Press "Enter" to skip to content

Monde. L’Australie frappée par les pires inondations depuis des décennies

ACTUALITÉ > Monde

Des conditions météorologiques extrêmes ont causé en une semaine des précipitations équivalentes à celles de plus d’une année dans le sud du Queensland et le nord de la Nouvelle-Galles du Sud.

À ce jour, les inondations ont coûté la vie à au moins 17 personnes et causé des destructions massives qui ont provoqué le déplacement de milliers de personnes. Le Bureau australien de météorologie (BOM) a indiqué que d’autres précipitations extrêmes sont prévues.

Lors d’un briefing télévisé, Jane Golding, météorologue du BOM, a déclaré : « Nous sommes malheureusement confrontés à quelques jours supplémentaires de temps humide et orageux qui seront assez dangereux pour les résidents de la Nouvelle-Galles du Sud », selon un rapport de Reuters.

Ces conditions météorologiques extrêmes font suite à de récentes inondations à Brisbane, la capitale du Queensland, qui a été frappée le week-end dernier par de fortes tempêtes de pluie inondant plusieurs milliers de propriétés.

Dimanche, les autorités australiennes ont déclaré que le processus de rétablissement prendra probablement des mois et aura un impact négatif sur l’économie locale et le budget de l’État. Le trésorier du Queensland, Cameron Dick, a déclaré lors d’une réunion d’information : « Pour un événement qui n’a duré que trois jours, cela va avoir un impact important sur notre économie et sur notre budget. »

Frustration face à la lenteur de l’acheminement de l’aide aux victimes des inondations

Le sentiment de frustration s’accroît chez de nombreux résidents touchés par les inondations dans l’est de l’Australie, en raison de la lenteur des secours et des efforts de récupération, alors que Sydney se prépare à de nouvelles pluies diluviennes.

Des milliers de personnes ont fui les inondations provoquées par les pluies torrentielles qui ont provoqué des dégâts considérables, isolant les villes et balayant les fermes, le bétail et les routes.

Le Premier ministre Scott Morison a déclaré : « Ces inondations sont terribles, terribles. Ce sont des inondations que nous n’avons jamais vues de mémoire d’homme, même avant. Je peux donc comprendre la grande frustration qui s’exprime », avant d’annoncer l’envoi d’un plus grand nombre de membres des forces de défense dans les zones touchées par les inondations afin de mener à bien la reconstruction.

La reprise pourrait prendre des années

Dans certains lieux, les habitants se sentent livrés à eux-mêmes, alors qu’ils s’efforcent de dégager les débris et la boue après la décrue des eaux.

Un habitant de Murwillumbah, une ville située au nord de la Nouvelle-Galles du Sud, a déclaré à la chaîne de télévision australienne ABC : « Nous avons passé une semaine sans communication, sans nourriture, sans carburant… c’est assez déconcertant et émouvant ».

Le premier ministre de l’État, Dominic Perrottet, en tournée dans les régions touchées par les inondations, a déclaré que la reprise pourrait prendre des années, selon Reuters.

Le premier ministre a déclaré : « Les histoires que nous avons entendues, le sentiment d’abandon que beaucoup de gens ont ressenti dans ces circonstances dévastatrices est déchirant, et nous devons nous assurer que cela ne se reproduira pas. »

Ces commentaires interviennent alors que le bureau météorologique australien a émis un « avertissement sérieux » pour certaines parties de la Nouvelle-Galles du Sud, y compris la capitale de l’État, Sydney, alors qu’un deuxième système de basse pression intense s’est formé au large de la côte est.

Le BOM prévoyait 120 mm de pluie à Sydney lundi et 150 mm supplémentaires mardi.

Plusieurs banlieues de la région ont reçu plus du double des précipitations moyennes de mars, soit environ 140 mm.

Rédacteur Fetty Adler
Collaboration Jo Ann

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.