et de petites oreilles, des sourcils fins, de longs doigts, un visage pâle, une petite bouche ronde et des paumes douces. En ce qui concerne les cheveux, les valeurs confucéennes exigeaient qu'ils soient conservés longtemps, étant considérés comme un cadeau des parents. Couper les cheveux était considéré comme une offense à sa famille.
 

L’époque des Tang (de 618 à 907 ap. J.C.) est souvent célébrée comme l'une des périodes glorieuses de l'histoire chinoise. (Image : Freeimageslive.co.uk)
L’époque des Tang (de 618 à 907 ap. J.C.) est souvent célébrée comme l'une des périodes glorieuses de l'histoire chinoise. (Image : Freeimageslive.co.uk)
 

Les jeunes femmes avaient l'habitude de laisser retomber leurs cheveux pour montrer qu'elles n'étaient pas mariées. La plupart des jeunes filles gardaient leurs cheveux tressés jusqu'à l'âge de 15 ans, après quoi elles étaient considérées comme ayant mûri. Une fois mariée, une jeune femme attachait ses cheveux et évitait d’en faire parade en public. Les seules femmes qui coupaient leurs cheveux étaient les veuves, certaines d'entre elles les rasaient même.
 

Les coiffures féminines traditionnelles

Les femmes chinoises ont arboré différentes coiffures pendant différentes périodes de temps. Pendant la dynastie des Han (de 206 av. J.C. à 220 ap. J.C.), les femmes avaient l'habitude d'attacher leurs cheveux en petits chignons lâches avec quelques cheveux non attachés sur le dos. Durant cette période, les femmes ne recevaient pas d'éducation.
 

Pendant la dynastie des Han (de 206 av. J.C. à 220 ap. J.C.), les femmes avaient l'habitude d'attacher leurs cheveux en petits chignons lâches avec quelques cheveux non attachés sur le dos. (Image : Wikimedia)
Pendant la dynastie des Han (de 206 av. J.C. à 220 ap. J.C.), les femmes avaient l'habitude d'attacher leurs cheveux en petits chignons lâches avec quelques cheveux non attachés sur le dos. (Image : Wikimedia)
 

L’époque de la dynastie Tang (618 à 907 ap. J.C.) est souvent célébrée comme l'une des périodes glorieuses de l'histoire chinoise. C'était une époque de grandes réformes et de progrès culturels. Cette époque prospère a non seulement permis aux femmes plus de liberté, mais elle a aussi permis l'adoption d'une grande variété de coiffures. Une femme Tang typique arrangeait ses cheveux en boucles ou les attachait au-dessus de sa tête.

Sous la dynastie Ming (1368 à 1644 ap. J.C.), la Chine connut une explosion démographique. Les femmes pendant cette période avaient l'habitude de nouer les cheveux en chignon et de les parer à l'aide d'ornements. Ce fut la dernière dynastie de Chine à être d’origine Han.
 

Les chinois ont commencé à couper leurs cheveux lorsque les Mandchous sont arrivés au pouvoir. (Image : Wikimedia)
Sous la dynastie Ming (1368 à 1644 ap. J.C.), la Chine connut une explosion démographique. Les femmes pendant cette période avaient l'habitude de nouer les cheveux en chignon et de les parer à l'aide d'ornements. (Image : Wikimedia)
 

Sous la dynastie Ming (1368 à 1644 ap. J.C.), la Chine connut une explosion démographique. Les femmes pendant cette période avaient l'habitude de nouer les cheveux en chignon et de les parer à l'aide d'ornements. (Image : hua.umf.maine.edu / CC0 1.0)

Qing (1644 à 1911 de notre ère) fut la dernière dynastie dans l'histoire du pays avant que les communistes ne prennent le pouvoir. Elle était gouvernée par des tribus mandchoues non chinoises. Durant cette période, les femmes ont commencé à utiliser plus d’ornements  pour leurs cheveux dans le dos. Alors que les servantes portaient des épingles simples, les impératrices portaient des épingles ornées de façon plus exquise.

En ce qui concerne les femmes mariées, les Chinois préféraient les petits chignons bas, les petits chignons hauts, ou une tresse. Le chignon bas était le style le plus populaire chez les femmes mariées, tandis que le style de coiffure avec tresse était plus complexe. Les accessoires d’ornement étaient habituellement basiques. Les barrettes étaient utilisées pour garder les cheveux en place. Des épingles en jade, en or et en perle ont également été utilisées.
 

Les coiffures masculines

Le style de coiffure pour les hommes n’a pas connu beaucoup de changements au cours de l'histoire. Depuis l'Antiquité jusqu'à la dynastie Qing, les Chinois ont gardé leurs cheveux longs, conformément à la perspective confucéenne selon laquelle les cheveux longs étaient un signe de piété et de virilité. Couper ses cheveux était considéré comme barbare et même antisocial. Les hommes avaient l'habitude d'enrouler leurs cheveux et de les garder attachés au sommet de la tête.

Pendant la dynastie Qing, l'empire a adopté le «décret de tonsure», qui exigeait que les hommes chinois Han tondent la partie avant de leur tête comme le faisait le peuple mandchou. Ceci a été violemment imposé par les Mandchous qui ont jugé nécessaire d'affirmer leur domination en Chine. Les hommes arborant des cheveux longs ou courts étaient exécutés car c’était considéré comme une trahison.

Après la révolution communiste, les Chinois ont commencé à porter les cheveux courts, conformément aux normes occidentales. Le fait de tondre ses cheveux était considéré comme une «menace» par le régime communiste, car cela pouvait être considéré comme faire preuve de loyauté envers la précédente dynastie Qing.