Press "Enter" to skip to content

Société. La pratique du télétravail : source de bien-être ou de stress ?

TENDANCE > Société

Le télétravail, c’est la possibilité pour le salarié qui le souhaite d’exercer son activité professionnelle en dehors des locaux de l’entreprise. La plupart du temps le télétravailleur travaille à domicile. Née aux États-Unis dans les années 1970 et rendue possible grâce au développement des technologies numériques de l’information et de la communication, la pratique du télétravail a atteint des sommets avec la crise sanitaire après une progression timide.

Quelle est la situation du télétravail en France ?

D’après l’analyse de la Dares, (direction de l’Animation de la recherche, des Etudes et des Statistiques) la pratique du télétravail concernait 3% des salariés français avant la pandémie. Les cadres en particulier (60%) usaient de leur droit au télétravail au moins un jour par semaine.

En 2020, selon la même source, un quart de la population active travaillait à domicile. La pratique du télétravail a explosé sur le territoire suite à la crise sanitaire. « Tous ceux qui peuvent télétravailler doivent télétravailler. C’est impératif ! » avait déclaré le 17 mars 2020 le Premier ministre Edouard Philippe en précisant que 8 millions de personnes étaient alors concernées.

Depuis juin 2021 le télétravail n’est plus obligatoire. Les salariés sont invités à regagner les sites et les bureaux traditionnels. Il semble que la majorité des Français apprécient le travail « en distanciel » et hésitent à reprendre le travail « en présentiel ». Selon une enquête menée par le syndicat Ugict-CGT (Union générale des ingénieurs, cadres et techniciens pour la Confédération générale des travailleurs), 98% des salariés interrogés veulent poursuivre la pratique du télétravail après la sortie de crise. Pour eux le travail à domicile présente de nombreux avantages : la diminution des trajets, une plus grande autonomie, une meilleure concentration. De l’avis général, télétravailler permet d’établir un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, compte tenu de la plus large flexibilité des horaires.

La pratique du télétravail : source de bien-être ou de stress
L’isolement prolongé et la sédentarité, facteurs de déséquilibre mental chez les télétravailleurs, sont pointés du doigt. (Image : Lukas Bieri / Pixabay)

Les dangers du télétravail pointés du doigt

D’un autre côté, face à une opinion favorable au télétravail, les syndicats et autres organismes attachés à la sécurité des salariés soulignent des risques liés à la pratique du télétravail : surcharge de travail, contrôle excessif, problèmes de santé. Les télétravailleurs ne disposant pas d’un équipement adapté dénoncent l’apparition de maladies musculo-squelettiques et de troubles oculaires. Ils réclament la prise en charge par l’employeur de sièges et d’écrans ergonomiques respectant les normes en vigueur. L’isolement prolongé et la sédentarité, facteurs de déséquilibre mental chez les individus sont pointés du doigt. 45% des personnes interrogées se déclarent en état de détresse psychologique révèle l’enquête de Ugict-CGT. Le droit à la déconnexion inscrit dans le code du travail depuis le mois de janvier 2017 ne serait pas respecté.

La pratique du télétravail : source de bien-être ou de stress
Maintenir la relation avec les collègues, avoir le sentiment d’appartenance au collectif restent des points essentiels pour les salariés. (Image : Free-Photos / Pixabay)

Le travail hybride, un modèle qui fait l’unanimité

Selon le rapport Cetelem, spécialiste du crédit à la consommation, réalisé le 17 février 2021, la majorité des actifs, quel que soit l’âge, la situation géographique ou familiale, se prononcent pour un système de travail hybride avec 50% du temps de travail passé dans l’entreprise et 50% à distance. Ce choix permettrait de bénéficier des avantages du télétravail intégral tout en évitant les inconvénients. Pour les Français, le dosage idéal serait de travailler 2 ou 3 jours sur le site de l’employeur et les autres jours chez eux. Certains salariés tentés par des alternatives plus « nomades » souhaiteraient travailler dans un parc ou dans un bureau partagé. Maintenir la relation avec les collègues, avoir le sentiment d’appartenance au collectif restent des points essentiels pour les salariés et les DRH (directeurs de ressources humaines).

« Le travail hybride est l’opportunité de repenser la façon dont nous travaillons ensemble, en combinant télétravail et présentiel et en adoptant de façon efficace les outils conçus pour travailler à plusieurs. » explique Philippe Pinault, fondateur et PDG de Talkspirit, une plateforme collaborative. En effet, le travail hybride nécessite une remise en question des techniques managériales traditionnelles. D’après les sondages, les actifs réclament des relations basées davantage sur la confiance et la communication. Dans le même temps les entreprises tirent des bénéfices substantiels du travail hybride en termes de coûts immobiliers, hausse de la productivité, attractivité, etc…Les dirigeants l’auront bien compris.

Le télétravail est appelé à devenir la norme à l’échelle mondiale. Un meilleur encadrement ainsi qu’une réglementation plus claire sont attendus de sorte que la pratique du télétravail demeure véritablement une source de bien-être.

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.