L’histoire de Pâques et de sa célébration devenue tradition

Par Trisha Haddock
Le 05/04/2021
La peinture d’Alexandre Andreïevitch Ivanov « L’apparition du Christ à Marie-Madeleine après la résurrection ». (Image: wikimedia / CC0 1.0)
La peinture d’Alexandre Andreïevitch Ivanov L’apparition du Christ à Marie-Madeleine après la résurrection. (Image: wikimedia / CC0 1.0)
 

La naissance et la mort de Jésus sont répertoriés comme des événements importants de l’histoire. Sa vie a fait l’objet d’études et de recherches intensives de la part de nombreux historiens, scientifiques et autres érudits. Leur intention est d’apprendre comment son histoire s’est déroulée et de révéler la vérité. Notre calendrier moderne, le calendrier grégorien, est basé sur le moment de sa naissance et souligne l’importance de sa vie et de sa mort pour l’humanité.

Des calendriers et des agendas sont vendus dans le monde entier et la date de Pâques y est inscrite. L’heure et la date de la crucifixion réelle de Jésus et de sa résurrection coïncidaient avec la tradition païenne anglo-saxonne de célébrer le printemps et la fertilité, également appelée Pâques.

 

Les brioches chaudes étaient préparées pour le Vendredi saint avec des épices censées représenter les épices utilisées pour embaumer Jésus avant son enterrement et décorées d’une croix représentant la croix sur laquelle il est mort.  (Image : Jasmine Waheed / Unsplash)
Les brioches chaudes étaient préparées pour le Vendredi saint avec des épices censées représenter les épices utilisées pour embaumer Jésus avant son enterrement et décorées d’une croix représentant la croix sur laquelle il est mort.  (Image : Jasmine Waheed / Unsplash)
 

La résurrection de Jésus est l’un des moments les plus joyeux de notre époque. Depuis le moment où cela est arrivé jusqu’à aujourd’hui, elle continue d’être une journée joyeuse pour tout le monde. Il n’est pas surprenant que les deux fêtes aient fusionné pour n’en faire qu’une. Les célébrations modernes de Pâques incluent les lapins, qui sont liés à la fertilité, mais aussi la décoration d’œufs ou la fabrication de bonbons en forme d’œuf, ce qui représente une nouvelle vie, ainsi que la dégustation de délicieuses petites brioches chaudes, représentant la mort et la résurrection de Jésus.

Le Vendredi saint est un jour férié et aucun magasin n’est ouvert. C’est un jour de Carême où les gens s’abstiennent de manger de la viande. Pourquoi les gens ne mangent-ils pas de viande ce jour-là ? Habituellement, on choisit du poisson pour remplacer la viande. Les chrétiens croient que le sixième jour, le vendredi, Dieu a créé les animaux. On a également dit que Jésus avait été crucifié un vendredi.

Dans les écritures hébraïques, il est question d’un Léviathan, une baleine gigantesque primordiale qui vivait dans la mer, une créature marine énigmatique qui représente la mort. Cette créature ressemblant à un poisson était connue sous le nom de Léviathan. Il a pu sembler approprié aux gens de manger la « mort » plutôt que des animaux le jour où Jésus a été tué. Enfant, je croyais que c’était le cas. Aucune mise à mort n’avait lieu le Vendredi saint.

 

Leviathan » (1983), une peinture de Michael Sgan-Cohen, Collection du Musée d’Israël, Jérusalem. (Image : Michael Sgan-Cohen / wikimedia / CC BY-SA 3.0)
Leviathan (1983), une peinture de Michael Sgan-Cohen, Collection du Musée d’Israël, Jérusalem. (Image : Michael Sgan-Cohenwikimedia / CC BY-SA 3.0)
 

Les dirigeants juifs locaux étaient incapables de condamner légalement quiconque à mort, car la Judée faisait partie de l’empire romain à l’époque de Jésus. Au lieu de cela, les gardes l’ont emmené à Ponce Pilate, qui avait été nommé par l’empereur gouverneur de Judée. Ponce Pilate a interrogé Jésus et lui a demandé s’il prétendait être le roi du peuple juif. L’une des réponses de Jésus fut la suivante : « Mon royaume n’est pas de ce monde. »

Ponce Pilate n’était pas juif lui-même et n’avait peut-être pas pleinement compris comment le peuple réagirait lorsqu’il condamnerait Jésus à mort. Les dirigeants juifs, cependant, ont insisté pour qu’il soit tué. Ils n’appréciaient pas le fait que les gens appellent Jésus roi et qu’il ait de nombreux disciples.

 

Peinture de Caravaggio « La capture du christ ». (Image: wikimedia / Caravaggio / Domaine public)
Peinture de Caravaggio La capture du christ. (Imagewikimedia / Caravaggio / Domaine public)
 

Avant de mourir, Jésus a dit : « Après trois jours, je ressusciterai. » On s’est moqué de lui, on l’a humilié et on lui a fait porter l’énorme croix à laquelle il serait accroché lorsqu’il atteindrait le Golgotha, qui se traduit par « lieu du crâne ». Il existe de nombreuses versions de ce qui s’est passé sur le chemin du Golgotha et de la façon dont Jésus est mort sur la croix.

Les disciples de Jésus l’ont soutenu à travers l’horrible épreuve et le lendemain pour eux était, selon Luc, un jour de repos. Ayant assisté à la crucifixion de leur Messie, ils auraient choisi de rester à l’intérieur, hors de la vue des chefs juifs, car ils ignoraient s’ils subiraient le même sort.

Les chefs juifs, les grands prêtres et les pharisiens ont peut-être eu des doutes après la mort de Jésus. Des signes et des présages montraient que des actes répréhensibles avaient été commis. La terre se serait transformée en ténèbres, il y aurait eu des tremblements de terre et le voile du temple, qui symbolisait la séparation entre Dieu et l’homme, se serait déchiré de haut en bas.

Les dirigeants ont demandé à Ponce Pilate de poster des gardes devant le tombeau où Jésus avait été enterré, afin de s’assurer qu’il ne reviendrait pas à la vie. Personne ne pouvait entrer dans ce tombeau et personne ne pouvait en sortir, car il y avait un lourd rocher en place et l’entrée était gardée. Ni les pilleurs de tombes ni les disciples de Jésus ne pouvaient altérer ou prendre quoi que ce soit sur le site.

De nos jours, le samedi précédant Pâques, de nombreuses personnes peuvent assister aux activités de l’église. Et bien que ce jour soit férié, certains magasins sont encore ouverts. La plupart des gens s’adonnent à des activités récréatives. Les gens font du camping ou des excursions, et en général, tout le monde se repose et fait une halte dans son travail et ses autres obligations. Les enfants profitent de leur repos loin de l’école et attendent avec impatience le lendemain.

Le dimanche est le jour où le lapin de Pâques arrive avec des œufs en chocolat ou du chocolat en forme de lapin. Miraculeusement, le chocolat apparaîtra près du lit le matin ou il y aura de nombreux œufs en chocolat cachés dans le jardin ou aux alentours. Le dimanche de Pâques est un jour de joie !

 

Les œufs colorés sont utilisés pour la décoration des célébrations de Pâques. (Image : silviarita / Pixabay)
Les œufs colorés sont utilisés pour la décoration des célébrations de Pâques. (Image : silviarita / Pixabay)
 

Je suis sûr que si les disciples de Jésus avaient eu des œufs en chocolat pour célébrer le moment où, le dimanche, ils ont vu que Jésus était vivant, ils les auraient appréciés. Les disciples de Jésus ont été témoins de quelque chose d’étonnant et d’incroyable, mais de réel. Marie-Madeleine et Marie, la mère de Jésus, sont allées au tombeau pour oindre le corps de Jésus. Arrivées au tombeau, un violent tremblement de terre a secoué le sol et la lourde pierre près du tombeau. Un ange est apparu comme un éclair et vêtu de vêtements blancs comme neige. Les gardes furent effrayés et se figèrent comme des morts.

L’ange s’est assis sur la pierre qui était tombée à l’entrée du tombeau et expliqua aux deux femmes que Jésus était parti et n’était plus à l’intérieur. Les deux femmes ont regardé à l’intérieur et tout ce qu’elles ont vu, ce sont les vêtements que Jésus portait avant d’être enterré, pliés soigneusement. L’ange leur donna des instructions pour qu’elles préviennent les autres et leur indiquer où rencontrer Jésus. Elles partirent prévenir les autres disciples et, en chemin, elles rencontrèrent Jésus. Les gardes s’enfuirent chez les chefs et furent payés pour raconter un mensonge selon lequel les disciples de Jésus avaient emporté le corps.

 

Hérauts de la résurrection », une peinture de Nikolay Ghe, 1867 (Image: wikimedia / Nikolai Ge / Domaine public)
Hérauts de la résurrection, une peinture de Nikolay Ghe, 1867 (Image: wikimedia / Nikolai Ge / Domaine public)
 

Jésus est apparu pendant 40 jours. Pendant cette période, ses disciples l’ont observé et ils ont vu clairement qu’il était leur Roi. Il était celui qu’il prétendait être. Ils ont remarqué que son corps n’était plus le même qu’avant sa mise au tombeau. Il avait la capacité de traverser les murs, mais on pouvait le toucher et il laissait les gens le toucher.

Telle est l’histoire derrière ce que nous appelons aujourd’hui Pâques. Nous y participons chaque année en fonction de nos propres convictions, fidèles à notre nature humaine et à notre compréhension. Les religions ont un service ou une activité dans l’église. Jésus a institué la Cène lors du dernier repas qu’il a célébré avec ses disciples le soir avant sa crucifixion. A cette occasion, il a demandé à ses disciples de perpétuer le souvenir par ce geste : partager un pain et boire à la même coupe. Peut-être que son intention était le partage et la réunion autour d’un festin. Le dimanche est un jour pour se réjouir. Pendant que nous mangeons du chocolat et profitons d’un festin dominical avec nos amis et notre famille, nous pouvons rendre grâce. On peut aussi fabriquer des œufs colorés comme décorations et des cartes sont maintenant envoyées par la poste avec un message qui dit : « Joyeuses Pâques ! »


Traduit par Gabriel Olamsaint

Version en anglais : The Story of Easter and Holiday Traditions