Press "Enter" to skip to content

Monde. Drapeaux au Capitole : célébrer une pratique spirituelle chinoise

ACTUALITÉ > Monde

Le drapeau américain a flotté devant le Capitole à Washington le 13 mai 2020, en l’honneur de la Journée mondiale du Falun Dafa. (Image : wikimedia / Martin Falbisoner / CC BY-SA)
 

Le 13 mai, des millions de personnes dans le monde entier célèbrent la discipline spirituelle du Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa. Cette année, deux drapeaux américains ont été hissés au-dessus du Capitole à Washington en l’honneur de la journée mondiale de Falun Dafa et de son fondateur, M. Li Hongzhi.

Li Hongzhi a enseigné le Falun Dafa au public pour la première fois le 13 mai 1992 dans la ville de Changchun, au nord-est de la Chine. Il a transmis sa pratique incluant des exercices de méditation et ses enseignements moraux basés sur les principes de vérité, compassion et tolérance, à un groupe d’environ 80 étudiants. On estime que depuis lors, 70 à 100 millions de personnes dans plus de 100 pays ont adopté cette pratique.

Les pratiquants considèrent le 13 mai comme la Journée mondiale du Falun Dafa. Alors que des proclamations en faveur de la pratique ont déjà été émises par de nombreux responsables dans le monde, c’est la première fois qu’un tel événement a lieu au niveau du gouvernement fédéral américain.

La levée des drapeaux a été demandée par Brian Fitzpatrick, membre du Congrès de Pennsylvanie, et les drapeaux ont ensuite été envoyés à un pratiquant de Falun Dafa résidant dans l’État.

Certifications des deux drapeaux américains flottant au-dessus du Capitole américain en l’honneur de la Journée mondiale du Falun Dafa, le 13 mai 2020. (Image : Jennie Sheeks / ET)
Certifications des deux drapeaux américains flottant au-dessus du Capitole américain en l’honneur de la Journée mondiale du Falun Dafa, le 13 mai 2020. (Image : Jennie Sheeks / Epoch Media goup)
 

Malgré son caractère pacifique et apolitique, le Falun Dafa est persécuté par le parti communiste en Chine depuis 1999. Le dirigeant de l’époque, Jiang Zemin a vu la pratique spirituelle comme une menace pour la direction du Parti.

Plus de 20 ans après le début de la répression, le gouvernement américain prend maintenant le Parti communiste à partie pour sa persécution à l’encontre des différentes confessions du pays.

« En cette Journée mondiale du Falun Dafa, nous nous efforçons de défendre les principes universels de vérité, compassion et tolérance, des idéaux qui sont fondamentaux pour l’expression de la foi du Falun Gong », a déclaré Sam Brownback, ambassadeur américain pour la liberté religieuse internationale, le 13 mai dans un message de soutien sur Twitter.

Le Falun Dafa est l’un des groupes les plus persécutés en Chine, avec les musulmans et les chrétiens. Selon les ordres de Jiang Zemin, les pratiquants de Falun Gong qui refusent d’abandonner leur foi peuvent être jetés dans des camps de travaux forcés, torturés, voire tués pour leurs organes. Les experts en droits de l’homme qui enquêtent sur ce crime pensent que des centaines de milliers de personnes ont pu être assassinées par le régime de cette façon.

Des élus de plusieurs pays ont exprimé leur soutien au Falun Dafa à l’occasion de l’anniversaire du premier enseignement de cette pratique par Li Hongzhi en Chine, et ont attiré l’attention sur la répression continue en Chine.

« Ce jour marque la reconnaissance de millions de personnes dans le monde, qui ont trouvé dans cette pratique basée sur l’ancienne culture chinoise un moyen essentiel de faire face au stress et à l’anxiété de la vie moderne », a déclaré le représentant Dwight Evans de Pennsylvanie dans une lettre.

Les pratiquants de Falun Gong effectuant les exercices sur la pelouse ouest du Capitole, lors d’un rassemblement commémorant le 20e anniversaire de la persécution du Falun Gong en Chine, le 18 juillet 2019. (Image : Samira Bouaou / ET)
Les pratiquants de Falun Gong effectuant les exercices sur la pelouse ouest du Capitole, lors d’un rassemblement commémorant le 20e anniversaire de la persécution du Falun Gong en Chine, le 18 juillet 2019. (Image : Samira Bouaou / ET)
 

Le sénateur de l’état de Pennsylvanie, Tom Killion, a déclaré que le Falun Gong était « un mécanisme puissant pour soulager le stress et guérir ». Le sénateur John Cornyn du Texas a fait l’éloge du Falun Gong pour avoir donné « un exemple positif au monde ».

Au cours de plus de deux décennies de persécution, les pratiquants de Falun Dafa et leurs sympathisants ont cherché à sensibiliser de façon pacifique le public au sujet de la pratique et des crimes commis par le Parti communiste chinois. Les groupes de défense des droits de l’homme estiment qu’en Chine, des millions de pratiquants sont toujours actifs.

Alors que la Journée mondiale du Falun Dafa s’accompagne généralement de grands défilés et d’activités de méditation, la pandémie de Covid-19 a fait, que cette année, les adhérents ont dû fêter l’événement par des activités à la maison ou en petits groupes.

Tamara Jansen, membre du Parti conservateur au Parlement canadien, a écrit : « Bien que les festivités se déroulent sous une forme différente cette année, les principes de vérité, de compassion et de tolérance du Falun Dafa sont honorés et célébrés ».

Rédacteur Fetty Adler

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.