Press "Enter" to skip to content

Tradition. Ethnie Miao : des tenues ancestrales aux couleurs parées d’argent

CHINE ANCIENNE > Tradition

En Chine, personne ne revêt mieux les vêtements colorés que l’ethnie Miao. (Image : Michael Mooney / flickr /CC BY 2.0)
 

En Chine, personne ne revêt mieux les vêtements colorés que les Miao, ou Hmong, l’ethnie du pays. Les Miao ont une longue histoire et une culture qui remonte à la dynastie Qin.

Depuis lors, les Miao perfectionnent leur art et leur artisanat, qui restent remarquables jusqu’à ce jour. Amateurs de chants et de danses, leur littérature traditionnelle, concernant le registre surtout des chants d’amour et de fêtes, est aussi sophistiquée que leur goût pour les vêtements.

Du point de croix, à la broderie, du tissage, aux papiers découpés en passant par le batik, toutes ces techniques ont été maîtrisées par les Miao au fil des années. Mais parmi tout cela, le batik demeure probablement la plus belle des techniques. À l’aide d’un couteau par exemple, trempé dans la cire blanche, un motif est dessiné sur un tissu blanc. Le tissu est ensuite trempée dans de l’eau teintée de bleu et portée à ébullition, ce qui laisse place ensuite, à un motif blanc sur un fond bleu.

La production ne se limite pas à un seul résultat, car ces dernières années, les Miao ont développé différents motifs colorés à imprimer à l’aide des nouvelles technologies. Leurs créations sont, aujourd’hui, exportées dans le monde entier.

Les vêtements des femmes Miao

En ce qui concerne les femmes, un chemisier à large col, avec des manches étroites et une jupe plissée complètent l’ensemble de leurs tenues Miao. Les vêtements des femmes sont également rehaussés de bijoux, de broderies et d’autres motifs.

La jupe plissée est composée de 30 à 40 couches, décorée de motifs au point de croix, de broderies et de brocards lumineux. La technique du batik est également appliquée pour créer des motifs et des images tels que des plantes ou des animaux. Tous ces éléments sont fabriqués à la main par les jeunes filles Miao, ce qui peut leur prendre un à deux ans (depuis le tissage du tissu jusqu’à la couture des ornements, ajoutés à d’autres longs procédés).

Les vêtements des femmes Miao sont raffinés, parés de bijoux, ornés de broderies et d’autres différents motifs. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Les vêtements des femmes Miao sont raffinés, parés de bijoux, ornés de broderies et d’autres différents motifs. (Image : Capture d’écran / YouTube) 
 

Mais ce n’est pas tout ce qu’il y a à découvrir de leurs créations. La caractéristique la plus frappante des vêtements Miao sont les accessoires en argent. Dans leur culture, l’argent symbolise la bonne fortune, représente le statut familial et les Miao pensent que c’est un métal qui a le pouvoir de repousser les mauvais esprits.

Les parents Miao traditionnels commencent à collectionner les bijoux en argent depuis la naissance de leur fille jusqu’à son mariage. Dès leur plus jeune âge, les filles portent des mèches en argent sur la poitrine pour se protéger et leur porter chance, et ne les enlèvent qu’une fois mariées.

La plupart des gens présument que les dessins et les bijoux sont là uniquement pour des raisons esthétiques. Pourtant, la broderie et l’argent racontent l’histoire des Miao. Ils utilisent leurs vêtements pour conserver et partager leur histoire, leurs récits et leurs pratiques. Beaucoup de ces tenues sont ancestrales. Elles sont portées par des générations de femmes et ont subi l’épreuve du temps.

Les Chinois appellent les femmes Miao, des « fées », en raison des robes traditionnelles festives qu’elles portent, ce qui leur donne leur apparence éthérée et avant-gardiste.

Les vêtements des hommes Miao

Quant aux hommes, ils portent différents types de couvre-chefs, soit des turbans (calottes en satin avec des pompons roses), soit des casquettes ressemblant à un hybride entre la kippa et le fez. Leur vêtement traditionnel n’est autre qu’une tunique noire à manches courtes, dont la poitrine est ornée de panneaux brodés. Autour des épaules et de la taille, nous trouvons des écharpes et des ceintures en forme de bandoulière avec des pièces d’argent suspendues. Leur pantalon large noir se combine avec un entrejambe profond qui touche presque le sol.

Les hommes chez les Miao portent un type de turban, ou une coiffe qui s’apparente à un mélange harmonieux entre la kippa et le fez. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Les hommes chez les Miao portent un type de turban, ou une coiffe qui s’apparente à un mélange harmonieux entre la kippa et le fez. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

La tenue vestimentaire d’un Miao correspond à la région d'origine et l’âge du porteur, tant pour les hommes que pour les femmes, et donc, les vêtements varient. Par exemple, les hommes du groupe connu sous le nom de Miao noirs portent des casquettes à tête de mort foncée et des tuniques indigo ornées de couleurs brodées. Sous ces tuniques, se trouvent une longue chemise et un pantalon, maintenus ensemble par des ceintures brodées. Parfois, ils sont ornés de boucles en argent autour du cou, de bracelets en bronze et d’un poignard fixé à leur ceinture. Dans d’autres régions, les hommes ont des vestes courtes boutonnées, portant des écharpes, de longs pantalons et de larges ceintures.

Rédacteur Camille A.

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.