Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Opinion. Découvrir le sens de la vie : un milliardaire sur le chemin de l’éveil spirituel

TENDANCE > Opinion

Kazuo Inamori, surnommé le « Dieu de la gestion » au Japon, a utilisé sa philosophie de gestion unique pour permettre à Japan Airlines de passer de pertes à profits en 2011. À l’âge de 65 ans, on lui a diagnostiqué un cancer de l’estomac et il a été hospitalisé. Bien que le diagnostic ait été un coup dur, il a permis à ce milliardaire de découvrir le sens de la vie.

Renoncer aux biens de ce monde

Kazuo Inamori a fondé Kyocera et KDDI, qui ont fait partie du classement Fortune Global 500. Malgré son succès commercial et son immense richesse, il a toujours été préoccupé par une simple question : « Quel est le sens de la vie ? »

Deux mois après avoir quitté l’hôpital suite à un diagnostic de cancer de l’estomac, Kazuo Inamori s’est rendu au temple Enpukuji à Kyoto. Il a démissionné de tous ses postes, abandonné les affaires du monde et est devenu moine. Bien que sa richesse ait pu lui permettre d’acheter de nombreux temples, il n’a bénéficié d’aucun traitement de faveur. Il vivait dans les mêmes quartiers, portait les mêmes vêtements et mangeait la même nourriture que les autres moines. Même si son corps n’était pas complètement rétabli, il portait toujours un bol de mendicité, allant de porte en porte pour demander l’aumône.

Un jour de fin d’automne, alors que le temps devenait hivernal, Kazuo Inamori, pieds nus et portant des sandales de paille, s’en est allé de maison en maison. Ses orteils, exposés à travers les sandales de paille, étaient blessés et saignaient, mais il supportait la douleur. Au crépuscule, épuisé, il a marché d’un pas lourd jusqu’au temple.

Alors qu’il marchait, que les feuilles tombées flottaient comme des papillons, se fondant dans une épaisse couche sur le bord de la route, il ne pouvait s’empêcher de soupirer devant la scène désolée de la fin de l’automne, réfléchissant aux vicissitudes de la vie.

Découvrir le sens de la vie : un milliardaire sur le chemin de l’éveil spirituel
Kazuo Inamori, surnommé le « Dieu de la gestion » au Japon, a utilisé sa philosophie de gestion unique pour faire passer Japan Airlines de pertes à profits en 2011. (Image : wikimedia / Science History Institute / CC BY-SA 3.0)

Un simple acte de gentillesse révèle le sens de la vie

Tandis que Kazuo Inamori réfléchissait au sens de la vie, une vieille dame qui balayait le sol de l’autre côté de la rue a posé son balai et s’est approchée de lui. Elle a fouillé dans sa poche pour en sortir une pièce de 100 yens et l’a tendue à Kazuo Inamori. « Vous êtes un moine en formation, n’est-ce pas ? Vous devez avoir très faim. Prenez ceci et achetez du pain pour remplir votre estomac », lui a-t-elle dit.

Lorsque la main usée de la dame âgée a déposé la pièce dans sa main, Kazuo Inamori a eu l’impression d’être frappé par la foudre. Il tremblait d’émotion et des larmes coulaient sur son visage. Il éprouvait une joie qu’il n’avait jamais ressentie auparavant. À cet instant, après avoir vécu ce simple acte de gentillesse, il a connu l’éveil. Il a compris le véritable sens de la vie et a atteint le royaume du bonheur qu’il avait si péniblement cherché toute sa vie.

Découvrir le sens de la vie : un milliardaire sur le chemin de l’éveil spirituel
Dans ce monde, la finalité de l’existence ne se mesure pas par la quantité d’argent que l’on possède. Ce qui compte, c’est la quantité d’amour et de gentillesse dont notre cœur est rempli. (Image : wikimedia / LeoRomero / CC BY-SA 3.0)

La vieille femme, qui ne semblait pas fortunée, a fait preuve d’un cœur compatissant, sans hésitation ni arrogance. Son geste touchant a permis au milliardaire de saisir le véritable sens du bonheur. Peu après, il a quitté le temple, retournant à la vie laïque avec un nouveau but : diffuser le message du bonheur et de la gentillesse.

Dans ce monde, la finalité de l’existence ne se mesure pas par la quantité d’argent que l’on possède. Ce qui compte, c’est la quantité d’amour et de gentillesse dont notre cœur est rempli. Faire en sorte que les autres se sentent aimés et accueillir la gentillesse des autres est un don précieux.

Dans ce monde où nous vivons nous devons être chaleureux les uns avec les autres. Ce n’est qu’en agissant ainsi que le monde et la vie conservent un sens et ne sombrent pas dans le désespoir. Ne renoncez jamais à être vous-même et ne mesurez jamais votre valeur, ou celle des autres, à l’aune de l’argent. Le plus important est de cultiver un cœur bienveillant et compatissant.


Rédacteur Fetty Adler
Collaborateur Jo Ann

Source : Discovering the Meaning of Life: The Awakening of a Billionaire
www.nspirement.com

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.