Press "Enter" to skip to content

Tradition. Les secrets célestes derrière le chinois traditionnel (4/14)

CHINE ANCIENNE > Tradition

Les découvertes scientifiques récentes sont similaires au concept de l’univers dans la science ancienne chinoise

La culture traditionnelle chinoise est également appelée culture divine. Inspirée de la sagesse des dieux, elle est reliée au Divin et dotée d’un sens profond, donc difficile à comprendre. Depuis l’antiquité, combien de philosophes et de sages chinois ont passé leur vie entière à étudier cette culture sans parvenir à comprendre pleinement sa connotation. En tant que véhicule et témoin de la culture divine chinoise, les caractères chinois sont naturellement connectés au monde divin. Par conséquent, pour apprendre la culture chinoise, il faut en tout premier lieu en saisir les fondements : les caractères chinois. Sinon il est difficile de percevoir les vérités subtiles et merveilleuses qui se cachent derrière chaque idéogramme.

Cette série d’articles est une invitation au voyage au cœur de l’univers sans limite des idéogrammes les plus ancestraux du monde où de multiples secrets du ciel et miracles divins se dévoileront au fur et à mesure sur ce chemin de quête vers la vérité.

Les découvertes scientifiques récentes sur le trou noir et le principe holographique

Récemment, des astronomes et des physiciens ont découvert qu’un trou noir ne fait pas qu’absorber de la matière, il éjecte aussi une grande quantité de nouvelle matière après qu’il l’ait « absorbée et digérée », ce qui est très similaire au système digestif de l’homme. Est-ce que cela signifie que l’énergie et la matière des niveaux supérieurs de l’univers sont « absorbées et transformées » par le trou noir, et une partie d’entre elles s’écoule dans les galaxies telles que la Voie lactée ?

Les découvertes scientifiques récentes sur le trou noir. (Image : NASA-Imagery / 在Pixabay /上发布)

L’énergie qui entre dans les galaxies circule dans les veines de l’univers et dans tous les systèmes stellaires tel que le système solaire. L’énergie qui pénètre dans le système solaire s’écoule dans la terre et les autres planètes, et l’énergie qui pénètre dans la planète terre s’écoule dans le sol par le Mont Kunlun en Chine (崑崙山), puis se répand dans la nature par les veines du dragon* (龍脈) réparties dans toute la terre, et s’écoule dans le corps humain et dans toute chose dans la nature, entraînant le déroulement de la vie et le cycle de la nature ...... et tout cela ressemble beaucoup au mécanisme de transmission d’énergie dans le corps humain !

La biologie moderne a également découvert que chaque cellule du corps humain correspond homographiquement à l’ensemble du corps humain, et chaque cellule du corps humain contient toutes les informations du corps humain, qui permet de savoir la taille, le poids, l’apparence, la santé et toutes les autres caractéristiques de la personne concernée, et peut également connaître ses ancêtres et son origine.

Le célèbre physicien quantique contemporain David Joseph Bohm a avancé un concept célèbre appelé l’« univers holographique » dans son livre La plénitude de l’univers (Wholeness and the Implicate order). Ce concept a été officiellement introduit en 1993 par le lauréat du prix Nobel G. Hoffert de l’université d’Utrecht (Universiteit Utrecht) aux Pays-Bas et a été développé par le physicien théoricien américain Leonard Susskind.

L’univers holographique. (Image : Garik Barseghyan / 在Pixabay /上发布)

Le concept de l’ univers holographique soutient que l’univers est une entité entière dont les parties composantes sont holographiquement connectées les unes aux autres. Au sein de l’univers entier, il existe une connexion holographique entre les sous-systèmes et les systèmes, puis entre les systèmes et l’univers. En termes d’informations masquées, les sous-systèmes contiennent toutes les informations du système, et le système contient toutes les informations de l’univers. En termes d’informations manifestes, les sous-systèmes sont la réplique en miniature du système, et le système est la réplique en miniature de l’univers.

En termes simples, toute chose a une nature holographique spatio-temporelle quadridimensionnelle. Il y a une correspondance holographique mutuelle entre les parties et l’ensemble d’un même corps, entre les choses au même niveau, entre les choses de différents niveaux et de différents systèmes, le début et la fin d’une chose ou d’un évènement, l’envergure et le processus de développement d’un évènement, entre le temps et l’espace. Chaque partie englobe d’autres parties, et en même temps elle est également contenue dans les autres parties.

Connexion entre le ciel et la dame en méditation assise. (Image : Avec l’aimable autorisation de Chen Xiaoping / Exposition Zhen Shan Ren)

Cette théorie de pointe de la science moderne a en fait été mise en avant il y a des milliers d’années en Chine, et est contenue dans le concept de « la connexion entre l’univers et l’homme » (天人合一, Tian Ren He Yi) de la culture traditionnelle chinoise, qui contient d’ailleurs des significations encore plus profondes et subtiles.

La culture chinoise est une culture de transmission divine, qui ne pourra jamais être comprise par la science moderne. Les chinois respectent les cieux et croit au divin depuis les temps anciens. Si le lien avec le divin est rompu, la culture chinoise pourrait perdre son âme une culture vide de sens !

* « Une veine du dragon » est un terme utilisé en Feng Shui pour indiquer la direction de la chaîne de montagnes, ses sommets et ses vallées, ses virages, ses changements et autres phénomènes, et de là pour déduire si un emplacement géographique peut recueillir ou dissiper de l’énergie. Dans le premier cas, l’endroit peut porter bonne chance, dans le cas contraire, c’est un endroit malchanceux.

A suivre…

Traduit par Yi Ming

Version en chinois : 解周易八卦與神傳文字(二):天人合一