Press "Enter" to skip to content

Bien-être. Afrique du Sud : plantes médicinales du Royaume floral du Cap

SANTÉ > Bien-être

L’Afrique du Sud ne possède pas seulement une grande faune, mais elle abrite aussi 10 % des espèces fleuries du monde. (Image : Rialfver / wikimedia / CC BY-SA 3.0)

L’Afrique du Sud ne possède pas seulement une grande faune, mais elle abrite aussi 10 % des espèces fleuries du monde. Le Royaume Floral du Cap est une magnifique région située dans la province du Cap occidental, qui s’étend également à certaines parties de la province du Cap oriental. On y trouve un site spectaculaire appelé Table Mountain, situé au cœur de la ville du Cap. Le parc national du Table Mountain (Montagne de la Table) abrite une incroyable diversité d’espèces végétales. Il y a plus de 9 000 espèces de plantes, dont 70 % sont endémiques, c’est-à-dire qu’on ne les trouve nulle part ailleurs sur la planète. De nombreux remèdes traditionnels du pays incluent les propriétés curatives des plantes indigènes que l’on trouve ici. Voici quelques-unes des plantes médicinales les plus populaires.

Buchu

Le buchu (Boegoe) d’Afrique du Sud, appelé aussi « herbe miracle » est une puissante ressource végétale naturelle. Sa feuille a été largement utilisée par les Africains et les indigènes Khoisan du Cap dès les années 1700. Le buchu a de nombreuses utilisations. Utilisé comme « bâton de fumigation », Il est excellent pour purifier l’air et dégage un léger parfum de menthe poivrée. Le Buchu est un diurétique efficace et agit comme un anti-inflammatoire naturel. Il est généralement bu sous forme de thé et est excellent pour le traitement des maux d’estomac, des infections rénales et pour désinfecter les voies urinaires. L’huile essentielle de Buchu est utilisée comme antiseptique. Le buchu peut être appliqué localement comme insectifuge. Il est aussi utilisé comme anti-transpirant ou pour traiter les infections cutanées.

Le buchu (Boegoe) d’Afrique du Sud, appelé aussi « herbe miracle » est une puissante ressource végétale naturelle. (Image : wikimedia / CC0 1.0)
Le buchu (Boegoe) d’Afrique du Sud, appelé aussi « herbe miracle » est une puissante ressource végétale naturelle. (Image : wikimedia / CC0 1.0)

Aloe vera

Sur la « Montagne de la Table », il est impossible de ne pas voir les fleurs orangées de l’aloe vera. Ses feuilles épineuses vert foncé contiennent un succulente gel épais. Riche en antioxydants, la plante possède de puissantes propriétés antibactériennes appartenant à une famille de substances connues sous le nom de polyphénols. Les composants contenus dans le gel peuvent arrêter la croissance de bactéries nocives à l’origine de l’infection des plaies. Des études suggèrent qu’il s’agit d’un traitement topique efficace pour les brûlures du premier et du deuxième degré. Il est utilisé depuis longtemps pour le traitement de lésions mineures et sert également de rince-bouche pour réduire la plaque dentaire et accélérer la cicatrisation des aphtes.

Aloe ferox

L’aloe ferox, également connu sous le nom « d’aloès amer », est étroitement lié à l’aloe vera. Ses extraits proviennent des différentes parties de la toalité de la plante. Il a de nombreuses utilisations, qui vont d’un laxatif au traitement de l’eczéma, de l’arthrite, de la conjonctivite, du stress et de l’hypertension. Les propriétés anti-inflammatoires de la plante sont extrêmement puissantes et efficaces. De nombreux cosmétiques sud-africains utilisent le gel contenu dans les feuilles comme principal composant de leurs produits.

Rooibos

Rooibos signifie « buisson rouge » en langue afrikaans. C’est un arbuste indigène qui ne pousse que dans les magnifiques montagnes du Cederberg, dans la province du Cap-Occidental. Il est généralement consommé sous forme de thé et de nombreuses mères sud-africaines l’utilisent abondamment pour soulager les coliques des bébés. Il est aussi souvent donné aux enfants sous forme de boisson délicieusement chaude et saine. Les feuilles aromatiques contiennent de nombreux minéraux, dont le magnésium, le zinc et le fer. On dit qu’il contient 50 fois plus d’antioxydants que le thé vert. Le rooibos est également riche en vitamine C et pauvre en tannins. Ce qui est formidable avec le rooibos, c’est qu’il est sans caféine !

Le rooibos est un arbuste indigène qui pousse uniquement dans les magnifiques montagnes du Cederberg, dans la Province du Cap-Occidental. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Le rooibos est un arbuste indigène qui pousse uniquement dans les magnifiques montagnes du Cederberg, dans la Province du Cap-Occidental. (Image : Capture d’écran / YouTube)

En tant que produit de beauté exceptionnel, l’extrait de thé rooibos est loué pour ses propriétés antioxydantes uniques qui défient les radicaux libres - une cause majeure du vieillissement de la peau. Selon une étude, 20 femmes ont fait l’objet d’une étude, pendant quatre semaines afin d’évaluer l’efficacité de quelques flavonoïdes présentes dans  différentes plantes. Le rooibos est arrivé en tête avec une réduction des rides de 9,9 %. Les experts ont conclu que ce résultat est très probablement dû aux effets anti-âge des antioxydants.

Pomme de terre africaine

Connue localement sous le nom « d’inkomfe », ou herbe aux étoiles, l’Hypoxis hemerocallidea ou pomme de terre africaine a depuis toujours été utilisée par les guérisseurs zoulous traditionnels comme médicament pour traiter le délire, le « mauvais sang » (diabète), le SPM (Syndrome prémenstruel)  et comme parasiticide. Elle peut être utilisée comme un onguent pénétrant en profondeur pour traiter l’arthrite, le psoriasis et la fibromyalgie. La pomme de terre sauvage africaine est également bénéfique pour les affections cutanées telles que l’eczéma, l’acné, les cicatrices, les brûlures, les éruptions cutanées, les escarres, les verrues, les vergetures, les coups de soleil et les piqûres d’insectes.

L’ingrédient actif de la pomme de terre sauvage africaine est l’hypoxoside, qui est extrait des racines. Elle a une teneur très élevée en stérols et en stéroines, ce qui indique qu’elle pourrait avoir de nombreuses propriétés anti-inflammatoires et de renforcement du système immunitaire. Elle est réputée être un excellent stimulant immunitaire et est couramment utilisée pour traiter les infections urinaires, l’hypertrophie de la prostate et les tumeurs testiculaires. Selon certaines théories, la pomme de terre africaine pourrait être utile dans le traitement du HIV/sida, du cancer de la prostate et de la tuberculose. La tige de la plante peut également être moulue en une poudre brute et être consommée sous forme de thé.

L’auteur de ce récit n’est pas un professionnel de la santé, et les informations qu’il contient ont été recueillies auprès de sources fiables - toutes les précautions ont été prises pour garantir leur exactitude. Les informations fournies le sont à titre d’information générale uniquement et ne doivent pas se substituer à des soins de santé professionnels.

Rédacteur Fetty Adler

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.