Symbolique du phénix dans la culture traditionnelle chinoise

Par Vision Times
Le 29/03/2020
Le phénix est probablement l’oiseau mythique le plus emblématique de l’histoire de l’humanité. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Le phénix est probablement l’oiseau mythique le plus emblématique de l’histoire de l’humanité. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Le phénix est probablement l’oiseau mythique le plus emblématique de l’histoire de l’humanité. De nombreuses cultures, depuis les anciens Égyptiens, Grecs, Chinois et Arabes, vénéraient cet oiseau. Dans la culture traditionnelle chinoise, le phénix, appelé feng huang, était considéré comme un oiseau noble capable de juger la nature des êtres humains et de conférer des bénédictions aux justes.

Le phénix et la culture chinoise

«Dans les temps les plus anciens, le feng huang ne désignait pas un seul oiseau, mais deux. Feng était l’oiseau mâle, tandis que huang était l’oiseau femelle. Ensemble, ils étaient une métaphore du symbole du yin et du yang, ainsi qu’une représentation de la relation solennelle entre l’homme et la femme. Plus tard, le feng et le huang ont été combinés en un seul oiseau femelle et souvent associé au dragon pour son pendant mâle. C’est le phénix chinois le plus communément reconnu aujourd’hui», selon Shen Yun Performing Arts.

Le feng huang a joué un rôle clé dans la création du cosmos selon la mythologie chinoise. Pan Gu, le dieu de la création, serait le premier être vivant à être sorti de l’œuf du chaos. Quatre autres ont suivi : un dragon, un qilin (un animal chimérique ayant une tête de dragon, et un corps de cerf mais recouvert d’écailles de poisson avec une corne sur la tête), une tortue et un feng huang. Ces quatre sont appelés les quatre esprits. Ils se sont joints à Pan Gu pour créer l’univers que nous connaissons aujourd’hui.

 

Le qilin est l’une des créatures mythiques dont on dit qu’elle est sortie de l’œuf du chaos au début de la création. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Le qilin est l’une des créatures mythiques dont on dit qu’elle est sortie de l’œuf du chaos au début de la création. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Le feng huang est considéré comme un symbole de grâce et de vertu. Selon un texte chinois du IVe siècle avant J.-C. intitulé Classique des montagnes et des mers, la tête du feng huang représente la vertu, le dos la bienséance, l’aile le devoir, la poitrine la miséricorde et l’abdomen la crédibilité. Le phénix représente un symbole si auspicieux que l’on peut trouver ses statues lors d’événements tels que les mariages. Il est également considéré comme le symbole d’un nouveau départ. On pense que pendant les périodes difficiles, l’oiseau se cachait. Son apparition signale le début d’une nouvelle ère prospère.

Dans le feng shui, le phénix est un symbole de chance. Lorsqu’il est utilisé correctement, on dit que cette créature apporte un chi (ou qi) propice à la fois à votre vie et à votre foyer. Dans le feng shui, le phénix est représenté par la cour avant d’une maison. Placer un gros rocher ou créer une petite zone surélevée dans la cour avant est fait pour symboliser un feng huang. La présence d’une statue de phénix et de dragon dans le coin sud-ouest de la chambre à coucher est censée favoriser une vie conjugale heureuse.

Autres cultures

Selon l’historien grec Hérodote (484 à 425 av. J.-C.), les prêtres d’Héliopolis ont affirmé que le phénix a vécu 500 ans. A la fin de sa vie, l’oiseau construisait un bûcher. La progéniture du phénix émergeait de ses cendres et s’envolait. Les Grecs croyaient que le phénix ne mangeait jamais de fruits. On pensait que l’oiseau ramassait de la myrrhe et de la cannelle pour préparer le nid qui deviendrait son bûcher.

 

À la fin de sa vie, le phénix se construisait un bûcher pour lui-même, puis sa progéniture émergeait de ses cendres. (Image : wikimedia / CC0 1.0)
À la fin de sa vie, le phénix se construisait un bûcher pour lui-même, puis sa progéniture émergeait de ses cendres. (Image : wikimedia / CC0 1.0)
 

Dans l’Égypte ancienne, le phénix était connu sous le nom de Bennu, un oiseau héron. «Le Bennu vivait au sommet des pierres de ben-ben (pierres sacrées du temple solaire d’héliopolis) ou d’obélisques et était vénéré aux côtés d’Osiris et de Râ. Bennu était considéré comme un avatar d’Osiris, un symbole vivant de la divinité. L’oiseau solaire apparaît sur les anciennes amulettes comme un symbole de renaissance et d’immortalité, et il était associé à la période des crues du Nil, apportant une nouvelle richesse et une nouvelle fertilité», selon les Ancient Origins. Le phénix présente des similitudes avec des créatures d’autres cultures comme le Garuda, mi-homme mi-aigle de la mythologie hindoue, l’oiseau de feu russe, le paskunji de Géorgie, le simorgh de Perse et le Me byi karmo du Tibet.


Traduit par Swanne

Version en anglais : Traditional Chinese Culture Symbolism: The Phoenix