Press "Enter" to skip to content

Bien-être. Le pouvoir de l’esprit : les pensées négatives peuvent avoir de graves conséquences

SANTÉ > Bien-être

Beaucoup de gens connaissent l’effet placebo, mais peu perçoivent que l’effet « contre-placebo » peut être tout aussi puissant. Les mots et l’attitude d’un praticien peuvent envoyer un message négatif à un patient, et son pouvoir de suggestion peut facilement façonner votre propre pensée. Selon que le médecin est optimiste ou pessimiste, on observera respectivement un effet placebo ou un effet nocebo.

Un homme meurt à l’idée d’un cancer

Clifton Meador, médecin à la retraite et auteur de 13 livres, s’est longtemps interrogé sur le rôle potentiel de l’effet nocebo. Bien que de nombreux membres de la communauté médicale soient conscients de l’effet placebo, peu ont réfléchi à ses implications thérapeutiques, dit-il. Si la pensée positive peut vous sortir de la dépression et guérir vos membres blessés, alors quel effet la pensée négative a-t-elle sur votre vie ?

En 1974, Clifton Meador a traité un patient du nom de Sam Londe. C’était un vendeur de chaussures à la retraite qui souffrait d’un cancer de l’œsophage, une maladie considérée comme terminale à l’époque. Bien que Sam Londe ait reçu un traitement, tout le monde dans la communauté médicale « savait » que son cancer de l’œsophage reviendrait. Personne n’a donc été surpris lorsqu’il est décédé quelques semaines seulement après avoir reçu le diagnostic.

Tout le monde pensait qu’il avait succombé au cancer, cependant l’autopsie a révélé que le cancer dans son corps était minime et certainement pas suffisant pour le tuer. Il y avait deux ou trois taches suspectes sur le foie et quelques unes sur les poumons, mais plus aucune trace du cancer de l’œsophage, laissant à penser qu’il « reviendrait sûrement ».

Le pouvoir de l’esprit. Les effets et les conséquences de la pensée

Lorsque la santé d’une personne s’améliore grâce à une pensée positive, ce phénomène est appelé effet placebo. À l’inverse, lorsque le même esprit adopte des idées négatives, il produit un effet indésirable appelé « effet nocebo », qui peut entraîner une détérioration de la santé. Clifton Meador a déclaré : « Il est mort avec le cancer, mais il n’est pas mort du cancer ». Si Sam Londe n’est pas mort du cancer, alors de quoi est-il mort ? Il est mort parce qu’il « croyait » qu’il allait mourir ?

Trente ans après la mort de Sam Londe, cette affaire est toujours présente dans l’esprit de Clifton Meador : « Je pensais qu’il avait un cancer, il pensait qu’il avait un cancer, tout le monde autour de lui pensait qu’il avait un cancer …… L’ai-je privé d’espoir sans le vouloir ? » Ce cas obsédant de nocebo suggère que les médecins, les parents, les enseignants et autres représentants ayant autorité peuvent nous guider à adopter leurs croyances négatives, sapant ainsi efficacement notre espoir.

L’intention affecte la santé et tous les aspects de la vie

Les pensées, qu’elles soient positives ou négatives, n’affectent pas seulement la santé, mais aussi tous les aspects de la vie. Henry Ford a dit une chose similaire à propos de la productivité et du rôle de l’intention : « Que vous pensiez pouvoir accomplir une tâche ou ne pas pouvoir l’accomplir, vous avez raison dans les deux cas ».

Les croyances sont comme les filtres d’un appareil photo qui changent la façon dont le monde est perçu, et la physiologie humaine est conçue pour correspondre à ces croyances. Lorsque les gens reconnaissent vraiment l’impact considérable de leurs pensées ou de leurs croyances, ils détiennent la clé de la liberté. Bien qu’il s’avère difficile ou impossible de changer notre empreinte génétique, nous pouvons changer notre façon de penser !

Le pouvoir de l’esprit : les pensées négatives peuvent avoir de graves conséquences
Une manière de penser positive peut aboutir à des résultats plus positifs. Nous pouvons façonner notre propre destin en laissant tomber les pensées négatives et les peurs. (Image : Julia Avamotive / Pexels)

Bruce Lipton, Ph. D., dans son livre The Biology of Belief : Unleashing the Power of Consciousness, Matter, & Miracles (La biologie de la croyance : libérer le pouvoir de la conscience, de la matière et des miracles) présente une expérience de deux flux de conscience utilisant deux jeux de filtres en plastique, un rouge et un vert.

« Dans mes conférences, je fournis deux jeux de filtres en plastique, un rouge et un vert. Je demande à l’auditoire de choisir une couleur, puis de regarder un écran vide. Je leur dis ensuite de crier si l’image que je projette ensuite est une image qui génère l’amour ou la peur. Les membres de l’auditoire qui revêtent les filtres rouges de " croyance " voient l’image invitante d’un chalet étiqueté " Maison de l’amour ", des fleurs, un ciel ensoleillé et le message : " Je vis dans l’Amour. " Ceux qui portent les filtres verts voient un ciel sombre menaçant, des chauves-souris, des serpents, un fantôme planant à l’extérieur d’une maison sombre et lugubre, et les mots : " Je vis dans la peur. " Je prends toujours plaisir à voir comment le public réagit à la confusion quand la moitié crie : " Je vis dans l’amour ", et que l’autre moitié, avec la même certitude, crie : " Je vis dans la peur " en réponse à la même image.

Je demande ensuite au public de passer aux filtres de couleur opposée. Ce que je veux dire, c’est que vous pouvez choisir ce que vous voulez voir. Vous pouvez filtrer votre vie avec des croyances roses qui aideront votre corps à se développer ou vous pouvez utiliser un filtre sombre qui rend tout noir et rend votre corps/esprit plus vulnérable aux maladies. Maintenant, c’est votre choix de vivre une vie de peur ou de vivre une vie d’amour. Mais je peux vous dire que si vous choisissez de voir un monde plein d’amour, votre corps répondra en grandissant en santé. Si vous choisissez de croire que vous vivez dans un monde sombre et plein de peur, la santé de votre corps sera compromise car vous vous fermez physiologiquement, dans une réponse de protection. »

Il y a des milliers d’années, des saints comme Bouddha Shakyamuni et Jésus ont transmis cette même vision au monde. La science moderne commence également à reconnaître que ce ne sont pas seulement les gènes qui contrôlent la vie mais que le pouvoir de l’esprit agit sur tous les aspects de la vie. Les croyances et les convictions puissantes peuvent avoir un effet prépondérant. Les pensées, les intentions et les valeurs d’une personne peuvent façonner son destin.

Rédacteur Fetty Adler