Press "Enter" to skip to content

Gourmet. Pourquoi manger des zongzi au festival des bateaux-dragons ?

INSPIRATION > Gourmet

Manger des zongzi est l’une des coutumes de la fête des bateaux-dragons. Mais, savez-vous pourquoi l’on doit manger des zongzi pendant cette fête, et pourquoi l’on utilise les feuilles de bambou pour envelopper les zongzi au cours de la fête des bateaux-dragons ? Beaucoup pensent que cette coutume est liée à Qu Yuan, est-ce vrai ?

L’origine des zongzi

A l’origine, le zongzi est aussi appelé riz glutineux à cornes ou zongzi en tube. Le riz glutineux à cornes parce que les zongzi sont anguleux et composés de riz gluant. Le zongzi en tube parce que les premiers zongzi étaient des tubes en bambou remplis de riz glutineux cuits dans l’eau.

Pourquoi manger des zongzi au festival des bateaux-dragons
Le zongzi était une nourriture ordinaire déjà répandue avant la disparition de Qu Yuan. À l’origine, sa consommation n’est pas exclusivement réservée au festival des bateaux-dragons. (Image : wikimedia / Benjwong / Domaine public)

Sous les dynasties Wei et Jin, il est écrit dans le Registre des coutumes locales de Zhou Chu que « lors du festival des bateaux-dragons, il faut cuisiner des cornes en millets ». Sous la dynastie du Sud, dans La suite des histoires fantastiques de la dynastie Qi, (Xu Qi Xie Ji),de Wu Jun, il est également enregistré qu’après la disparition de Qu Yuan, chaque année, lors du festival des bateaux-dragons, le peuple de Chu jetaient des tubes en bambou remplis de riz dans la rivière pour honorer son sacrifice.

Qu Yuan était un homme vertueux et un ministre du royaume de Chu. Selon la légende, il n’a pas pu supporter la disparition de son pays et s’est jeté dans le fleuve Miluo. Après sa mort, la population locale, attristée, s’est rendue au fleuve pour lui rendre hommage. Les pêcheurs, dans leurs bateaux, ont ramé jusqu’au milieu du fleuve, ont sorti des boulettes de riz, des œufs et d’autres aliments préparés pour Qu Yuan et les ont jetés dans le fleuve : en espérant que les poissons, les crevettes et les crabes ne mangeraient pas le corps de Qu Yuan. Par la suite, les gens ont eu peur que les boulettes de riz ne soient mangées par le dragon, ils les ont alors enveloppées avec des feuilles et des fils de soie colorée à l’extérieur. Au fil du temps, le zongzi s’est développé pour arriver à sa forme actuelle.

En réalité, le zongzi était une nourriture ordinaire déjà répandue avant la disparition de Qu Yuan. À l’origine, sa consommation n’est pas exclusivement réservée au festival des bateaux-dragons. Le fait de manger des zongzi en l’honneur du sacrifice de Qu Yuan, s’est développé par la suite et ne reflétait que les souhaits de la population.

En fait, à la période des Printemps et Automnes, sous la dynastie Jin, lors du Festival Hanshi, la fête de la nourriture froide et la veille de Qing Ming, les zongzi étaient consommés. Donc bien avant la mise en place du festival des bateaux-dragons. Dans de nombreux endroits, le fait de manger des zongzi pour le festival de Qing Ming, qui comprend la fête de la nourriture froide et Qing Ming, prévaut toujours.

Li Shizhen, dans le Bencao Gangmu, indique clairement que le riz était enveloppé dans des feuilles de riz sauvage et prenait la forme d’une corne, ou encore mis dans une feuille de palmier, puis cuit dans l’eau, d’où le nom de « corne en millets » ou « zong » (le palmier s’appelle zonglu en chinois). Après les dynasties Ming et Qing, le zongzi était principalement composé de riz gluant, à cette époque, il ne s’appelait plus corne en millet, mais zongzi.

Pourquoi manger des zongzi au festival des bateaux-dragons
Les zongzi de Jiaxing, ville voisine de Suzhou, sont de forme rectangulaire et sont garnis de viande fraîche, de pâte de haricots, des huit fruits secs, de poulet et d’autres ingrédients. (Image : wikimedia / Yun Huang Yong from Harbord, Australia / CC BY 2.0)

Alors pourquoi les anciens Chinois ont-ils pensé à utiliser des feuilles de bambou pour envelopper du riz gluant? Selon l’analyse des herboristes chinois, les feuilles de bambou sont de nature douce et froide : ce qui constitue un médicament relativement frais et a pour effet de chasser la chaleur. Les anciens s’en servaient pour confectionner des zongzi pour le festival des bateaux-dragons avant l’arrivée de l’été. Ainsi, l’été venu, les gens seraient moins susceptibles de souffrir d’un coup de chaleur ou de la peste estivale, réalisant ainsi une « médecine préventive pour tous ». Il s’agit du niveau le plus élevé de la médecine traditionnelle chinoise : éradiquer les causes avant que les maladies surviennent, afin de ne pas tomber malade.

Les zongzi des quatre coins du pays

Parmi les nombreuses variétés de zongzi, le plus ancien et le plus élaboré est le zongzi de millet du Shandong. Ces zongzi à l’ancienne sont faits avec du millet glutineux et des jujubes rouges non décortiqués, cueillis sur les rives du fleuve jaune, et servis avec du sucre pour plus de douceur, selon le goût des convives.

Miluo, dans le Hunan, est considéré comme le berceau des zongzi. Les zongzi traditionnels de Miluo, en forme de corne de bœuf, sont faits uniquement de riz glutineux, sans garniture, mais additionnés d’alcali qui leur donne un aspect transparent.

Les zongzi de Pékin sont des quadrangles ou des triangles obliques. Ils sont plus grands, le plus souvent faits de riz glutineux et fourrés de dattes rouges, de pâte de haricots ou de fruits secs.

Les zongzi du Sichuan existent en version sucrée et épicée. La version épicée est fabriquée avec du riz glutineux et des haricots rouges préalablement trempés dans l’eau, en ajoutant de la poudre de poivre de Sichuan, du sel de Sichuan et un peu de lard fumé du Sichuan, en les enveloppant dans des feuilles de bambou et en les faisant cuire dans l’eau.

Les zongzi de Suzhou sont de forme longue, fine et quadrangulaire. Ils sont farcis de viande fraîche, de pâte de jujubes et de pâte de haricots rouges. Tandis que les zongzi de Jiaxing, ville voisine de Suzhou, sont de forme rectangulaire et sont garnis de viande fraîche, de pâte de haricots, des huit fruits secs, de poulet et d’autres ingrédients.

Pourquoi manger des zongzi au festival des bateaux-dragons
Tous les zongzi sont à base de riz gluant qui n’est pas toujours facile à digérer. Les personnes qui souffrent, ou ont souffert de maladie gastro-intestinale, doivent faire preuve de modération, tout en dégustant ces exquis zongzi. (Image : wikimedia / Yun Huang Yong from Harbord, Australia / CC BY 2.0)

Les zongzi de Quanzhou sont très particuliers. Ils sont faits de riz gluant mélangé avec des cives confites et de la sauce de porc préalablement mijoté dans la sauce de soja, d’œuf dur, de champignons shiitake, de crevettes séchées et de graines de lotus, et le tout cuit dans un bouillon de porc. Une fois cuits, ils sont consommés accompagnés d’une sauce aigre-épicée et d’une purée d’ail.

Les zongzi de Canton sont plus petits et remplis de riz gluant, de saucissons secs sucrés cantonais, de jaune d’œuf salé, de cacahuètes grillées, de coquilles Saint-Jacques séchées, de lard, de poulpe séchée, de crevettes séchées et de graines de lotus, le tout cuit dans l’eau.

Les zongzi de Hainan, région tropicale et côtière, sont plus inhabituels, car ils utilisent les feuilles de bananier trouvées localement, et sont façonnés en forme de pyramide et remplies de riz glutineux avec du jaune d’œuf salé, du lard, du calmar séché, des crevettes séchées et des châtaignes.

Mais attention, tous les zongzi sont à base de riz gluant qui n’est pas toujours facile à digérer. Les personnes qui souffrent, ou ont souffert de maladie gastro-intestinale, doivent faire preuve de modération, tout en dégustant ces exquis zongzi. En outre, la fonction digestive des enfants et des personnes âgées est plus délicate, il est donc important d’en manger avec modération et surtout de le manger lorsqu’il est encore chaud, pour faciliter la digestion. Il faut également veiller à ne pas s’étouffer en mangeant du riz glutineux.

Rédacteur Charlotte Clémence
Collaboration Yi Ming

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.