Press "Enter" to skip to content

Chine. À la veille du Nouvel An 2023, les Chinois défient le pouvoir dictatorial avec des feux d’artifice

ACTUALITÉ > Chine

La veille du Nouvel An, le 31 décembre 2022, une scène qui donne à réfléchir s’est déroulée sur la place Xinjiekou de Nanjing, en Chine : une foule a franchi le cordon de la police pour se rassembler autour de la statue de Sun Yat-sen, le fondateur de la République de Chine, premier État démocratique d’Asie. Après avoir déposé des fleurs au pied de la statue, la foule a lâché des ballons, rappelant les récentes manifestations de 2022 en Chine (Révolution de papier blanc). Cela montre que le peuple chinois a besoin de liberté et de démocratie.

Dès le début de la révolution du papier blanc, l’autorité du Parti communiste chinois (PCC) a été affaiblie

Le 1er janvier 2023, un utilisateur de Twitter a retweeté une vidéo disant : « Voici donc ce qui s’est passé sur la place Xinjiekou de Nanjing : la police a d’abord bloqué la foule et lui a interdit d’accéder à la statue la plus centrale de Sun Yat-sen. Mais la foule grouillante a franchi le barrage de la police et a réussi à déposer des fleurs au pied de la statue… Depuis la révolution du papier blanc, il y a eu beaucoup de désobéissance aux règles de la police dans toute la Chine, un signe de l’érosion de l’autorité du Parti communiste chinois. »

Un autre internaute a tweeté : « Célébration du Nouvel An à connotation politique à Nanjing alors que les citoyens affluent vers la statue du Dr Sun Yat-sen… C’est un fait clair que la République de Chine (Taïwan) est l’aspiration du peuple. Les mensonges ne peuvent pas cacher la vérité éternellement, le lavage de cerveau ne peut pas tromper les gens éternellement. On ne peut pas arrêter le souhait du peuple ! »

De nombreux internautes chinois sont profondément touchés : « Ce genre de confrontation collective avec le pouvoir public était inimaginable dans le passé. Dans mon souvenir, il semble que la résistance du peuple chinois ait commencé avec la révolution de papier blanc au cours des deux derniers mois, y compris le discours de Superman. Le fait que les gens aient commencé par le bas et aient exprimé la " désobéissance " de manière progressive pour résister à l’agression du Parti communiste chinois est un progrès significatif pour le peuple chinois au cours des deux dernières années. »

« Le soir du Nouvel An, bien que le Parti communiste chinois ait interdit à la population d’allumer des feux d’artifice, les gens sont tout de même descendus dans la rue pour allumer spontanément des feux d’artifice, et ce dans tout le pays. Vous pouvez voir que maintenant, les Chinois vivant en Chine ne croient plus au PCC et commencent à ne pas les prendre au sérieux ! C’était aussi une forme de protestation, et ce n’était pas organisé, tout le monde était complètement spontané. »

Les feux d’artifice aident le peuple chinois à lutter contre le régime communiste

Ainsi, après la « Révolution de papier blanc » en Chine à la fin de l’année 2022, on a assisté cette fois à des scènes où 10 000 personnes engloutissaient la police communiste chinoise, incitant les gens à penser que le peuple chinois se soulèverait pour renverser le régime communiste chinois.

Selon les vidéos qui circulent en ligne, un grand nombre de personnes se sont rassemblées autour de la statue de Sun Yat-sen, tenant des fleurs et des ballons, et des ballons colorés ont volé instantanément.

En outre, des villes comme Shijiazhuang, Wuhan et Hefei ont toutes vu des foules se rassembler spontanément dans le centre-ville le soir du Nouvel An 2023 pour célébrer la nouvelle année et lâcher des ballons. Des internautes ont laissé des messages taquinant que « c’est une pure coïncidence que l’ambiance de la scène soit la même ».

Une vidéo circulant sur Internet montrait une grande foule tirant également des feux d’artifice sur la place Chunqiu de la ville de Xuchang, dans la province du Henan, ce qui a entraîné un niveau d’alerte élevé et des arrestations violentes par la police locale. « Le peuple a triomphé hier soir, et les feux d’artifice ont illuminé la place Chunqiu », ont déclaré des habitants de Xuchang. « La révolution de papier blanc a bien démarré, et la révolution des feux d’artifice a pris le relais. »

Sun Yat-sen a fondé la première république démocratique d’Asie, la République de Chine, en 1911

L’histoire montre qu’à la fin du XIXe siècle, la dynastie Qing était faible et que le peuple souffrait de problèmes internes et externes. Le Dr Sun Yat-sen a estimé qu’il n’y avait aucun espoir de réforme. En 1894, il a donc fondé à Honolulu le Xing Zhong Hui, la première organisation révolutionnaire de la Chine moderne, et c’est ainsi qu’a commencé son voyage révolutionnaire. Il a finalement établi la République de Chine en 1911, la première république démocratique d’Asie, et a été élu Président non formel à Nanjing le 5 mai 1921.

Après le décès de Sun Yat-sen, Chiang Kai-shek lui succède et poursuit l’œuvre du père fondateur de la République de Chine, en menant l’expédition du Nord en 1927 pour achever l’unification de la Chine. Toutefois, après la prise du pouvoir par le Parti communiste chinois en 1949, le gouvernement nationaliste s’est retiré à Taïwan. Bien que le PCC n’ait pas osé agir de manière irréfléchie face au détroit de Taïwan, il a tout de même affirmé vouloir « libérer » Taïwan. L’intention de Chiang Kai-shek était de faire de Taïwan une province modèle pour les trois principes du peuple, comme modèle pour la reconstruction du continent. Aujourd’hui, à Taïwan, les élections sont toujours organisées par référendum.

Rédacteur Yi Ming

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.