Press "Enter" to skip to content

Voyage. Les prestigieuses mines de sel de Wieliczka, en Pologne

INSPIRATION > Voyage

Le sel n'est pas seulement un ingrédient savoureux utilisé en cuisine, c'est aussi l'une des plus grandes ressources de l'histoire. Sa capacité à conserver les aliments a contribué aux débuts de la civilisation, permettant aux gens de transporter leur nourriture sur de longues distances. Le contrôle de cette précieuse ressource a permis aux dynasties et aux empires de s'imposer.

Sur l'échelle de Mohs, qui mesure la dureté des minéraux, le sel obtient une note de 2,5 sur 10. Ce minéral est donc facile à sculpter et, lorsqu'il est extrait de sources souterraines, il offre un potentiel de créativité. Une mine de sel en Pologne a pris cette entreprise au sérieux et a fait en sorte de se démarquer des autres. Même si l'exploitation a cessé il y a plusieurs décennies, elle attire encore des millions de visiteurs chaque année.

Les grandes chambres de Wieliczka

La mine de sel de Wieliczka se trouve à environ 14 km au sud-est de Cracovie, en Pologne. Elle comprend neuf niveaux situés entre 64 et 327 mètres de profondeur. Elle est constituée d’un vaste réseau de galeries souterraines d’une longueur totale d’environ 300 km, incluant près de 2000 chambres. La mine compte 26 puits principaux, accessibles pendant sept siècles.

Ce qui différencie cette mine de la plupart des autres est son intérieur grandiose. En suivant la « route touristique », les visiteurs empruntent une longue série d’escaliers en bois menant à de vastes chambres sculptées, avec de vastes lacs d’eau salée. Cet ouvrage est maintenu par des supports en bois pour éviter qu'il ne s'effondre. Des lustres composés de cristaux de sel illuminent la mine. Les galeries sont ponctuées de chapelles, taillées dans le sel, constituant un sanctuaire souterrain.

Les prestigieuses mines de sel de Wieliczka, en Pologne
La mine de sel de Wieliczka compte des milliers de sculptures uniques et de vastes salles avec de somptueux lustres composés de cristaux de sel. (Image : Anna & Michal / Flickr / CC BY-SA 2.0)

« Les couloirs et même le sol sont faits de sel », a déclaré Aleksandra Sieradzka, qui fait partie du département de communication de la mine, selon un rapport du site web Bored Panda. « Les lustres contiennent également du cristal de sel - le type de sel le plus pur ».

La mine propose également une visite intitulée « La Route des mineurs » offrant une expérience interactive. Les participants peuvent endosser le rôle de contremaître ou de guide touristique, ce qui leur permet de découvrir le quotidien des mineurs sous terre.

Le traitement du sel lui-même n'est pas trop difficile, mais il faut un expert pour le sculpter, a expliqué Alexandra Sieradzka.

« Chaque bloc de sel est différent », a-t-elle expliqué. « Il diffère non seulement par sa taille ou sa dureté, mais aussi par sa couleur, qui peut être utilisée de manière intéressante dans l'acte de création. »

Histoire de la mine

La mine de sel de Wieliczka a été construite au XIIIe siècle. À la fin du Moyen Âge, la production de sel est montée en flèche pour atteindre entre 7 000 et 8 000 tonnes, impliquant environ 300 à 350 travailleurs dans la ville.

Les mines ont été agrandies aux XVIe et XVIIe siècles. Même en 1772, lorsque la mine est tombée sous le contrôle de l'Empire des Habsbourg, l'exploitation s'est poursuivie, et le tourisme y a prospéré jusqu'au XXe siècle.

Le site a attiré des millions de visiteurs pendant des siècles, dont Nicolas Copernic, le pape Jean-Paul II, ceci même après la décision prise en 1996 d'arrêter définitivement la production de sel.

Valeur historique

Malgré l'arrêt de la production industrielle, la mine conserve aujourd'hui une importance culturelle. Elle est devenue l'une des attractions les plus populaires de Pologne depuis qu'elle a été inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1978.

Chaque année, environ 2 millions de personnes affluent du monde entier pour assister au spectacle grandiose de ce qui était autrefois une centrale industrielle. La mine est devenue un lieu de fêtes et d'événements, accueillant notamment le concert annuel du Nouvel An en janvier.

En plus d'une « station thermale » et d'un hôtel quatre étoiles, situés en surface, une messe est célébrée sur le site tous les dimanches, et des cérémonies de mariage ont même lieu dans les chapelles.

Conscients de sa valeur historique et culturelle, les ingénieurs s’appliquent à préserver cette merveille historique, pour les générations à venir.

Rédacteur Fetty Adler