Huawei : Quelques nuages se profilent à l’horizon...

Par Vision Times
Le 10/04/2020
À la suite des sanctions américaines, les expéditions de produits  Huawei vers les marchés étrangers ont chuté. (Image : Wikimedia / Brücke-Osteuropa / Domaine Public)
À la suite des sanctions américaines, les expéditions de produits Huawei vers les marchés étrangers ont chuté. (Image : Wikimedia / Brücke-Osteuropa / Domaine Public)
 

Huawei, la plus grande entreprise chinoise d’équipements de communication, est confrontée à une crise sans précédent. Bien qu’elle se projette vers l’avenir avec la prochaine génération des produits 5G, il semble prévisible que, d’ici la fin 2020, elle soit inévitablement en pleine turbulence. 

À la suite des sanctions américaines, les expéditions de produits Huawei vers les marchés étrangers ont chuté. Le marché intérieur, fortement déréglé par la pandémie due au nouveau coronavirus, est entré dans une phase d’effondrement avec de fortes répercussions sur le long terme. Les résultats des efforts de Huawei pour promouvoir divers services sont devenus instables.

Dès le 31 décembre 2019 et malgré les ventes record du mois, le vice-président de Huawei, Xu Zhijun, n’a pas semblé se réjouir et a déclaré sur un ton solennel : « Nous vivons une situation sans précédent, mais nous devons encore nous développer ».

Il y a plus d’un an, l’objectif de Huawei était de dépasser l’entreprise Samsung de Corée du Sud et de monter sur le trône du monde des Smartphones en quelques années. 

En fait, si l’on considère la part de marché des Smartphones en 2019, celle de Huawei est de 17,6 %, dépassant les 13,9 % d’Apple aux États-Unis pour devenir le numéro 2 mondial : juste derrière les 21,6 % de Samsung, qui occupe la première place. Cependant, Huawei est maintenant dans une période de turbulence.

Huawei face à des sanctions américaines et une stagnation du marché intérieur

En mai 2019, le ministère américain du Commerce a émis, contre Huawei, un décret de restriction des exportations. Ce décret « donne aux opérateurs le temps nécessaire pour prendre d’autres dispositions et la latitude du département pour déterminer les mesures appropriées à long terme », a précisé le secrétaire du Département Wilbur Ross.

Mais le plus grand casse-tête pour Huawei est l’interruption de ses relations avec Google. Le logiciel de téléphonie mobile de Huawei pour l’étranger est entièrement basé sur le système Android de Google. Si le nouveau modèle ne peut pas utiliser Google, cela entraînera la perte d’un grand nombre de clients. 

Étrangement, Huawei n’a pas divulgué le nombre d’envois de téléphones portables pour le quatrième trimestre 2019. Selon les données d’une enquête menée aux États-Unis, de juin à la fin de l’année 2019, les expéditions de téléphones portables Huawei sur le marché étranger étaient bien en deçà du niveau des expéditions sur la même période l’année précédente.

De plus, ils ne peuvent compter que sur le « sang national patriotique » pour soutenir la consommation afin de combler le déficit des ventes à l’étranger.

Mais, immédiatement après le début de la pneumonie due au nouveau coronavirus en Chine, alors que l’épidémie se propageait dans la seconde moitié de janvier, de nombreux magasins de vente au détail Huawei ont dû réduire leurs heures d’ouverture voire même fermer leurs portes.

 

Si l’on considère la part de marché des Smartphones en 2019, celle de Huawei est de 17,6 %, dépassant les 13,9 % d’Apple aux États-Unis pour devenir le numéro 2 mondial, juste derrière les 21,6 % de Samsung. (Image : Gerd Altmann / Pixabay)
Si l’on considère la part de marché des Smartphones en 2019, celle de Huawei est de 17,6 %, dépassant les 13,9 % d’Apple aux États-Unis pour devenir le numéro 2 mondial, juste derrière les 21,6 % de Samsung. (Image : Gerd Altmann / Pixabay)
 

L’avenir se teinte d’incertitude

Le commerce n’ayant pas repris depuis mars, il est évident que les ventes de téléphones portables Huawei sur le marché intérieur chinois seront plus faibles en 2020 que les années précédentes.

Huawei établit habituellement sa politique commerciale pour l’année en estimant les expéditions et en publiant certaines données au printemps de chaque année. Mais Xu Zhijun a déclaré : « Il n’est pas possible de prédire à quoi ressemblera l’année 2020 ». Autrement dit, Huawei n’a pas été en mesure de faire des prévisions spécifiques, ce qui démontre que l’avenir sera une réalité plutôt difficile pour Huawei.

Huawei est à l’origine une entreprise d’équipements de communication. En 2014, les ventes d’équipements de communication pour les personnes morales représentaient près de 70 % des ventes totales, tandis que les ventes de téléphones portables aux consommateurs individuels représentaient moins de 30 %.

Cependant en 2019, les téléphones mobiles Huawei représentaient près de la moitié de ses ventes totales, devenant le produit phare de l’entreprise et son moteur. Mais le feu de signalisation devant ce moteur est désormais passé du vert au jaune....

Fin mars, le PDG de Huawei, Ren Zhengfei, a déclaré aux journalistes de Hong Kong qui l’avait interviewé que « notre survie n’est pas un problème, mais si nous ne pouvons pas développer la technologie par nous-mêmes, nous ne serons pas en mesure de diriger le monde dans les 3-5 prochaines années ». Il a précisé que l’investissement dans les coûts de développement en 2020 serait supérieur de 5 milliards de dollars à celui de 2019, soit un total de 20 milliards de dollars.

Cependant, même si la pandémie devait disparaître, Huawei serait toujours confronté aux nombreux problèmes qui entravent son développement.

À partir de février de cette année, les restrictions américaines à l’exportation des pièces de Huawei ont été renforcées. Mais la nouvelle que les sanctions renforcées ont été temporairement levées après l’opposition à celles-ci en raison de l’épidémie de virus communiste chinois ne garantit pas que les États-Unis ne réintroduiront pas des sanctions plus sévères contre Huawei à l’avenir.

 

Traduit par Charlotte Clémence

Source : https://www.secretchina.com/news/gb/2020/04/06/928749.html