Press "Enter" to skip to content

Monde. Le mont Everest abrite la plus haute station 5G du monde

ACTUALITÉ > Monde

La société chinoise Huawei vient d’installer une station de base 5G sur le mont Everest, à 6500m d’altitude. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

La société chinoise Huawei vient d’installer une station de base 5G sur le mont Everest. Située à une altitude de 6500m, la station est considérée comme la plus haute station de base au monde.

La station

Les éléments de la station ont été transportés au sommet à dos de yaks. Ces animaux sont traditionnellement utilisés dans la région pour le transport de marchandises. Ils sont très performants en haute altitude car ils possèdent un cœur et des poumons très développés, une épaisse couche de graisse et une fourrure épaisse. Le matériel 5G pesait 8 tonnes au total.

Le projet d’installation a été réalisé grâce au partenariat de Huawei avec China Mobile Hong Kong (CMHK). « Trois stations de base 5G ont été construites au camp de base de l’Everest à une altitude de 5 300 mètres, ainsi qu’un camp de transition à 5 800 mètres. Deux autres stations ont maintenant été installées à une altitude de 6 500 mètres, de sorte que le signal pourra couvrir le sommet de l’Everest. Environ 25 km de câbles en fibre optique ont été installés dans le cadre du projet », selon The Sun.

Plus de 150 employés ont participé à ce projet qui comprenait également la modernisation d’une ligne de transmission et un itinéraire s’étendant sur 177 km. Les deux entreprises prévoient également d’utiliser la technologie 5G pour cartographier plus précisément la hauteur du sommet de la montagne. Les utilisateurs du service 5G pourront désormais profiter de diffusions vidéo en direct, même à une résolution de 8K. Cette technologie devrait également venir en aide aux scientifiques, aux alpinistes et autres experts qui travaillent dans la région. La vitesse de la 5G permettra apparemment aux utilisateurs de télécharger un fichier de 1 Go en seulement 1 à 3 secondes.

 

Plus de 150 employés ont participé à ce projet qui comprenait également la modernisation d’une ligne de transmission et un itinéraire de 177km. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Plus de 150 employés ont participé à ce projet qui comprenait également la modernisation d’une ligne de transmission et un itinéraire de 177km. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Si le déploiement à grande envergure de la 5G est censé apporter des avantages aux utilisateurs de téléphones portables, cette technologie soulève également des préoccupations en matière de protection de la vie privée, la Chine étant sous la domination du Parti communiste. Le mont Everest est situé dans la région autonome du Tibet, un endroit que Pékin considère comme étant en proie au « séparatisme ». Une partie de la montagne se situe au Népal, tandis que l’autre se situe au Tibet. Le gouvernement a constamment réprimé les croyants bouddhistes et maintient un contrôle strict sur l’éducation et la culture du peuple. La vitesse et le débit accru des 5G permettront au Parti communiste chinois d’étendre sa surveillance, à l’aide de dispositifs vidéo, audio et biométriques et de restreindre davantage la liberté du peuple.

La Chine a déjà déployé plus de 160 000 stations de base 5G dans 50 villes, ce qui constitue l’une des plus vastes zones de couverture 5G au monde. D’ici 2025, la Chine devrait compter près de 600 millions d’utilisateurs 5G, soit environ 40 % du total des abonnés 5G dans le monde. Le fait d’avoir un nombre aussi important d’utilisateurs 5G profitera à l’industrie technologique chinoise, qui pourra tester et lancer de nouvelles applications utilisant cette technologie plus rapidement que d’autres pays.

Bloquer les avions espions

Une disposition a été suggérée à la US National Defence Authorization Act, prévoyant de bloquer le stationnement de nouveaux avions dans les bases militaires des pays qui utilisent des fournisseurs à risque pour leurs réseaux de communication 5G ou 6G. Si cette disposition aboutit à une loi, elle bloquera le plan proposé par Washington de stationner deux escadrons américains de F-35A Lightning II au Royaume-Uni en 2021, puisque la Grande-Bretagne a été favorable aux propositions de Huawei en matière de 5G. Certains experts pensent qu’une telle décision pourrait simplement pousser la Grande-Bretagne à un revirement en faveur de l’Amérique, car Londres préférerait probablement ne pas ternir ses relations avec les États-Unis étant donné la situation de Brexit.

 

Une disposition a été suggérée à la US National Defence Authorization Act, prévoyant de bloquer le stationnement de nouveaux avions dans les bases militaires des pays qui utilisent des fournisseurs à risque pour leurs réseaux de communication 5G ou 6G. (Image : pixabay / CC0 1.0)
Une disposition a été suggérée à la US National Defence Authorization Act, prévoyant de bloquer le stationnement de nouveaux avions dans les bases militaires des pays qui utilisent des fournisseurs à risque pour leurs réseaux de communication 5G ou 6G. (Image : pixabay / CC0 1.0)
 

Auparavant, l’administration Trump avait menacé de cesser de partager des renseignements avec les pays alliés s’ils décidaient d’utiliser des équipements Huawei pour les réseaux  5G. Comme Huawei est profondément lié au gouvernement chinois, l’utilisation de leur réseau risquerait d’engendrer des fuites au niveau des services de renseignement. La Grande-Bretagne avait initialement autorisé une participation limitée de Huawei dans son infrastructure 5G, mais le Parlement britannique a récemment fait marche arrière de cette décision.

Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : Mt Everest Now Home to the World’s Highest 5G Tower