Press "Enter" to skip to content

Culture. L’orchidée, symbole de grâce et d’élégance en Chine

TENDANCE > Culture

Wolverine a des griffes rétractables. Spiderman projette des toiles d’araignées à partir de ses poignets. Les mains de Iron Man sont équipées de rayons répulseurs. Et les danseuses de Shen Yun ? Nous, nous avons des paumes d’orchidée. 


Première leçon

Je me souviens encore de ma première salle de danse avec une clarté absolue. L’odeur de pin des longues barres de répétition. Les rangées de fenêtres orientales pittoresques nous faisaient envie avec des vues sur le soleil en été et les flocons de neige en hiver, le gigantesque miroir du sol jusqu’au plafond, exactement celui dans lequel, un moi-même plus jeune et plus maladroit, se regardait d’un air sceptique. 

Naïve et incertaine, je ne savais pas quoi attendre de ce nouveau monde. Mais, la curiosité et la fascination ont rapidement effacé toutes les traces de réticence en moi. J’ai franchi le seuil et suis entrée dans 5 000 ans de contes merveilleux, de légendes, d’histoire, de littérature, d’art et de connaissances en tous genres. (Sans parler des bonnes gourmandises en plus).

L’orchidée, symbole de grâce et d’élégance en Chine
L’orchidée, un symbole de l’élégance. (Photo : Shenyunperformingarts.org)

Mais avant de plonger dans quoi que ce soit, la première leçon fut… « la définition même de la grâce féminine », comme notre professeur la nommait. Or, en sachant que le peuple chinois a longtemps considéré les orchidées (蘭花 lan hua) comme un symbole de l’élégance, tout devient évident.

La noble orchidée habite dans les vallées profondes et montagneuses de la Chine. Ses délicates fleurs et ses parfums embaument, répandent beauté et plaisir où qu’elle prenne racine. D’innombrables générations ont vu et aimé la gentille orchidée et ont pris la plume, en son honneur. Même l’éminent Confucius a fait partie de cette foule ensorcelée.

Alors, n’êtes-vous pas d’accord qu’une orchidée est la parfaite compagne pour la main d’une jeune danseuse ?

Paumes d’orchidée (lan hua zhang)

Grâce à sa grande polyvalence, la danse classique chinoise est capable de transmettre à peu près tout ce qu’on peut imaginer. Alors, former des orchidées avec ses mains n’a rien d’un défi absurde.

Voici comment je me souviens de « Paume Orchidée 101 » :

Commencez avec vos mains détendues, mais pas relâchées. Ramener le majeur raidi vers le pouce. Les autres doigts peuvent suivre doucement le majeur latéralement, mais pas tous au même niveau. Ceci va faire ressortir les différents pétales de l’orchidée. Avec une légère pression, raidissez les phalanges de vos doigts pour simuler une nouvelle fleur en train d’éclore. 

Vos mains doivent maintenir cette forme pendant que vous dansez, mais pas au point de les garder rigides. N’oubliez jamais : les fleurs sont vivantes et doivent aussi pouvoir respirer et danser !

Toujours avec soi

Petite fille, à l’école, une des premières choses que j’ai apprises a été l’alphabet anglais. J’utilise encore cette leçon 365 jours par an. Par ailleurs, il n’y a pas un seul jour où je n’utilise ma première leçon de danse, mes paumes d’orchidée constamment à mes côtés.

Je partagerai un peu plus de danse classique chinoise de 101 dans les futurs blogs, à bientôt !

Source : https://fr.shenyunperformingarts.org/

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.