Press "Enter" to skip to content

Tradition. L’histoire du thé : les origines d’une boisson millénaire légendaire (1/11)

CHINE ANCIENNE > Tradition

Pourquoi les Chinois aiment-ils tant le thé ? Selon une légende, le thé est un don du ciel permettant à l’homme, à travers les dégustations, de garder l’esprit pur afin de pouvoir retourner au ciel. Dans un certain sens, le thé est l’incarnation la plus directe de la cosmologie chinoise traditionnelle basée sur « l’unité du ciel et de l’homme ».

Au début : la création du monde

Il était une fois, au début des Trois Mondes (le terme chinois pour la Voie Lactée), une réunion organisée au Ciel afin de définir les conditions de survie et de développement des hommes dans les niveaux inférieurs de l’univers. Les divinités participant à cet événement étaient celles qui géraient l’environnement matériel des niveaux inférieurs, celles qui dominaient la biodiversité, ainsi que celles qui s’occupaient des relations sociales.

Parce que les Trois Mondes étaient créés pour la première fois, il n’y avait pas de vraie référence pour leur mise en place et aucune idée de leur développement, de sorte que les divinités ont dû arranger les choses dans les Trois Mondes en fonction de l’état des niveaux de l’univers dans lesquels ils se trouvaient à ce moment-là.

La culture du thé en Chine, une culture millénaire sans interruption. (Image : hana kim / Pixabay)
Le thé dans la tradition chinoise : symbole de l’unité du ciel et de l'homme. (Image : Musée National du Palais de Taïwan / @CC BY 4.0) 

Ainsi, les divinités ont créé l’homme à leur propre image. Ils ont également créé les espèces sur terre à l’image de celles de leur royaume céleste. Plus tard, ayant découvert que de nouvelles espèces pouvaient se reproduire toutes seules sur terre, les divinités ont alors procédé à la création de nombreuses espèces directement sur terre. Tout ce processus était un projet complexe et gigantesque, dont la partie concernant le thé.

Dans les royaumes célestes, il y a des arbres à thé à de multiples niveaux, et lorsque les divinités boivent du thé, c’est un plaisir transcendant, ou plus précisément, il s’agit de leur état de vie : les divinités mènent une vie libre et insouciante !

Le thé est une boisson divine et transcendante

Un jour, deux immortels taoïstes discutaient ensemble. Peu après, le disciple de l’immortel hôte leur a servi une théière vide ainsi qu’un bol à thé. Le couvercle de la théière vide était sculpté d’une grue immortelle, tandis que la théière était sculptée d’un dragon doré. Lorsque l’immortel taoïste invité a vu cette scène, il a deviné que son hôte allait lui montrer quelque chose d’extraordinaire et il a eu raison.

Après que l’immortel hôte ait agité d’un coup son objet sacré - un Fuchen (littéralement essuyer la poussière) - dans sa main, la grue immortelle et le dragon d’or ont pris vie. La grue immortelle s’est envolée pour aller chercher un thé ancien vieux de 10 000 ans et le dragon d’or est allé chercher de l’eau à une source douce au fond de la mer. En les versant dans la théière, la grue immortelle et le dragon d’or ont repris leur position initiale.

L’immortel posa sa main sur le couvercle de la théière, et très vite, la couleur de l’eau devint plus profonde, et très rapidement, l’immortel en face sentit tous ses pores s’ouvrir, et un courant d’énergie comme une brise imprégna son corps. Alors, tous ses organes ressentirent un confort particulier. Il voulait attraper le bol de thé et se servir, mais il s’est souvenu qu’il n’y avait qu’un seul bol. Son hôte lui sourit et dit : « Prenez un bol de thé, mais seulement de l’intérieur de ce bol ». Lorsque l’invité a entendu cela, il a senti qu’il se passerait quelque chose de merveilleux, alors il a suivi les consignes et a fini par sortir un bol identique à celui-là.

La culture du thé en Chine, une culture millénaire sans interruption. (Image : hana kim / Pixabay)
Le thé est une boisson consommée par les divinités au quotidien selon une légende . (Image : Musée National du Palais de Taïwan / @CC BY 4.0)

L’immortel invité place alors son bol de thé devant la théière et le thé se déverse tout seul de la théière, s’arrêtant lorsque le bol est rempli. Quand il voulait boire à nouveau, la théière versait automatiquement le thé, et s’il n’en voulait plus, l’eau s’arrêtait. L’hôte immortel, quant à lui, n’a jamais mis son bol de thé devant la théière, mais le tenait simplement dans sa main pendant que son bol se remplissait tout seul. Lorsqu’il n’avait plus envie de boire, le bol se vidait tout seul.

Une autre légende raconte qu’un jour, un immortel jouait de la cithare chinoise, dont le son était très agréable à l’oreille. À ce moment-là, le parfum du thé lui parvient et il sent que son esprit s’élève, comme s’il était entré dans un nouvel état d’âme. À ce moment-là, le son de sa cithare n’était pas seulement agréable pour les oreilles, mais aussi pour le cœur, éliminant ainsi la corruption et purifiant le monde des mortels.

Ces deux histoires illustrent le fait que le thé est à l’origine une boisson quotidienne pour les divinités du royaume céleste et qu’il a un rôle important à jouer.

Dans les royaumes célestes, il existe de nombreuses sortes de thé avec des fonctions différentes. Certaines divinités ne prennent qu’une toute petite partie d’entre eux pour les planter sur la terre, un moyen pour les gens de se réjouir et de nourrir leur corps et leur esprit en buvant du thé et en le dégustant. Que les gens n’oublient pas de chercher Dieu et d’aspirer à Lui, et un jour, quand Il reviendra, de garder cette pureté et de revenir avec Lui, car l’homme est originaire du Ciel, et le Ciel est sa véritable maison.

Le rôle du thé dans la culture chinoise

De nombreux chercheurs en histoire du thé ont constaté un phénomène très intéressant : si le climat est propice à la culture des théiers dans de nombreux endroits du monde, pourquoi le berceau du thé se trouve-t-il en Chine ? Et pourquoi parmi les civilisations anciennes, seule la civilisation chinoise a duré des milliers d’années jusqu’à nos jours, et le thé est toujours un élément indissociable de la culture chinoise.

D’une certaine façon, le thé est devenu la traduction la plus directe et la plus courante de la cosmologie chinoise traditionnelle basée sur l’unité du Ciel et de l’Homme. Les Chinois goûtent à la vie, réfléchissent à la philosophie de l’univers, cherchent des âmes sœurs et se soignent grâce au thé.

L’histoire du thé : les origines d’une boisson millénaire légendaire
La culture du thé en Chine, une culture millénaire sans interruption. (Image : Mirko Stödter / Pixabay)

Le thé était également un important vecteur d’échanges internationaux pour la civilisation chinoise, ayant constitué une source majeure de revenus étrangers pour la Chine avant la fin de la dynastie Qing. Dans le passé, le thé a apporté à la Chine gloire et guerre.

Au XIXe siècle, la Grande-Bretagne importait de grandes quantités de thé chinois. À terme, la Grande-Bretagne a estimé que ses pertes économiques étaient trop importantes et a déversé de l’opium en Chine, ce qui a finalement conduit au déclenchement de la guerre de l’opium.

Aujourd’hui encore, bien que le thé soit toujours très aromatique, il n’a plus la même saveur et ne possède plus la même dimension qu’autrefois. Parce que le sol a changé, l’eau a changé, et notamment le cœur des gens, qui n’est plus aussi pur qu’avant. Il est temps de revenir vers le thé et ses origines, afin de ressusciter nos souvenirs du passé et faire briller à nouveau la culture chinoise divine du thé.

Rédacteur Yi Ming
Collaboration Charlotte Clémence

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.