Press "Enter" to skip to content

Monde. États-Unis : selon la FDA, la Covid-19 est à considérer comme une grippe ordinaire

ACTUALITÉ > Monde

Début mai, la Food and Drug Administration (FDA) a déclaré que les citoyens américains devaient « accepter » la Covid-19 comme s’agissant d’une grippe ordinaire.

Alors que la pandémie de Covid-19 continue d’avoir un impact sur le monde, la FDA estime que les vaccinations annuelles permettront de limiter ou de prévenir de futures épidémies. Cependant, certains ont exprimé leur inquiétude et leur opposition à cette idée, avec un changement notable de rhétorique de la part des responsables de la santé.

Un autre virus commun

Plusieurs responsables de la FDA, dont le commissaire Robert Califf, estiment que les Américains devraient accepter le fait que la Covid-19 s’est répandue « dans un avenir prévisible » et que les gens doivent s’adapter.

La FDA recommande une vaccination annuelle pour faire face aux mutations du virus.

« Une immunité généralisée induite par les vaccins et l’infection, combinée à la disponibilité de traitements efficaces, pourrait atténuer les effets de futures épidémies », ont déclaré les responsables, ajoutant  : « Néanmoins, il est temps d’accepter que la présence du SRAS-CoV-2, le virus qui cause le Covid-19, est la nouvelle norme ».

« Le virus circulera probablement dans le monde entier dans un avenir prévisible, prenant sa place aux côtés d’autres virus respiratoires courants tels que la grippe. Et il nécessitera probablement un examen annuel similaire pour les mises à jour de la composition des vaccins en consultation avec la FDA », ont-ils ajouté.

Selon CNN, les responsables de la FDA pourraient décider en juin de la « composition des vaccins Covid-19 » pour l’automne et l’hiver. D’ici là, « des décisions devront être prises » sur le choix des personnes « éligibles » pour des injections de vaccins supplémentaires, ainsi que sur ladite composition des vaccins.

« Le délai pour déterminer la composition du vaccin Covid-19 pour la saison 2022-2023, à utiliser aux côtés du vaccin contre la grippe saisonnière pour une administration dans l’hémisphère nord, à partir d’octobre environ, est comprimé en raison du temps nécessaire à la fabrication des doses requises », ont écrit les responsables. « Une décision sur la composition devra être prise aux États-Unis d’ici juin 2022 ».

Doutes sur l’acceptation

Malgré l’appel à s’adapter à la Covid-19, certains pensent que le fait de la comparer à la grippe est inapproprié, car le virus n’est « pas une grippe ordinaire ».

Dans un premier temps, les experts ont qualifié la comparaison entre la Covid-19 et la grippe, par la FDA, de « hautement politisée », mais les vaccins et les traitements étant censés juguler le virus, cette comparaison est désormais considérées comme davantage crédible.

Comme le montrent les données des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), les flambées du virus observées récemment ont été faibles par rapport au nombre de cas signalés à la mi-janvier, où l’on comptait environ 80 000 cas par jour en moyenne sur un total de sept jours. Au 6 mai, la moyenne était d’environ 68 000 par jour.

Le CDC a proclamé que la Covid-19 et la grippe ne sont pas faciles à comparer sur la seule base des symptômes.

Cependant, le Dr Jorge Salinas, professeur adjoint en charge des maladies infectieuses à Stanford, a déclaré que les causes de la Covid-19, comparées à celles de la grippe, ne sont « pas encore très bien comprises. » Pour lui, la Covid-19 est bien plus imprévisible que la grippe.

De plus, les experts ont également averti que la Covid-19 est « beaucoup plus infectieuse » que la grippe, avec le risque d’infecter un plus grand nombre de personnes.

« Il n’y a jamais eu de saison grippale avec autant de personnes atteintes autour de soi », a déclaré Bob Wachter, président de la faculté de médecine de l’Université de Californie, Centre médical de San Francisco (UCSF).

Il existe aussi la crainte d’effets à long terme, incluant « les complications neurologiques, les maladies cardiaques et le diabète », des symptômes qui, selon les experts, sont peu fréquents en cas de grippe.

En outre, les effets de la Covid-19 en tant que virus récent, sont «  nouveaux et imprévisibles » par rapport à ceux de la grippe.

L’incertitude et l’imprévisibilité liées à la Covid-19 poussent les experts à penser que le virus pourrait continuer à persister tout au long de l’année.

Rédacteur Fetty Adler
Collaboration Jo Ann

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.