Press "Enter" to skip to content

Tradition.  Les vertus de l’eau de midi du festival des bateaux-dragons

CHINE ANCIENNE > Tradition

Wu Shi Shui, ou l’eau de midi, fait référence à l’eau du puits qui est puisée de 11h à 13h lors du festival des bateaux-dragons ou à l’eau de pluie recueillie pendant cette tranche horaire. Dans l’antiquité, on l’appelait « l’eau de midi sans racine ».

À Taïwan, lors du festival des bateaux-dragons, chaque famille a toujours la coutume d’utiliser de l’eau de midi. On dit que l’eau peut servir à faire du thé ou à fabriquer de l’alcool, et que la boire nature a même des effets curatifs.

L’eau de midi est utilisée pour lutter contre la chaleur de l’été. Ainsi, dans le sud du Fujian, le cœur d’un concombre est rempli de sel pour former une eau de midi, afin d’apaiser la chaleur de l’été.

L’eau de midi a trois fonctions. La première est de servir de boisson, sous forme de thé ou d’eau pour contrer la chaleur, ou même pour la fabrication d’alcool. La seconde est réservée à la baignade, et la troisième est pour nettoyer. Les gens avaient l’habitude de tirer l’eau de midi, d’y rajouter un peu d’eau-de-vie et un peu de poudre de réalgar selon une formule de la médecine chinoise, et s’en servaient pour nettoyer la maison ou la cour, ou pour prendre un bain, ou encore pour se nettoyer le visage, les mains et les pieds.

Il est souvent dit que ceux qui boivent l’eau de midi pourront vivre plus de 98 ans. S’ils se baignent avec de l’eau de midi au réalgar, ils ne souffriront pas de la chaleur en été et ne seront pas mordus par des serpents, lorsqu’ils sortiront au cours de l’année.

Les vertus de l’eau de midi du festival des bateaux-dragons
Durant la période où Zheng Chenggong a occupé Taïwan, ses troupes ont atteint la montagne pendant le festival des bateaux-dragons. Après que Zheng Chenggong ait plongé son épée dans le sol, une source a jailli. (Image : wikimedia / Huang Zi 黃梓 (fl. 17th century) / Domaine public)

La légende autour de l’eau de midi à Taïwan

L’eau de midi la plus légendaire provient du Puits de l’épée, sur la colline de l’enclume, dans la ville de Dajia à Taïwan. On raconte que durant la période où Zheng Chenggong (1) a occupé Taïwan, à la fin de la dynastie Ming, pour lutter contre l’invasion de la dynastie Mongole Qing, ses troupes ont atteint la montagne, dans le canton de Dajia, au centre de Taïwan, pendant le festival des bateaux-dragons. Il faisait chaud et les soldats avaient soif, mais ils ne trouvaient pas d’eau autour d’eux. Après que Zheng Chenggong ait plongé son épée dans le sol, une source a jailli. Cet endroit a par la suite été appelé « Puits de l’épée ».

En raison de cette légende et du fait que cet endroit est réputé pour sa richesse en herbes aux vertus spirituelles, depuis les temps anciens, l’eau de midi qui jaillit de ce puits est donc devenue encore plus magique. Dès lors, chaque année, à l’occasion du festival des bateaux-dragons, de nombreuses personnes sont allées chercher de l’eau au Puits de l’épée. Peu à peu, l’habitude de puiser de l’eau à midi s’est imposée dans tout Taïwan à l’occasion du festival des bateaux-dragons.

Les gens disent aussi que si quelqu’un peut regarder dans le puits à midi, au cours du festival des bateaux-dragons et trouver l’ombre d’une épée, cela signifie qu’il bénéficiera d’une année belle et prospère, et ne rencontrera aucune catastrophe.

L’eau de midi fait, depuis longtemps, partie de la tradition. En général, on ajoute des graines de céréales à l’eau pour obtenir « l’eau aux cinq graines » dont on se sert pour se laver le visage et le corps afin d’avoir la paix et la prospérité.

Note :
(1) - Zheng Chenggong, 1624 – 1662, roi de Yanping, ou « seigneur au nom de la dynastie » (Koxinga, 國姓爺) car il a été octroyé le nom de famille impériale « Zhu » par l’empereur de Ming.

Rédacteur Charlotte Clémence
Collaboration Yi Ming

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.