Press "Enter" to skip to content

Bien-être. Vaincre la colère pour conserver une bonne santé

SANTÉ > Bien-être

Le sourire est un merveilleux langage qui nous permet de communiquer sans dire un mot. (Image : PublicDomainPictures / Pixabay)
 

Les émotions négatives peuvent affecter votre santé globale ainsi que votre système immunitaire. Un état de colère prolongé, s’il n’est pas maîtrisé, peut menacer votre santé et même votre vie. Maîtriser cette émotion négative qu’est la colère est un facteur clé pour une meilleure santé.

Essayez de vous souvenir d’une période où vous étiez extrêmement en colère contre quelqu’un ou à propos d’un événement quelconque. Comment votre corps se sentait-il ? Votre cœur battait-il la chamade ? Votre rythme respiratoire s’était-il accéléré ? Aviez-vous mal à la tête ? Votre esprit s’était-il emballé avec des pensées négatives de vengeance et de représailles ? Aviez-vous perdu l’appétit ? Votre corps tremblait-il visiblement et se sentait-il tourmenté par ces émotions négatives et ce sentiment de rage ou de colère ? Même des années après cet événement, lorsque vous y repensez, êtes-vous toujours submergé par ces émotions négatives et ce sentiment de colère ? Il est rare qu’une personne n’ait pas été confrontée à ce genre d’émotion négative qu’est la colère.

Examinons les effets de la colère sur votre corps.

Déficit immunitaire

Lorsqu’une personne est stressée et tendue en raison de sentiments ou d’émotions comme la colère, elle stimule le corps à sécréter du cortisol. Si l’organisme sécrète trop de cortisol, cela entrave le fonctionnement du système immunitaire qui, à son tour, réduit la capacité de l’organisme à résister ou à corriger lui-même le déséquilibre.

Lorsque le système immunitaire est compromis, l’organisme devient alors plus sensible et plus enclin à développer diverses infections et maladies.

Dangers pour le cœur et le cerveau

Une grande quantité de sang dans le corps humain est concentrée dans la tête et lorsque l’on est submergé par la colère, la pression dans les vaisseaux sanguins du cerveau augmente, entraînant une baisse du taux d’oxygène dans le cerveau, ainsi qu’une augmentation des toxines présentes dans le cerveau. On peut considérer que cela empoisonne les cellules cérébrales. Dans les cas graves, cela peut provoquer ou entraîner une hémorragie cérébrale.

La surconcentration de sang dans la tête entraîne une insuffisance de l’apport sanguin au cœur, ce qui peut entraîner un déficit en oxygène dans le tissu musculaire. Afin de maintenir le fonctionnement normal de l’organisme, le cœur doit augmenter sa charge de travail. Cela entraîne une charge excessive sur le cœur, conduisant à une accélération du rythme cardiaque (tachycardie) et même à des battements de cœur irréguliers.

Effets sur l’estomac

Lorsque vous êtes en colère, l’apport sanguin se dirige vers d’autres organes du corps, réduisant ainsi l’apport vers l’estomac. Cela diminue la capacité de l’estomac à sécréter le mucus nécessaire à la protection de sa paroi. Cela compromet sa santé et son bon fonctionnement.

Un autre effet est la perte d’appétit. En recevant moins de nourriture, l’estomac ne parvient plus à neutraliser les acides gastriques. Une surproduction d’acides gastriques pendant une période prolongée peut entraîner divers troubles gastriques.

Des poumons surchargés

Selon l’intensité de la colère, votre rythme respiratoire peut augmenter et certaines personnes peuvent même souffrir d’hyperventilation. Le dicton chinois « les poumons regorgent d’air » fait référence aux alvéoles des poumons qui continuent à se dilater sans avoir le temps de se contracter et de se détendre.

 

Une colère intense peut déclencher une augmentation de la fréquence respiratoire et dans certains cas la survenue d’une hyperventilation. (Image : Anastasia Gepp / Pixabay)
Une colère intense peut déclencher une augmentation de la fréquence respiratoire
et dans certains cas la survenue d’une hyperventilation. (Image : Anastasia Gepp / Pixabay)
 

Effets sur le système endocrinien

Des études ont montré que des accès de colère fréquents peuvent avoir une influence néfaste sur le système endocrinien, entraînant un risque d’hyperplasie mammaire, une affection bénigne qui résulte de l’augmentation du nombre de cellules, ainsi qu’un risque plus élevé de cancer du sein.

Le système reproducteur humain est également étroitement lié au système endocrinien. Les femmes ont tendance à être plus émotives par nature, de sorte que des colères fréquentes peuvent entraîner des troubles endocriniens menant à des affections telles que des menstruations irrégulières et des fibromes utérins.

La colère conduit à la maladie

Les personnes colériques sont plus susceptibles de tomber malades. Pour diminuer le risque de maladies, vous devez donc trouver des moyens et des méthodes pratiques pour contrôler et maîtriser votre colère.

Si vous êtes une personne qui se met facilement en colère, les méthodes suivantes peuvent vous aider à réguler vos émotions.

Profitez du soleil en début de matinée ou en fin d’après-midi

Des études récentes ont montré que l’exposition au soleil augmente la synthèse de la sérotonine dans l’organisme. La sérotonine a la propriété de rendre les gens plus heureux et détendus. Il est donc important pour votre santé de vous adonner à des activités de plein air. Si vous choisissez de sortir en période chaude, choisissez de le faire en début de matinée ou en fin d’après-midi.

Souriez souvent et sincèrement

Le sourire est un merveilleux langage qui nous permet de communiquer sans dire un mot, de partager des moments de complicité, de confiance et de bien-être. Afficher un visage souriant peut dissiper les émotions négatives et la colère. Même si vous n’en ressentez pas spécialement l’envie, forcez-vous à sourire et voyez comment votre corps et votre esprit se détendent. Laquelle de ces deux options choisissez-vous : « La colère vous contrôle » ou « vous contrôlez la colère » ?

 

Un sourire authentique peut balayer les émotions négatives et apaiser votre colère. (Image : Pexels / Pixabay)
Un sourire authentique peut balayer les émotions négatives et apaiser votre colère. (Image : Pexels / Pixabay)
 

Une boisson apaisante

Ingrédients :

6 g de lis d’un jour (hémérocalles).
3 g de pétales de rose séchés.
6 g de racines de réglisse, coupées en tranches et imbibées de miel (un tonique à base de plantes médicinales chinoises, ici le miel est utilisé pour combattre l’amertume).

Méthode :

Coupez 3 ou 4 hémérocalles en petits morceaux avec 3 ou 4 pétales de rose séchées. Ajouter trois morceaux de réglisse. Ajoutez de l’eau bouillante et faites infuser comme pour une tisane.

Buvez cette infusion comme un thé normal.

Avantages :

L’hémérocalle et les pétales de rose apaisent le foie et régulent le qi, générant des émotions positives et un sentiment de bonheur. La réglisse imbibée de miel ajoute de la saveur, protège l’estomac et tonifie le qi.

 

 Les pétales de rose présentent de nombreux bienfaits pour la santé. Elles peuvent apaiser le foie et réguler le qi, ce qui contribue à des sentiments positifs. (Image : Karolina Grabowska / Pexels)
 Les pétales de rose présentent de nombreux bienfaits pour la santé. Elles peuvent apaiser le foie et réguler le qi, ce qui contribue à des sentiments positifs. (Image : Karolina Grabowska / Pexels)
 

La consommation régulière de cette tisane a un autre avantage : elle vous permet de retrouver une peau lisse et d’apparence saine.

Note : Les personnes allergiques à l’un de ces ingrédients ne doivent pas consommer cette tisane.

Le secret de la longévité : vaincre la colère

Toutes les personnes âgées de 80 à 100 ans et plus, à qui on a demandé de révéler le secret de leur longévité, ont évoqué ce principe : conserver une attitude optimiste et pacifique, être tolérant envers les autres dans toutes les situations et se soucier des autres. Toutes ces qualités laissent naturellement peu de place à la colère.

Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : Cherish Your Health by Avoiding Anger

Traduit du chinois par Cecilia G.