Le chant choral : des vertus insoupçonnées

Par Marlène Deloumeaux
Le 17/12/2019
Tout comme ses voisins européens, la France connaît un regain d’intérêt pour le chant choral.  (Image : Thomas Steiner / Pixabay)
Tout comme ses voisins européens, la France connaît un regain d’intérêt pour le chant choral.  (Image : Thomas Steiner / Pixabay)
 

Avec ses 65 600 chorales et ses 2,6 millions de choristes, la France, tout comme ses voisins européens, connaît un regain d’intérêt pour le chant choral. Cette période de fêtes est propice aux chants, aux cantiques : une occasion de plus pour les amoureux du chant de s’adonner à leur passion.

Savez-vous que le chant, le chant choral surtout, a des vertus insoupçonnées ?

Le Ministère de l’Education Nationale, associé au Ministère de la Culture, justifie  en ces termes le décret  du 11 décembre 2017 en faveur du «plan chorale» :

«Les arts et la culture développent la sensibilité, la créativité et offrent un accès privilégié aux savoirs. Les pratiques artistiques, en particulier le chant choral, sont essentielles pour la formation de l’esprit. Elles concourent à la maîtrise des langages, à l’écoute de l’autre et à la confiance en soi».

Selon les nouvelles dispositions, chaque établissement scolaire devrait être doté d’une chorale à la rentrée 2019.

Il serait intéressant d’en savoir plus sur cet art de plus en plus en vogue.

Voici donc 5 bonnes raisons de rejoindre une chorale ou de pratiquer le chant :

1. Chanter muscle en douceur

En effet, chanter est bel et bien un exercice physique. Lorsque vous chantez, non seulement vos  cordes vocales, mais tous vos muscles faciaux et vos muscles dorsaux sont sollicités. Vos jambes également. L’ensemble du corps travaille pour faire circuler le son correctement. Donc, pour citer les  animateurs d’ateliers de chant : «chanter, c’est du sport» !

Par ailleurs, grâce au chant, nos capacités respiratoires sont optimisées. Chanter c’est apprendre à respirer, à maîtriser son souffle. La cage thoracique est aussi concernée.

2. Chanter développe la créativité

Quand le cerveau est exposé au langage, l’hémisphère gauche agit davantage, tandis que l’hémisphère droit est davantage stimulé par la musique.

 

Le chant serait un outil précieux pour le développement intellectuel. (Image : klimkin / Pixabay)
Le chant serait un outil précieux pour le développement intellectuel. (Image : klimkin / Pixabay)
 

Précisément, avec le chant, les deux hémisphères cérébraux sont sollicités; notre créativité s’en trouve stimulée.

Dans un article du 11 0ctobre 2015 paru sur le site Milongamusic, nous pouvons lire: « …le langage est principalement traité dans l’hémisphère gauche du cerveau et la musique dans l’hémisphère droit….En travaillant sur le souffle, un chanteur dissout ses angoisses, développe sa concentration et retrouve un meilleur équilibre général. Le travail du souffle permet également d’avoir accès à des zones de conscience que l’on n’utilise généralement pas et qui sont sources de créativité».

En d’autres termes, aussi surprenant que cela puisse paraître, pratiquer le chant stimule l’activité du cerveau ! Le chant serait un outil précieux pour le développement intellectuel.

3. Le chant : une médecine douce et un «anti-dépresseur»

Selon de nombreux spécialistes, en plus de son côté apaisant, le chant a un effet euphorisant : il permet de sécréter des endorphines, ou «hormones du bonheur». Qui ne s’est pas senti revigoré après avoir fredonné sa chanson préférée ou siffloté un air connu?

Il s’avère également que pour chanter nous avons recours aux techniques respiratoires utilisées dans les pratiques de relaxation, d’où cette sensation de bien-être et de plaisir que procure le chant. Il donne du «cœur à l’ouvrage», dit-on et contribue à un meilleur équilibre nerveux.

4. Le chant choral renforce l’estime de soi

Quel que soit le public concerné, le constat est indéniable: chanter en groupe améliore l’estime de soi.

L’académie d’Amiens dans un rapport intitulé: LA CHORALE, UN PROJET ARTISTIQUE (année scolaire 2018-2019) retient : «La participation active à un concert de chant choral développe l’autonomie de l’élève et son regard critique sur le travail réalisé. La recherche constante de qualité artistique qu’induit le spectacle est un élément de motivation permanent.
 Autonomie, initiative, sociabilité et civisme sont ainsi des compétences immédiatement mobilisées et développées par le chant choral.»

Souvenons-nous du film phénomène de l’année 2004 : «les Choristes». Un professeur de musique devenu surveillant dans un internat de rééducation pour mineurs difficiles réussit à rétablir la sérénité dans l’établissement en initiant les jeunes au chant choral.

D’une manière  générale, chanter en groupe permet de libérer ses émotions, de prendre conscience de soi et de l’autre. En se concentrant sur différents domaines à la fois, comme le souffle, le rythme et la mélodie, le choriste est amené à se dépasser, et va donc acquérir davantage de confiance en soi. Les professionnels du chant ont pour principe de dire :

«En trouvant sa voix, le chant permet d’affirmer sa voie»

En outre, le choriste, par l’exercice du chant, se connecte mieux à son environnement.

Le philosophe Platon l’avait déjà compris et décrétait il y a plus de 2000 ans : «Chanter, c’est mettre à l’unisson l’air qui est à l’intérieur avec l’air qui est à l’extérieur».

5. Le chant choral, facteur de lien social

 

les choristes savourent la joie et l’harmonie de vibrer à l’unisson, cela leur confère un sentiment de liberté, une quasi jubilation. (Image : Monika Robak / Pixabay)
Les choristes savourent la joie et l’harmonie de vibrer à l’unisson, cela leur confère un sentiment de liberté, une quasi jubilation. (Image : Monika Robak / Pixabay)
 

Qu’est-ce qu’une chorale en définitive ?

Le mot chorale (du latin chorus) ou chœur signifie  un «groupe de gens qui chantent ensemble»

Former un chœur c’est respirer ensemble. Il vous faut absolument écouter l’autre, bien suivre le chef de chœur pour ne point «détonner».

Selon les enquêtes relatives à ce sujet, les choristes s’accordent à reconnaître le plaisir d’être en harmonie avec les autres, ce qui leur procure une sensation de liberté, une quasi jubilation…

La chorale laisse la place à la diversité: voix masculines, féminines, juvéniles ou matures se mêlent. Les générations se côtoient.

La chorale contribue à lutter contre l’isolement, l’individualisme. Elle favorise le partage, et permet d’atteindre sans doute ce vivre-ensemble si recherché à notre époque. Tout cela à moindres frais…

Il conviendrait de citer ces propos parus le 9 février 2012 dans «Chorales résonances»

«Chanter en groupe, c’est respirer ensemble, fournir un effort collectif et contribuer à un résultat global en synchronisant son énergie et celle des autres.»

Et si vous aussi preniez le parti de rejoindre une chorale ?