Press "Enter" to skip to content

Monde. Le Japon déploie des avions de chasse pour surveiller les opérations navales chinoises

ACTUALITÉ > Monde

Le 2 janvier, le Japon aurait envoyé des avions de chasse et des navires pour observer une flotte de navires chinois opérant dans l’océan Pacifique. Plus tard, l’armée japonaise a détecté un drone militaire au-dessus de la même zone, renforçant la pression sur le gouvernement de l’île quant à l’expansion militaire de Pékin à proximité de son territoire.

Des chasseurs au grand jour

Le ministère japonais de la défense a annoncé dans un communiqué de presse que le groupe naval du porte-avion Liaoning de l’Armée populaire de libération (APL) chinoise, composé de destroyers lance-missiles serait passé entre les îles de Kinawa et Miyakojima, faisant route vers le Pacifique occidental le 16 décembre, selon un rapport de Reuters.

Le groupe a repris la mer le 1er janvier. Le porte-avions chinois a effectué plus de 300 décollages et atterrissages d’avions et d’hélicoptères, a ajouté le ministère. Aucune intrusion dans le territoire japonais n’a été signalée depuis le déploiement.

Le ministère de la défense a également signalé un drone militaire chinois survolant la même zone entre Okinawa et Miyakojima. Le drone WZ-7 a emprunté un itinéraire similaire à celui du porte-avion Liaoning, mais n’a pas non plus pénétré dans l’espace aérien japonais.

« C’est la première fois que ce type de drone est aperçu autour du Japon… (et ) c’est le quatrième type de drone militaire chinois repéré, » ont déclaré des responsables du ministère de la défense, selon la NHK.

Le ministère a également affirmé qu’il reprendrait la surveillance et les patrouilles, anticipant que l’APL pourrait utiliser ses drones pour étendre ses capacités militaires.

Au cœur des différends territoriaux entre les deux pays, les mouvements de Pékin en mer de Chine méridionale ont été un point de tension permanent entre la Chine et plusieurs nations, dont les États-Unis.

L’Amérique a changé de politique pour lutter contre la Chine

« De mon point de vue, les États-Unis et la Chine ont été en guerre », a déclaré la commentatrice politique japonaise Yoko Ishii à Fox News en novembre. « L’Amérique luttait contre le terrorisme, mais maintenant l’Amérique a changé de politique pour lutter contre la Chine. »

Yoko Ishii a également souligné que Pékin étendait sa portée militaire en « envahissant » les territoires autour des îles Senkaku du Japon, une zone de tensions connue entre les deux pays.

La Chine a mené d’autres opérations militaires, notamment d’importants exercices militaires à proximité du sol japonais en mai 2022. Cela s’est produit après que Tokyo ait décidé, fin décembre, de renforcer ses capacités défensives en augmentant son budget militaire au cours des cinq prochaines années.

Le Premier ministre japonais, Fumio Kishida, prévoit de porter les dépenses de défense à « 2% du produit intérieur brut d’ici 2027 », ce qui représente une augmentation considérable de 6 800 milliards de yens.

Cela a malheureusement fait grimper la dette publique du pays qui a déjà dépassé 2,5 fois la taille de son économie.

Shi Yinhong, professeur de relations internationales à l’Université Renmin de Pékin, a fait valoir que le déploiement de drones par la Chine était une réponse aux liens étroits du Japon avec les États-Unis et à l’augmentation de son budget militaire, selon le SCMP.

« La tension est déjà élevée sur le plan militaire et ne s’accentuera pas davantage uniquement à cause d’une seule petite action », a-t-il déclaré.

Rédacteur Fetty Adler
Collaboration Jo Ann

Source : Japanese Jets Deployed to Survey Chinese Naval Operations; Chinese Drone Detected Near Japanese Island

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.